Le rebond d'activité se confirme en France

 |   |  252  mots
Après avoir atteint en novembre un plus haut de 37 mois à 60,2, l'indice flash composite - qui intègre industrie et services - a légèment fléchi à 59,4 mais il reste nettement au-dessus de la barre de 50 à partir de laquelle il rend compte d'une expansion de l'activité.

La croissance est restée soutenue en décembre dans le secteur privé français mais l'emploi a baissé pour le 19e mois consécutif, selon les indices PMI provisoires publiés ce mercredi par Markit Economics. Après avoir atteint en novembre un plus haut de 37 mois à 60,2, l'indice flash composite - qui intègre industrie et services - a légèment fléchi à 59,4 mais il reste nettement au-dessus de la barre de 50 à partir de laquelle il rend compte d'une expansion de l'activité.
 

L'indice manufacturier est resté stable à 54,4 et l'indice des services a légèrement décru à 59,3 contre 60,9, ce qui constitue tout de même sa deuxième meilleure performance depuis octobre 2006.Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un PMI manufacturier à 54,5 et un indice des services à 60,0.
 

Les nouvelles affaires ont enregistré leur plus forte hausse depuis près de trois ans dans les services et les anticipations demeurent à un niveau élevé. Dans l'industrie, les entrées de commandes sont restées robustes même si leur croissance a été la plus faible depuis quatre mois.
Le point noir reste l'emploi qui a baissé tant dans les services que dans l'industrie. Le rythme de baisse des effectifs est toutefois le plus faible depuis novembre 2008, relève Markit.
 

L'enquête mensuelle de Markit et de la Compagnie des dirigeants et acheteurs de France (Cdaf) est effectuée auprès de quelque 750 entreprises de l'industrie et des services. Les estimations flash sont calculées à partir de 85% des réponses.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :