Il y avait à Bercy "un sujet fiscal" concernant Jérôme Cahuzac bien avant les révélations de Mediapart

 |   |  550  mots
Jérôme Cahuzac / Reuters
Jérôme Cahuzac / Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Passée un rien inaperçue, l'audition de Bruno Bézard, directeur général des finances publiques, par la "Commission d'enquête parlementaire sur les dysfonctionnements de l'Etat dans l'affaire Cahuzac", a fourni pourtant quelques détails déterminants sur ce scandale. Malgré cette toujours surprenante diplomatie des mots qui emprunte au langage des hauts fonctionnaires, il n'en a pas moins lâché quelques vérités éclairantes. Il révèle ainsi qu'au moment de prendre son poste en août 2012, son prédecesseur, Philippe Parini, lui avait indiqué qu'il y avait un "sujet fiscal" concernant Jérôme Cahuzac, qui était déjà son ministre de tutelle. Il affirme aussi : M. Cahuzac a essayé effectivement d'entrer dans le débat sur la façon dont se déroulait la demande d'assistance administrative [à la Suisse] et je lui ai dit 'monsieur le ministre, non !' ». Sélection des meilleurs moments de la vidéo de cette audition fleuve.

Dès le lendemain de la révélation par Mediapart de l'existence supposée d'un compte en Suisse au nom de Jérôme Cahuzac, Bercy s'est mobilisé, notamment Bruno Bézard, directeur général des finances publiques. Et ce dans l'objectif d'éviter tout risque de conflit d'intérêts ou de tentative d'intervention dans les démarches administratives qui n'allaient pas manquer d'être diligentées.

"Le 5 décembre, je décide de demander le déport de M. Cahuzac de tout sujet personnel pouvant le concerner [...] c'est moi qui en ai pris l'initiative", a affirmé Bruno Bézard devant la commission d'enquête présidée par le député Charles de Courson (UDI) et portant sur la période du 4 décembre au 2 avril.
"Mon souhait est d'éliminer le conflit d'intérêt potentiel entre un ministre responsable hiérarchique de l'administration fiscale et un contribuable faisant potentiellement l'objet d'investigations de la part de cette même administration: nous avons ici le sujet de la muraille de Chine", a expliqué le directeur général des finances publiques (DGFiP).

>> EXTRAIT VIDEO « Le 5 décembre, je décide de demander le déport de M. Cahuzac de tout sujet personnel pouvant le concerner, je décide de demander le déport, c'est moi qui en ai pris l'initiative »

>> EXTRAIT VIDEO « En 25 ans de carrière et après avoir géré des dossiers très difficiles, c'est la première fois que j'estimais devoir écarter celui qui était mon patron direct d'un dossier le concernant »


Malgré ces dispositions prises, le patron de la DGFiP, reconnait en des mots particulièrements choisis qu'il a subi de la part du cabinet de Jérôme Cahuzac, puis du ministre lui-même ce qu'il convient bien d'appeler des pressions pour accéder à des infiormations concernant l'enquête.

>> EXTRAIT VIDEO  « M. Cahuzac a essayé effectivement d'entrer dans le débat sur la façon dont se déroulait la demande d'assistance administrative [...] et je lui ai dit 'monsieur le ministre, non !' »

>> EXTRAIT VIDEO  « La vraie muraille de Chine historique a souvent été contournée [...]. Je peux apporter devant vous témoignage qu'après le passage de tels ou tels éclaireurs furtifs, je n'ai pas vu d'envahisseurs mongoles s'aventurés près de cette construction »


Enfin, le haut fonctionnaire révèle qu'il existait bien à Bercy un "sujet fiscal" concernant Jérôme Cahuzac avant les révelations de Mediapart.

>> EXTRAIT VIDEO Le 5 aout 2012, lors de la passation de relais entre Philippe Parini, précédent DG des finances publiques, et Bruno Bézard, « M Parini a évoqué la situation de l'executif, [...] et il me dit 'pour Monsieur Cahuzac, on a un sujet de nature fiscale' »

Auditionné en fin d'après-midi, son prédécesseur, Philippe Parini, a confirmé avoir signalé en passant le relais en août que "sur les dossiers des ministres [...] quelques situations méritaient d'être regardées de près". "Pas le compte en Suisse puisque je n'en connaissais rien", a précisé Philippe Parini, aujourd'hui directeur régional des finances publiques d'Ile-de-France et de Paris.

_____

>> VIDEO L'intégralité de l'audition publique du 28 mai 2013 de Bruno Bezard, DG des finances publiques

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/06/2013 à 13:22 :
"accéder à des infiormations concernant l'enquête"

cc; ce quoi des "infiormations"..?
a écrit le 03/06/2013 à 18:38 :
Français réveillez vous.. Vous avez voulu le changement et là on est gâté. Jusqu'à quand allons supporté tout ça?Plus d'impôts, plus de taxes, moins d'entreprises, moins de riches, plus de chômeurs, plus d'insécurité (merci à madame taubira qui a été plus doué pour le mariage homosexuels). . Je ne reconnais plus mon pays et là c'est grave.....
a écrit le 01/06/2013 à 17:48 :
SCOOP ...CAHUSAC volé dans le metro par les jeunes roms: c'est le petit qu'a eu le sac lol
a écrit le 01/06/2013 à 17:46 :
on est tous fiché à Bercy......
a écrit le 01/06/2013 à 9:31 :
L' affaire Cahusac n'est qu'un épiphénomène , dans une situation économique beaucoup plus grave Si ce ministre a tant menti ,et avec tant d'aplomb , n'était il pas cautionné par le pouvoir ? La liste des réformes est si longue , si difficile à commencer à mettre en ?uvre ,qu'il n'y a rien à attendre de FH et de ses sbires que les français ont élu , suite en partie en raison de ses promesses fallacieuses et à des mensonges éhontés Pauvre France !!!
a écrit le 31/05/2013 à 22:48 :
Ah oui j'avais oublié, tous ces sois-disant journalistes de gauche copain comme cochon avec Mme Rockveiller qui leur a promis avant les élections encore des avantages fiscaux.
Ils n'ont rien dans le pantalon, comme beaucoup de médias de télévision !!!!
a écrit le 31/05/2013 à 21:01 :
comme toutes les autres affaires du nord du sud et j en passe moi president ne savait pas n était pas au courant bien sur alors qu il était secretaire du ps pendant 10 ans et alors mr desir aujourd hui qui critique mr Sarkozy sur l affaire tapie il ferait bien de balayer devant sa porte il me semble qu il a été condamne il n y a pas si longtemps que ca et on le nomme secretaire du ps quand meme lui comme bayrou continuent a faire de l anti sarko ils parlent moins de mr cahuzac mais comme dit mr cahuzac j ai prefere mentie devant les deputes au lieu de faire comme hollande mentir aux Français depuis 1 ans là je suis bien d accord avec lui
a écrit le 31/05/2013 à 20:23 :
NON garder votre carte d'électeur. Question à votre avis de quoi on le plus peur ces politiques quelle qu'ils soit. Réponse: de perdre leur place tous simplement. Alors écoutez-moi bien pour les prochaine élection (peu importe) on va leur donner une leçon à ces incapable et menteur gauchiste. Pour sa il existe un outil formidable en politique (IL S'APPEL FN) non pas pour ces idées mais pour in moyen de pression croyez-moi je sais comment fonction la politique. il font faire dans leur culote...... ALORS SI ON SI MET TOUS ON VAS LES DESTABILISER...............
Réponse de le 03/06/2013 à 10:48 :
l'histoire ne vous a rien appris !
Jouer les apprentis sorcier, n'a jamais amené que la douleur, la violence et la dictature !
Mais il est vrai que nos démocrates n'ont pas le courage de se remettre en question.
a écrit le 31/05/2013 à 15:34 :
Alors M. MOSCOVICI et notre Président de la République se sont parjurés
Réponse de le 31/05/2013 à 16:49 :
Justement non, il ne faut pas parler sans savoir : si vous écoutez toute l'audition de Bruno Bézard (disponible sur LCP), celui-ci a précisément démontré le contraire.
a écrit le 31/05/2013 à 15:26 :
Le problème c'est que les gens bien placés grugent et continuent à le faire avec l'appui de conseillers très habiles qui font aussi fortune... et tout ce petit monde se connaît, se fréquente même ...
a écrit le 31/05/2013 à 12:06 :
... et l?état Français qui verse 2.650.066.280 de francs à Tapie !
a écrit le 31/05/2013 à 11:56 :
http://www.youtube.com/watch?v=MRsiwBoUQPM
a écrit le 31/05/2013 à 11:40 :
TOUS POURRIS , non pas tous mais dites moi lequel n est pas ?
Réponse de le 31/05/2013 à 12:37 :
Baroin!
Réponse de le 31/05/2013 à 13:54 :
Oui lui il est juste nul en effet.
Réponse de le 01/06/2013 à 12:26 :
NAC bien dit Baroin juste nul et il se prend pour le nombril du monde pourtant !!!
a écrit le 31/05/2013 à 10:32 :
Je n'ai plus confiance dans le monde politique ... autant mettre ma carte d?électeur à la poubelle ... le vote blanc n'est même pas reconnu !
Réponse de le 31/05/2013 à 11:42 :
Vous pouvez peut-être encore choisir vos représentants locaux... après, au niveau de l'Etat, en effet, ils sont tous semblables.
Réponse de le 31/05/2013 à 12:16 :
NON garder votre carte d'électeur.
Question à votre avis de quoi on le plus peur ces politiques quelle qu'ils soit.
Réponse: de perdre leur place tous simplement.
Alors écoutez-moi bien pour les prochaine élection (peu importe) on va leur donner une leçon à ces incapable et menteur gauchiste.
Pour sa il existe un outil formidable en politique (IL S'APPEL FN) non pas pour ces idées mais pour in moyen de pression croyez-moi je sais comment fonction la politique. il font faire dans leur culote...... ALORS SI ON SI MET TOUS ON VAS LES DESTABILISER...............
a écrit le 31/05/2013 à 10:07 :
J'espère que quelqu'un, un jour, va finir par se demander pourquoi les ministres du budget se retrouvent toujours avec des scandales mediatico-juridiques sur le dos.
Et pourquoi jamais Bercy n'est réformé alors qu'il semble bien que c'est là que se trouve le vrai centre de décision pour cette politique économique qui a mis la France à genoux.
Errare humanum est, perseverare diabolicum.
a écrit le 31/05/2013 à 9:59 :
beaucoup de journalistes ne vois que dans leurs sens ....leurs aventages d abord
Réponse de le 31/05/2013 à 12:49 :
85% des journaleux des grands merdias (ceux qui mentent...à l'image de hollandouille) sont de gôche
a écrit le 31/05/2013 à 9:47 :
vive la France, beaucoup de donneur de leçons, la France ne peut en sortir grandie,
j'espère un jour voir un boulanger ou un charcutier président de la république Française.
Réponse de le 31/05/2013 à 10:24 :
@kiki : Quel que soit l'individu que vous élirez, cela ne changera rien. Ce ne sont pas les hommes qui posent problème mais le système qui leur permet d'avoir les pleins pouvoirs et d'en user à leur convenance sans être inquiétés.
Je suis un petit citoyen honnête mais si j'étais à la place d'un homme politique de haut rang, je ferais probablement pareil car le pouvoir rend fou. L'Histoire de ce monde nous le montre tous les jours.
Réponse de le 31/05/2013 à 10:43 :
L'administration fiscale estime le pourcentage de fraudeurs dans les corporations sus-nommées à, au minimum, 25%. Alors voir un boulanger en haut de l'échiquier politique, no thanks.
Réponse de le 31/05/2013 à 11:46 :
Le pouvoir rend fou, à quelques exceptions près tout de même... il est possible d'avoir des gens à la hauteur de leur tâche, il y en a déjà eu. Encore faut-il que les électeurs leur permettent d'accéder aux plus hautes fonctions. Quand on voit que des gens sont près à voter à nouveau pour M. Cahuzac, on en frissonne de dégoût. Quand également que la solution pour beaucoup est de voter Marine Lepen, on se dit qu'on est pas près de voir le bout du tunnel.
a écrit le 31/05/2013 à 9:26 :
beau tapage je dirais ENFUMAGE sur la transparence .cette semaine les sénateurs ont refusé de lever l'immunité parlementaire du senateur maire de tours JE trouve aussi que là dessus les JOURNALISTES ont été muets ??????, POURQUOI ?
Réponse de le 03/06/2013 à 10:56 :
libération en a parlé et donné quelques explications qui ne mène pas forcément à la conclusion que la décision du sénat soit infondée.
a écrit le 31/05/2013 à 9:21 :
Oh le coquin: il n'avait pas averti Moscovici, ni le PS.
a écrit le 31/05/2013 à 8:35 :
Voila comment fonctionnent nos institutions. Personne ne savait mais tout le monde était au courant.On nous prend vraiment pour des cons. Gauche et Droite , c'est pareil.Ils se défendent entre eux (voir les affaires en cours) et ignorent le peuple qui travaille honnétement.
a écrit le 31/05/2013 à 7:54 :
Tout cela est du ressort du politiquement correct.
On estime à 150 000 le nombre de comptes de français à l'étranger non-déclarés.
De nombreux hommes politiques et dirigeants d'entreprise ont des comptes en Suisse. Le tout est de ne pas se faire prendre.
Tous ceux qui s'acharnent sur Cahuzac alors qu'eux-mêmes en privé auraient fait de même me font bien sourire.
Ceux qui n'ont jamais fraudé ( commerçants, artisans, Professions libérales, travaux payés en liquide ...) ne sont certainement pas légions.
Réponse de le 31/05/2013 à 8:41 :
C'est oublier que J. Cahuzac c'est posé en chantre de la morale et du patriotisme fiscal tout le long de son court mandat. Sur le fond vous n'avez pas forcémment tort, sur la forme il mérite ce qui lui arrive quand bien même la curée est administrée par des hypocrites.
Réponse de le 31/05/2013 à 9:24 :
Attention, un chantre peut se transformer en chancre !
Réponse de le 04/06/2013 à 23:24 :
Eric, je suis assez d'accord avec vous. Mais il y a 2 affaires : l'une concernant la déontologie d'un ministre (et l'évasion fiscale n'en est qu'un exemple), où Cahuzac a fait très fort - et l'autre la possibilité que n'importe quel citoyen de ce pays - ministre ou simple commerçant - puisse encore pratiquer l'évasion fiscale avec les conseils d'une banque européenne (Suisse ou CEE) voire française. ceci malgré les promesses de régulation annoncées depuis 10 ans (et réitérée lors de la crise de 2008) la main sur le c?ur par des gens de droite ou de gauche.
Pour (ne pas) vous rassurer, c'est pas mieux ici au Canada quand on creuse un peu (dans les mines en particulier...)
a écrit le 31/05/2013 à 7:51 :
Un haut fonctionnaire au courant qu'il existe un "sujet"fiscal" suffisamment important pour lui permettre de dire "non" au ministre mais qui ne savait pas de quoi il s'agit et qui prenait quand même un risque énorme pour sa carrière ? Et nos députés se laissent raconter des histoires pieuses comme ça ? Ce devait plutôt être un secret de polichinelle sinon ce fonctionnaire n'aurait pas fait long feu !
Réponse de le 31/05/2013 à 11:49 :
Oui, étrange qu'il n'ait pas eu une "promotion" en Nouvelle-Calédonie, cette île poubelle où vont tous les réprouvés et les incompétents. Ce qui s'est joué sous la table devait être plus sale que ce qu'on nous raconte.
a écrit le 31/05/2013 à 7:40 :
avant le 5 août 2012,on a un "sujet de nature fiscale",ce qui signifie (en langage parlementaire) que le délit est connu et que l'individu est sous surveillance de l'Autorité,pour le reste ...
Réponse de le 31/05/2013 à 16:57 :
Un "sujet de nature fiscale", ce n'est pas que "le délit est connu", mais qu'il y a un soupçon qui mérite investigation. Pour Cahuzac, le directeur des finances publiques Bruno Bézard a clairement précisé qu'il n'était aucunement question d'un compte à l'étranger, et Parini, son prédécesseur, l'a confirmé.
a écrit le 31/05/2013 à 6:37 :
Et maintenant???
D autres sujets vont ils sortir
Comment payer un appartement très cher quand on paye pas d impôts par ex
Réponse de le 31/05/2013 à 15:49 :
Dites-le que vous pensez au fils Fabius !
a écrit le 31/05/2013 à 6:14 :
heureusement, les fraudeurs seront punis plus sévèrement ?........
a écrit le 31/05/2013 à 0:58 :
Donc Mosco savait bien qu'il y avait un "sujet fiscal" et n'a rien fait pour l'élucider. Il était urgent d'attendre, comme il est urgent de retarder les réformes structurelles tant que la crise est là.
a écrit le 30/05/2013 à 23:58 :
Quand on pense comment Mr Cahuzac a enfoncé le Crédit Immobilier de France, c'est une honte !!!!!! Mais, je crois que ce gouvernement n'a honte de rien......
a écrit le 30/05/2013 à 23:51 :
Vous avez dit Bézard, comme c'est Bézard...
a écrit le 30/05/2013 à 23:04 :
A combien émargent tous ces hauts fonctionnaires qui ruinent l'état et nous font la morale ?
Réponse de le 30/05/2013 à 23:34 :
je suis bien en accord avec vous JE trouve ce reportage excellent -
a écrit le 30/05/2013 à 20:47 :
En effet cela est exact, et je l'apprend maintenant grâce à la Tribune
a écrit le 30/05/2013 à 19:46 :
Et DALLONGEVILLE ...!!!
a écrit le 30/05/2013 à 19:29 :
Oui, oui, nous avions bien compris, merci mais la moralisation est passée par là. Alors, circulez, il n'y a plus rien à voir !
Réponse de le 30/05/2013 à 23:04 :
734

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :