La CFDT fait le ménage après les errances de ses syndiqués chez SeaFrance

 |   |  243  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le bureau confédéral de la CFDT a décidé jeudi d'exclure sa branche maritime du Nord, où siègent les délégués de la compagnie maritime SeaFrance, accusés d'avoir fait échouer la reprise de leur société et soupçonnés de malversations.

La décision de la CFDT d'engager la procédure de radiation de sa branche maritime du Nord, prise à l'unanimité du bureau, "est la conséquence de l'accumulation de faits et d'événements qui portent gravement atteinte à la CFDT prise dans son ensemble, à ses militants et adhérents", dit la confédération dans un communiqué.

Visés par une enquête pénale pour de supposées malversations financières, dénoncées dans un rapport de la Cour des comptes, les délégués syndicaux CFDT de SeaFrance se voient reprocher d'avoir fait capoter une offre de reprise de la société en redressement par Louis Dreyfus Armateurs (LDA).

Ils ont soutenu une offre de reprise par les salariés sous forme de coopérative ouvrière, repoussée par la justice car jugée non viable, ce qui a provoqué le 9 janvier la liquidation de la compagnie de ferries transmanche, filiale de la SNCF.

Le gouvernement dit poursuivre actuellement une recherche de solution pour les quelques 800 salariés de la société.

Le secrétaire général de la CFDT, François Chérèque, a exprimé à plusieurs reprises sa "honte" devant les comportements prêtés aux membres de SeaFrance.

LDA avait annoncé son intention de relancer une activité transmanche sur la ligne autrefois assurée par SeaFrance, sans reprendre ses bateaux mais en employant 300 ex-salariés de la compagnie. La SNCF avait proposé d'en reclasser 500.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/01/2012 à 10:02 :
Et si on regardait de plus près ce qui se passe coté syndicat chez eux.... je suis certain qu'il y aurait de quoi écrire coté scandales.... pendant un moment...!!!
Réponse de le 21/01/2012 à 11:17 :








cela aboutira la fin des privileges ...solidarite oblige













ineluctablement

a écrit le 21/01/2012 à 9:27 :
Si le fait d'être représentant syndicale n'était pas une planque, il y aurait certain moins de candidats.
Réponse de le 21/01/2012 à 11:19 :

c est la realite !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 21/01/2012 à 7:23 :
Faites le décompte des emplois sabordes par les syndicats par leurs aveuglements et leurs incapacités
Des milliers de chômeurs
a écrit le 20/01/2012 à 21:18 :
Les syndicats en France sont essentiellement présents dans les tirelires des grosses entreprises françaises et bien évidement aux crochets des contribuables. Pris dans le tourbillons du fric facile, il ont oublié leurs missions de bases. Ils ont mis les mains dans la confiture, la compromission ! La preuve en image concernant les anciens opérateurs téléphoniques et le nouveau; les syndicats de chez orange, sfr; bouygues montent au créneau pour dire haro sur l'emploi.
a écrit le 20/01/2012 à 19:40 :

le role des responsables syndicaux a bien change !!!

=qui defendent ils vraiment ,?

_trop politise

_indemnise par qui???

_pour quel resultat ?.......moins d adherents
a écrit le 20/01/2012 à 18:19 :
C'EST QUI CE MEC ????
a écrit le 20/01/2012 à 17:04 :
Il faut savoir passer la main M. Chérèque je dis la même chose aux autres, vos copains de la CGT et de FO.
a écrit le 20/01/2012 à 15:45 :
A quand la purge generale dans les CE de Edf,Air France,Sncf,et ouià la mairie de Paris,où un certain nombre d'emplois syndicaux de complaisance se font jour.Emplois fictifs??Avoir,Enquête à diligenter.
et puis chez nos politiques à quand le grand soir en 13/62/pour ne citer que les plus aberrants.
Nous sommes en Etat Bananier,à quand le changement??
Réponse de le 20/01/2012 à 20:20 :

bientot 30 pour cent de plus chez EDF ... QUE PAIE UN EMPLOYE???
Réponse de le 20/01/2012 à 20:40 :

BIENTOT TOUS LEURS AVANTAGES SERONT SUPPRIMES OU DU MOINS RENDUS IMPOSABLE...
a écrit le 20/01/2012 à 15:36 :
Il y a un grand ménage à faire chez les syndicats. Trop de syndiqués profitent du système aux détriment des adhérents. Arrêtons ceux qui "mettent les mains dans la confiture"!! . Voir la CGT chez EDF . On ne parle plus de ce fameux rapport qui prouvait des malversations dans les organismes syndicaux. Bizarre .....
Réponse de le 20/01/2012 à 15:59 :
A judith
en période électoral,les dossiers se referment,car ces Gens sont des bons bulletins.La dette,la desespérance des Chômeurs,des précaires,des mal logés,des immigrés,sont en compte et profit.
Et cela va perdurer,à moins qu' une (votation )intelligente intervienne.
a écrit le 20/01/2012 à 13:58 :
J'ai 39 ans et pour être orginaire du Nord, aussi loin que je m'en souvienne, il y a eu des pratiques condamnables dans cette entreprise. Il y a longtemps qu'elle aurait du être fermée ou réformée. L'Etat comme la CFDT ont une lourde part de responsabilité. Quand à l'intervention de Nicolas Sarkozy sur ce dossier, c'est un point de plus à mettre à son passif, et 50 millions en plus pour la dette française !
Réponse de le 20/01/2012 à 18:58 :
sarkozy n'a rien à voir !!! par contre il faut virer tous les syndicats et tout ira un peu ! un peu mieux !!!
Réponse de le 21/01/2012 à 6:40 :
A bob59. Vous oubliez la responsabilité de Sarkozy dans le naufrage du Costa et bien d'autres catastrophes !!!
Réponse de le 21/01/2012 à 8:21 :
Ce que je pointe, c'est qu'alors que tout le monde connaissait cette situation et que les contribuables paient depuis des années pour cette entreprise, il a proposé des indemnités exceptionnelles qui seront versées même si ils ne créent pas leur scop... et cela une nouvelle fois au détriment du contribuable
a écrit le 20/01/2012 à 11:04 :
A la cfdt il y a les appareils avec ses permanents perpétuels plus combatifs pour
gérer les comités d'entreprises et les sous ...dommage que le syndicalisme
ne soit plus qu'une coquille vide en France et si peu représentative des salariés!
Réponse de le 20/01/2012 à 12:36 :
@marcel, bien dit! la vérité!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 21/01/2012 à 9:25 :
C'est bien vrais. Les représentants syndicaux sont ce que sont les niches fiscales aux citoyens "une planque".
a écrit le 20/01/2012 à 10:00 :
Méfiance à l'égard de cette CFDT si peu soucieuse des emplois perdus chez Lajaby, fief en Haute Loire de Wauquiez ex Ministre de l?Emploi qui a le record des destructions massives d?emplois,... Les français en général se posent la question de savoir quel jeux joue Monsieur Chérèque, serait-il un simple faire valoir du pouvoir UMP, ses blas blas ressemblent beaucoup à ceux de la Sarkologie, de la Fillonitude et de la Coppérisation... quand à mr Wauquiez son peu d?intérêt pour les emplois de son département et de sa région font la démonstration de sa désinvolture et de son comportement infantile.
a écrit le 20/01/2012 à 9:04 :
Le rapport (très explicite) de la Cour des comptes date de 2008... Chérèque en avait eu connaissance de même que les pouvoirs publics. c'est pareil pour le PS dans le 62 et le 13.
a écrit le 20/01/2012 à 9:00 :
Je connais des syndicalistes remarquables, nets, propres, sensés, déterminés et éclairés, réalistes et pourtant fiers de défendre une certaine conception de société qui n'est pas l'ultra libéralisme et son corolaire le capitalisme financier et des gens comme ça il y en a plus qu'on ne croit, mais les appareils syndicaux j'en me méfie comme de la peste ils sont tenus dans la plupart des cas par des réacs et des gens finalement allergiques à l'évolution au progrès et quelque part à l'efficacité et la transparence.
a écrit le 20/01/2012 à 8:32 :
Facile pour la direction de la CFDT?? mais ils sont responsables à 800%. Il parait que depuis des années les faits leur étaientt rapportés et ils n'ont pas agit et lorsque cela sent le roussi on coupe la branche? les syndicats sont comme les politiques ils coulent les entreprises et après font semblant de pleurer alors que leurs dirigeants vivent chichement
a écrit le 20/01/2012 à 8:17 :
(-95 jours avant...) Voilà un gachis qui porte bien son nom. Naturellement il est toujours facile d'indexer le bureau fédéral de ce syndicat. Mais il me semble que faire le ménage ne vaut que lorsqu'on se retrouve devant ses propres manquements. Il s'agit avant de surveiller l'exercice de ceux qui sont en charges des co-responsabilités dans une entreprise. Ceci ne prête pas au moindre laisser aller. Gageons que l'erreur est humaine; tout comme le laxisme.
a écrit le 20/01/2012 à 8:05 :
Mieux vaut tard que jamais... Pour autant, il faut laisser la justice faire son travail, si .... quelqu'un veut bien la saisir !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :