Ne pas préparer sa retraite, cela peut coûter cher...

 |   |  402  mots
La Tribune Infographie
La Tribune Infographie
Près de deux Français sur trois n'ont pas d'idée du montant qu'il faudrait épargner pour cette période de la vie.

Naturellement, les Français rêvent de pleinement bénéficier de leur retraite. Selon un sondage Ispos pour Axa France, 9 personnes sur 10 assimilent cette période de la vie à un moment de liberté, riche en loisirs. « Si la retraite était une rupture il y a encore quelques années, elle est désormais pleinement intégrée à la vie. C'est un sentiment d'autant plus prégnant que les Français sont désormais en pleine santé à 65 ans et en pleine possession de leurs moyens tant physiques qu'intellectuels », précise Yannick Carriou, directeur général d'Ipsos. Et même s'il y a un certain sentiment d'angoisse (83 % des particuliers n'excluent pas d'être dépendants, d'avoir des problèmes de santé un jour), 9 personnes sur 10 avouent attendre de prendre leur retraite pour réaliser les projets qui leur tiennent à coeur (bénévolat, pratique de loisirs créatifs et culturels, voyages...).

Pour autant, le sondage indique que les Français ne s'occupent pas de leur retraite. Ils restent attentistes tout en craignant les conséquences de leur passivité. « On rencontre un véritable sentiment de fatalité », déplore Marc Darnault, associé chez Optimaretraite. 45 % des Français n'ont pas d'idée précise de l'âge à partir duquel ils devraient commencer à préparer leur retraite, ni du montant qu'il leur faudrait épargner (64 %), pas plus que des produits à privilégier pour le faire (57 %). Seuls 37 % ont commencé à préparer leur retraite à 35 ans, un pourcentage qui passe à 50 % à 42 ans et à 58 % à peine à l'âge de 55 ans !

Face à cette situation, Axa lance une campagne de sensibilisation à l'attention des particuliers en insistant sur un autre constat : 7 Français sur 10 surestiment le montant qu'ils vont toucher à la retraite. Il faut savoir qu'en moyenne, ils n'auront que 50 % de leur dernière fiche de paie.

« Il n'est jamais trop tard »

Néanmoins, Marc Darnault tient à nuancer ces propos : « Il n'est jamais trop tard pour préparer sa retraite. Il faut choisir le bon produit, celui qui est adapté à ses besoins. » Pour les jeunes actifs, il est souvent difficile de mobiliser une partie de son argent. Ce n'est pas pour autant qu'il faut rester les bras croisés : « La première chose à faire est de vérifier, sur le site de la Cnav [Caisse nationale de l'assurance vieillesse, Ndlr], ses droits à la retraite, en prenant garde de ne pas oublier les jobs d'été ! Et évidemment, prendre, dès que possible, l'habitude d'épargner. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/05/2012 à 9:10 :
on se demande comment épargner avec de plus en plus d impots, 1OOO euros par mois, des périodes de chômage et des incertitudes sur les placement financiers.
les français ne sont pas tous logés à la même enseigne, mais on a l impression que les français ne vivent pas dans le même monde !!!!!
a écrit le 24/10/2011 à 10:41 :
Le problème est que l'Etat fait tout son possible pour empêcher les gens d'épargner pour leur retraite en les taxant fortement sur leurs placements financiers, leurs biens immobiliers, etc. Peut-être vaut-il mieux acheter de l'or et des métaux précieux qui conservent au moins leur valeurs?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :