Le vrai-faux départ de Jean-Pierre Bel à la retraite

 |   |  733  mots
L'ancien président du Sénat est désormais l'envoyé personnel de l'Elysée pour l'Amérique latine et les Caraïbes
L'ancien président du Sénat est désormais l'envoyé personnel de l'Elysée pour l'Amérique latine et les Caraïbes (Crédits : DR)
Mercredi, l'Elysée a annoncé la nomination de l'ancien président (PS) du Sénat comme envoyé personnel pour l'Amérique latine et les Caraïbes. Le 5 mars, il avait annoncé son retrait de la vie politique après les élections sénatoriales de septembre.

Le 5 mars 2014, Jean-Pierre Bel, alors encore président du Sénat, annonçait son retrait de la vie politique après les élections sénatoriales de septembre. Quelques mois plus tard, il revient aux affaires.

Dans un communiqué publié ce mercredi, l'Elysée annonce en effet que " le Président de la République a souhaité faire de l'Amérique latine et des Caraïbes une priorité de la politique extérieure de la France, comme il l'a souligné le 28 mai 2014 à l'occasion de la première édition de la Semaine de l'Amérique latine et des Caraïbes en France. En accord avec le ministre des Affaires étrangères et du Développement international, le Président de la République a donc décidé la nomination de M. Jean-Pierre Bel comme envoyé personnel pour l'Amérique latine et les Caraïbes ".

Cette nomination avait été annoncée par le Canard enchaîné en septembre. "Jean-Pierre Bel a bien préparé son propre recyclage. Il sera parachuté à l'Elysée, où l'attend un poste de conseiller chargé de l'Amérique latine ". Réagissant à l'information du Canard, Jean-Pierre Bel a nié vouloir obtenir une ambassade : " Pour être ambassadeur, il faut avoir moins de 65 ans. C'est une barrière que je vais bientôt franchir ", avait-il déclaré sur France 3. Concernant sa nomination à l'Elysée, il avait botté en touche. "Je me réserve le droit d'exercer une activité après le Sénat mais à ce jour personne ne peut prétendre la connaître ".

Le Sénat ou Cuba ?

Pourquoi cette nomination ? Et pourquoi cette zone ? Le souhait de Jean-Pierre de devenir ambassadeur à Cuba - sa femme est cubaine - après son passage au Sénat était connu bien qu'il l'ait démenti. A l'origine d'une " journée de l'Amérique latine " au Sénat, il a déjà joué le rôle d'émissaire pour l'Elysée, en raison de ses réelles connaissances de ce continent. Fin janvier 2013, en plein vote des propositions de loi sur la régulation des normes applicables aux collectivités locales et les conditions d'exercice des mandats locaux, pourtant élaborées à sa demande, Jean-Pierre Bel effectuait une visite officielle à Cuba. Il avait rencontré le chef de l'Etat cubain, Raul Castro, pour lequel il était porteur d'un message de paix de la part de François Hollande.

Ce déplacement ayant fait jaser au Sénat, Jean-Pierre Bel avait vivement réagi. " C'est dégueulasse. Je vis et je dors au Sénat. Et quand je suis allé à Cuba, il y a quelques jours, c'était avec une délégation de parlementaires. J'ai eu un entretien de plus de deux heures avec Raul Castro, le plus long qu'il ait accordé à un responsable européen », avait-il déclaré à l'Express.

Promouvoir les intérêts économiques et renforcer la coopération culturelle

Quel sera son rôle aux côtés de Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères, sachant que Jean Mendelson, l'ambassadeur de France à La Havane peut déjà compter sur un service économique composé de quatre collaborateurs déjà présents sur la plus grande ile des Antilles ?

" Dans le cadre de sa mission, M. Jean-Pierre Bel contribuera à promouvoir nos intérêts économiques et à encourager le renforcement de notre coopération universitaire, scientifique et culturelle avec les pays de la région. Il travaillera en lien étroit avec nos ambassadeurs et les ministères concernés. Le ministère des Affaires étrangères et du Développement international lui apportera l'appui nécessaire. Cette mission est bénévole ", précise le communiqué de l'Elysée.

Avec cette nomination, le Quai d'Orsay, qui est désormais à la manœuvre dans le domaine de la diplomatie économique depuis que le ministère a "chipé" le commerce extérieur à Bercy, complète son réseau de personnalités de premier rang pour relancer le made in France à l'étranger et faire rayonner la culture française.

Sur son site Internet, le ministère des Affaires étrangères détaille ces représentants spéciaux. Il s'agit de Martine Aubry pour la Chine, de Louis Schweitzer pour le Japon, de Philippe Faure, un diplomate, pour le Mexique, de Jean-Pierre Raffarin pour l'Algérie, de Jean-Pierre Chevènement pour la Russie, d'Anne-Marie Idrac pour les Emirats Arabes Unis et de Paul Hermelin, le PDG de Capgemini, pour l'Inde.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/01/2015 à 9:48 :
Dans les conversations courantes entre "Français" revient sans cesse cette réflexion "il faut que ça change".
Changer d'accord mais pour qui pourquoi?
L'expérience actuelle démontre tous les jours l'incapacité des hommes politiques(ou leur volonté de ne pas pratiquer) une gestion honnête des affaire de l'état de la même façon qu'ils gèrent leur vie privée avec ou sans croissants ou avec des alliances à géométrie variable ou d'opportunité (Voir l'article ci dessous de Mediter12)
Faudra t il demain ou avant procéder comme l'on prévoit que les Grecs vont le faire ou alors Front National?
Certains prévoient même autre chose.............vers Allah ?????????????
a écrit le 24/01/2015 à 11:26 :
Et oui ! Mr Bel nul en politique, il n'a jamais bossé, s'est toujours bien servi de ses épouses.La première, fille du président du conseil général (09) lui a permis d'obtenir son premier poste dans un canton très rural, et la seconde, mannequin cubain (un canon) lui permet de se déclarer spécialiste de l'Amérique Latine. Entre temps assez malin pour devenir président du Sénat et toujours fidèle socialiste qui n'oublie pas de se faire servir la soupe aux frais de la république.
Réponse de le 25/01/2015 à 9:45 :
Bien dit Méditer12? C'st tout à fait exact. Le type même de l'aparatchik ex gauchiste issu de 68......
a écrit le 24/01/2015 à 11:08 :
Je comprends que des personnalités de cette valeur acceptent des missions très valorisantes pour tout le monde mais alors qu'ils le fassent bénévolement !
a écrit le 24/01/2015 à 8:59 :
Ce parvenu avait des fins mois difficiles alors il a fait appel au copain Président pour trouver des complément à sa retraite qui s'élève à une dizaine de mille d'euros et il arrondit ses fins de mois. La Parole vaut l''homme ou l'homme de vaut rien.
a écrit le 22/01/2015 à 10:18 :
A la retraite il n'avait peut être plus les moyens de se payer un billet d'avion, a l'avenir sa femme et lui pourront voyager gratis, loger gratis (enfin sur notre dos) pour aller voir la belle famille.
PS sous Sarko Chirac c'était déjà comme ça
a écrit le 22/01/2015 à 9:53 :
Apres Jospin voilà comment on recycle les copains pour une retraite complémentaire et au soleil de préférence.Tous des menteurs et leur roi n'est bon que dans les discours car pour la compétence devant la réalité c'est minable.2017 vite...
a écrit le 16/01/2015 à 7:26 :
Je ne lis que des commentaires de comptoir
Réponse de le 27/01/2015 à 8:50 :
non, ils ne sont pas de comptoir, ils ne réflètent que la vérité....
a écrit le 15/01/2015 à 18:52 :
Nous avons eu un Président de République à la hauteur des événements tragiques de ces derniers jours avec un rappel à la République aux valeurs de la France etc etc et puis voilà nous avons un petit François magouilleur petit politicien qui oublie les valeurs de ces discours de Président. Concernant M. Bel déjà que le sénat est inutile son passage dans cet hémicycle est tellement inexistant que l’on se demande s’il était le président et puis lui aussi dans la magouille avec l’embauche de la femme de son ami M. Thévenoud l’homme de la phobie!!!!! administrative. M. Le Président vous avez oublié mais seulement en avez vous souvenance de votre tirade Moi Président vous l’avez oublié par contre les français ont bien compris que le moi Président était synonyme de moi François magouilleur et tellement petit. Vous êtes restés un petit président d’un parti qui a élu!!!! avec votre appui un ancien condamné pour avoir mis le doigt dans le pot de confiture. Comme votre prédécesseur qui voulait être sur la photo vous restez au niveau d’un petit politicien pas d’un Président de ce beau pays que vous avez bien représenté quelques jours et puis comme tout politicien français vous êtes retombés dans la médiocrité de votre caste celle qui détruit ce pays depuis 40 ans. En définitif vous avez décidé de payer aux frais du contribuable des vacances à M. Bel dont l’épouse est cubaine. Ah si vous aviez autant de sollicitude pour les français plus particulièrement pour les 6 millions de chômeurs, toutes catégories confondus ceux ce que vous avez baladés par vos discours depuis le début de votre quinquennat.
a écrit le 15/01/2015 à 18:33 :
c'est cela ETRE DE GAUCHE (comme de droite d'ailleurs). Qui aura le courage de réformer et mettre toutes ces personnes d'office à la retraite avec des revenus en rapport avec leur véritable emploi ? Et dire qu'il y a des millions de chômeurs dont certains pourraient facilement avoir cet emploi. Quel bel exemple, n'est-ce pas et surtout, quelle honte ! Que le déshonneur soit sur vous, messieurs les politiciens et ne vous étonnez pas si des millions de gens qui triment ne votent plus pour vous !!!!!!!!!!
a écrit le 15/01/2015 à 16:34 :
jp.Bel voulait se faire la belle.
a écrit le 15/01/2015 à 16:28 :
Y a pas une place pour moi ??
a écrit le 15/01/2015 à 16:24 :
Comme d'habitude des emplois bidons et bien payés à des élus qui n'ont plus de fonctions importantes; cela se pratique à gauche et à droite, les exemples ne manquent pas; La lutte contre le gaspillage ce n'est pas pour demain.
Réponse de le 16/01/2015 à 8:24 :
Solution l révolution culturelle chinoise...
Réponse de le 25/01/2015 à 10:00 :
On voit que vous ne connaissez pas la "révocu" et ses abominations....
a écrit le 15/01/2015 à 15:58 :
Y'aura t'il assez d'or pour peindre les placards?
a écrit le 15/01/2015 à 15:43 :
Moi, je dis qu'il faut une sérieuse réforme .....des placards dorés .
a écrit le 15/01/2015 à 14:31 :
Encore un "socialiste" à qui l'on confie un poste honorifique sans aucune utilité et payé à prix d'or par le contribuable exsangue.
a écrit le 15/01/2015 à 14:06 :
On rêve quand on lit que l'ex Président du Sénat se glorifie d’avoir été reçu deux heures (plus que tout autre dirigeant européen) par un dictateur. Cette gauche me révulse!
a écrit le 15/01/2015 à 13:51 :
ces politiques tous des ripoux ,et le pauvre contribuable va payer la facture ,comment voulez vous reduire le deficit en france avec cette bande de magouilleur!!!!!
a écrit le 15/01/2015 à 12:27 :
Moi président, je ne ferais jamais, etc, blabla, blabla, blabla...
a écrit le 15/01/2015 à 12:16 :
A la soupe, à la soupe, à la soupe. Et pour Strauss, le Hollande n'a pas une petite place ? Testeur d'hôtels par exemple ? Et de plus si affinités ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :