Les Français aiment un peu plus leur banque, mais pas autant qu'avant la crise

 |   |  316  mots
Internet reste principalement utilisé pour consulter un compte bancaire (70%), payer des achats (62%) et effectuer des virements (51%).
Internet reste principalement utilisé pour consulter un compte bancaire (70%), payer des achats (62%) et effectuer des virements (51%). (Crédits : reuters.com)
Avec deux tiers d'avis favorables, l'image des banques continue de se redresser, après le point bas (52%) enregistré en 2010, mais reste loin de ses plus hauts niveaux (74% d'opinions positives en 2000), d'après une étude BVA.

A l'heure où les amendes bancaires pleuvent sur certains établissements dans le collimateur de la justice américaine, les banques font des progrès en matière de réputation auprès de leurs clients. C'est en tout cas ce que semble démontrer un sondage de l'institut BVA pour la Fédération bancaire française (FBF) publié jeudi, selon lequel 64% des Français en auraient une opinion positive.

Avec 64% d'avis favorables, l'image des banques continue ainsi de se redresser, après le point bas (52%) enregistré en 2010, note l'institut. Mais l'on reste encore loin de ses plus hauts niveaux d'avant-crise (74% d'opinions positives en 2000).

La qualité du conseil...

Dans le détail, parmi les points sur lesquels l'opinion des personnes interrogées s'est nettement améliorée en un an figurent notamment la qualité du conseil (+15 points à 70%) et la qualité des produits (+16 points à 65%).

Comme à l'accoutumée, les Français sont plus nombreux à avoir une bonne image de leur propre banque (77%) que de l'ensemble du secteur, malgré une légère érosion par rapport à 2013 (78%), qui touche également l'appréciation de leur conseiller (69% d'avis positifs contre 72% en 2013).

...mais quid des conseillers ?

Notons à cet égard que si la plupart des sondés souhaitent encore avoir un conseiller attitré, ils sont nettement moins nombreux par rapport à l'an passé (65% en 2013). La préférence pour les conseillers "volants" est en effet en hausse (26% des sondés contre 21%).

Par ailleurs, l'attrait pour les banques uniquement en ligne reste en revanche stable (11% contre 10%). Et Internet reste le principal canal utilisé pour consulter un compte bancaire (70%), payer des achats (62%) et effectuer des virements (51%).

Reste que si les clients restent fidèles à leur banque, leur confiance aurait tendance à s'effriter. Le taux de recommandation demeure d'ailleurs encore trop faible, du moins, aux yeux des banques.

Pour aller plus loin:

>> Les clients restent fidèles à leur banque mais leur font de moins en moins confiance

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/07/2014 à 21:03 :
moi j'aime ma banque, ma conseillère est très bien et ne me force jamais la main. elle m'appelle 3 fois par an et me fait des propositions que j'accepte ou non mais c'est toujours ma décision. Franchement, on a tous le choix; j'en ai un peu marre de la mauvaise foi ambiante.
a écrit le 04/07/2014 à 14:53 :
Les banques ça coûtent cher... on oublie les problèmes de bulles à l'Espagnole des trafiquants qui ruinent la société et poussent les citoyens au suicide. C'est une Europe funeste pour le genre humain, pas étonnant qu'on s'indigne! Ni croissance, ni emploi. En France un ingénieur agronome se voit par l'administration proposer de distribuer des pub dans les boites aux lettres et les employés de caf n'ont pas payé ses allocations minimum comme il devait faire une formation dans un autre département pour trouver du travail... ainsi nos institutions dysfonctionnent et les droits allocataires ne sont pas payées. Pour le logement, les jeunes n'ont aucun droit... pourquoi ne pas poursuivre les plans de départ volontaire? Si certains s'évadent, le chômage se poursuit et l'Etat détruit nombre de foyers français! C'est un système ubuesque... on parle dans le traité de Lisbonne d'investissements R&D où sont-ils?
a écrit le 04/07/2014 à 12:51 :
pffff! à la banque, on y va parce qu'on ne peut faire autrement! elle ne nous fait pas de cadeau! c'est plutôt nous, qui lui permettons de vivre avec nos sous...Quant on voit ce qu'elle en fait !.....
a écrit le 04/07/2014 à 8:37 :
Moi je déteste la banque elle me coûte très chère mais comme je n'ai pas le choix alors je subis. Pour aimer sa banque il faut avoir un problème.
Réponse de le 04/07/2014 à 11:16 :
J'aime ma banque parce qu'elle conserve mon argent à l'abri des cambrioleurs cependant je ne conserve pas toutes mes économies dans ma banque, seulement le nécessaire pour les frais quotidien. En revanche je déteste les pseudo-conseillers clientèle des agences bancaires qui en règle générale ne connaissent rien à la finance et par conséquent sont inaptes à proposer des produits de placement financier.
Réponse de le 04/07/2014 à 12:40 :
A l abri des cambrioleurs de EU je ne crois pas , téléphone aux chypriotes !
Réponse de le 04/07/2014 à 13:59 :
@Cv : on peut apprécier le relationnel que l'on a avec son conseiller. Et si elle vous coute très cher c'est probablement que vous dépensez plus que ce que vous gagnez, dans ce cas vous ne pouvez en prendre quà vous même. Car hormis le cout de la carte et d'une assurance moyen de paiement (6 euros environs par mois pour une visa classique + l'assurance) je ne vois pas ce qui peux vous revenir si cher (sauf si bien entendu vous avez des assurances voitures, habitations, etc... qu'il est normal de payer). Donc avant de "détester" votre banque, faites le ménage de votre côté. Par contre si votre conseiller est le dernier des imbéciles, là il vaut mieux changer de banque.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :