Réduire les dépenses tout en préservant les petites retraites : c'est "faisable"

 |   |  378  mots
Suite à la proposition de Karine Berger (à gauche), Valérie Rabault (à droite) et d'autres députés du PS ont élaboré un plan d'économies alternatif par rapport à celui présenté par Manuel Valls. (Photo : Reuters)
Suite à la proposition de Karine Berger (à gauche), Valérie Rabault (à droite) et d'autres députés du PS ont élaboré un plan d'économies alternatif par rapport à celui présenté par Manuel Valls. (Photo : Reuters) (Crédits : DR)
Selon le rapporteur général du Budget à l'Assemblée nationale Valérie Rabault, les scénarios alternatifs au plan d'économies du gouvernement, présentés ce week-end par des députés socialistes, réussiraient ce pari.

Préserver petites retraites et allocations tout en réussissant le plan d'économies est "absolument faisable", selon Valérie Rabault (PS), rapporteur général du Budget à l'Assemblée. Avec d'autres députés du PS, la parlementaire a élaboré ce week-end un plan d'économies alternatif à celui de Manuel Valls.

Les "trois ou quatre scénarios" préparés relèveraient ce défi, a martelé sur France Info ce mardi la députée, avant de les présenter cet après-midi au Premier ministre avec le chef de file des députés PS à l'Assemblée nationale, Bruno Le Roux. 

Pouvoir d'achat et croissance : les priorités

L'élue du Tarn-et- Garonne a mis l'accent sur deux priorités.

"Préserver le pouvoir d'achat notamment des personnes qui ont les revenus les moins élevés. Ça, c'est absolument indispensable",a-t-elle déclaré.

Ensuite, "on voit que la croissance redémarre", "il faut à tout prix la protéger" et donc éviter "via des coupes budgétaires qui pourraient être trop importantes, un effet récessif", a souligné la députée.

La réduction des dépenses : une trajectoire à maintenir

Ce sont "ces deux objectifs-là qu'il faut faire avancer en même temps que la réduction des dépenses", considère Valérie Rabault, reconnaissant toutefois que "c'est important de conserver cette trajectoire" de 50 milliards d'économies à l'horizon 2017.

À la difference de Manuel Valls, à la question "est-ce qu'on peut faire ce même montant d'économies en ne gelant pas par exemple les prestations sociales et en épargnant aussi les petites retraites ?", elle répond oui.

Le gel des salaires des fonctionnaires aussi remis en cause

Quant au gel du point d'indice des fonctionnaires proposé par le Premier ministre, "on peut aller, dans un certain nombre de cas, jusqu'à faire bouger un peu le point d'indice", a-t-elle indiqué, ajoutant : petites retraites et fonctionnaires, "on peut faire les deux et ça tient".

Le rendez-vous à Matignon prévu pour cet après-midi avait déjà été décidé la semaine dernière "à l'initiative du Premier ministre et du président du groupe" PS Bruno Le Roux, a encore expliqué le rapporteur général du Budget, soulignant que "le gouvernement est en dialogue permanent avec le Parlement".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/04/2014 à 13:58 :
QUE TOUS LES HAUTS FONCTIONNAIRES ET LA CLASSE POLITIQUEdivisent leurs salaires par "3 ET ON RETOMBERA TRES VITESUR NOS 50 MILLIARDS D'ECONOMIE
a écrit le 22/04/2014 à 13:31 :
qu'ils réduisent leur trains de vie et arrêtent d’être au dessus de tous et tout
a écrit le 22/04/2014 à 13:27 :
ça commence à devenir dramatique pour les retraitées. On attendait autre chose de la gauche si encore on peut parler de gauche. On va sûrement épargner les retraites aux alentours de 800 euros histoire de calmer le jeu. Les députés seront contents et on n'en parlera plus.
a écrit le 22/04/2014 à 13:25 :
Les "petites retraites", c'est ceux qui n'ont pas ou peu travaillé "officiellement". Il suffit de maintenir leur pouvoir d'achat ...sans plus .
Déjà qu'ils ne paient pas d'impôts , ils profitent quand même du système.
Réponse de le 22/04/2014 à 14:18 :
<<Les "petites retraites", c'est ceux qui n'ont pas ou peu travaillé "officiellement">> : C'est aussi celles qui travaillaient comme des damnées pour des bougres qui ne voulaient pas les déclarer! Nul doute, nos jeunes retraités qui demandent plus d'un SMIC en pension retraite ont été très généreux avec leurs propres mères.
a écrit le 22/04/2014 à 12:29 :
Faudrait d'abord que le gouvernement réduise son train de vie au lieu de toujours nous mettre à contribution.Savent-ils tous ces nantis combien coûte une baguette? quand on distribue des primes à tour de bras,quand ils font vivre les amis des amis.Avons nous besoin de tellement de ministres de députés?Qu'ils balaient d'abord devant leurs portes.Ras le bol de cette R&publique Royaliste
a écrit le 22/04/2014 à 12:26 :
le problème c'est l'évasion et l'optimisation fiscale.
a écrit le 22/04/2014 à 12:00 :
quel commentaire pourrait t on faire,moi c est decidé de gauche natif je passe a lepen..faut bien voter pour quelqu un.
Réponse de le 23/04/2014 à 15:23 :
Le pen apaisera votre colère sans doute mais ne résoudra pas vos problèmes
utopie !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :