Recul de l'activité au 3e trimestre : la Banque de France confirme sa prévision

 |  | 200 mots
Lecture 1 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La Banque de France a confirmé lundi sa prévision d'un recul de 0,1% du Produit intérieur brut (PIB) de la France au troisième trimestre. Après trois trimestres consécutifs de stagnation de l'activité économique du pays, il s'agirait de la première contraction de l'économie depuis la sortie de la récession au printemps 2009.

En attendant le "redressement" d'ici à deux ans, objectif fixé par François Hollande dans le cadre de son agenda annoncé dimanche soir sur TF1, la France devrait connaître une contraction de son activité au troisième trimestre. La Banque de France a en effet confirmé ce lundi sa prévision d'un recul du Produit intérieur brut (PIB) sur cette période. Après trois trimestres consécutifs de stagnation de l'activité et si cette prévision se réalisait, il s'agirait de la première contraction de l'économie depuis la sortie de la récession au printemps 2009.

Mais pour le moment, le gouvernement n'a pas modifié sa prévision de croissance pour cette année: +0,3% avec un déficit représentant 4,5% du PIB. L'OCDE avait abaissé jeudi sa prévison à +0,1% en 2012, contre +0,6% auparavant. Dimanche soir, le chef de l'Etat a indiqué que cette année, la croissance devrait être "à peine supérieure à zéro", tout en reconnaissant que le gouvernement travaillait désormais sur une progression en 2013 amoindrie, passant de +1,2% à +0,8%. Toutefois, l'objectif d'un déficit à 3% du PIB à fin 2013 a été maintenu. Afin qu'il soit respecté, François Hollande a annoncé 30 milliards d'euros de nouvelles économies à réaliser.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/09/2012 à 20:19 :
Hollande n'aime pas les riches. Il aime donc les pauvres....il va les avoir !
a écrit le 10/09/2012 à 11:53 :
Malgré une lecture attentive des "directions" prises par Hollande, je ne voit que hausses de taxes et d' impôts à l' horizon et comme d' habitude avec les socialistes aucune réformes structurelles : réduction de la dépense publique, baisse du nombre de fonctionnaires etc.. Tous les efforts demandés aux entreprises et aux contribuables ne serviront en fait à rien.
a écrit le 10/09/2012 à 9:42 :
Mais non pas de soucis pour l'activité, c'est simplement parce qu'elle n'a pas pris en compte l'action de notre Président. Te va voir ça !
Réponse de le 10/09/2012 à 10:30 :
ca m'étonnerait qu'avec les ponctions qui s'annonce ça relance l'économie. Mais le budget ne permet plus de se refaire les 30 glorieuses sur le dos des générations suivantes. Il va falloir sauter l'obstacle de la dette couplé a une croissance atone et sa va pas se faire sans mal.
Réponse de le 10/09/2012 à 12:50 :
parce qu'il ne penche pas sur le vrai problème "Loi 1973 dite Loi Rothschild" qui c'est approprié la planche a billet de notre pays et qui depuis 1973 nous fais payer un loi sur la monnaie ! il suffit de regarder la courbe de la dette publique française pour s'en rendre compte...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :