Saoudiens et Libyens prédisent un baril à 75 dollars

 |   |  250  mots
Le ministre saoudien du Pétrole, Ali al Naimi, et le représentant de la Libye à l'Opep, Chokri Ghanem, ont tous deux estimé que le prix du baril "atteindrait à moyen terme les 75 dollars".

Alors que le prix du pétrole a passé la barre des 60 dollars le baril ces derniers jours, Le ministre saoudien du Pétrole, Ali al Naimi, et le représentant de la Libye à l'Opep, organisation des pays exportateurs de pétrole, Chokri Ghanem, ont tous deux estimé ce samedi que le prix du baril atteindrait à moyen terme les 75 dollars. Un prix qui permettra selon eux de reprendre les investissements pour la production et l'exploration.

Ils s'exprimaient à la veille d'une réunion des ministres de l'Energie du Groupe des huit (G8) et surtout à quelques jours de la réunion de l'Opep, jeudi, à Vienne. Les spéculations vont bon train sur les décisions qui pourraient y être annoncées. Pour Ali al Naimi, la demande va repartir mais vient pour l'instant surtout d'Asie, notamment de Chine.

En décembre, lors de sa réunion à Alger, l'organisation avait décidé d'une baisse de sa production de 2,2 millions de barils par jour en raison de la chute de la demande  causée par la crise économique mondiale mondiale.Cette décision avait poussé le prix de l'or noir à la baisse, touchant même un plus bas depuis début 2004 à 32,40 dollars le baril. Aujourd'hui, les responsables de l'Opep estiment que ses membres respectent assez bien les quotas alloués.

Le secrétaire (ministre) américain de l'énergie a déclaré ce samedi que les producteurs et les consommateurs voulaient des prix du pétrole stables. Il n'a apparemment guère été entendu.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Michel P. t'as pas vu qu'il a drôlement chuté le baril quand même ! Et il ne remeontera pas
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la demande chinoise est forte en ce moment car les chinois achètent et stockent tout ce qu'ils peuvent, leur objectif est juste de se débarrasser de leurs dollars tant qu'ils valent encore quelque chose.
d'ici peu, leurs capacités de stockage seront saturées , donc à nouveau chute de la demande en attendant la chute définitive du dollar.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
vivement que les voitures hybrides/electriques arrivent en masse + eoliennes/solaires a profusion - on verra qui fixera le prix du petrole apres - c'est sur qu'on utilisera toujours cette energie pour les derives du petrole mais a force de tirer trop la corde l'opep va tomber de haut
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les saoudiens et les Lybiens rêvent et leur rêve va se transformer en cauchemer quand le dollar et le pétrole chuteront ensemble pour les ruiner définitivement
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
l'argument de troll n'est pas con. effectivement la Chine s'est lancé dans un vaste processus de revente de ses dollars contre des matériaux de toutes sorte.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La croissance en Asie (inde et chine) est une croissance de M...dans la M...Croissance de 10% , mais de qualité médiocre dans des pays d'infrastructures médiocres inadaptés.C'est facile d'avoir une croissance de 10% sans droits sociaux, avec des consommateurs (2Milliards) qui acceptent de vivre dans la pollution de de manger une nourriture médiocre non-controllée vendue 10 fois son prix aux ignornants (touristes). La croissance médiocre à 10% semble l'emporter sur une croissance de qualité à 2 ou 3 %.Regardez et jugez de la qualité quand vous parlez de
croissance.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Que tous ces braves commentateurs se rassurent car ce n'est pas demain la veille où le Pétrole va être remplacé par un autre carburant "moins chèr" et la dollar remplacé par une autre monnaie. Dans quelques décenies peut-être.!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la crise est bien là, n'en déplaise aux Saoudiens et aux Lybiens.
Pour consommer du pétrole, il faut produire, se déplacer, etc... C'est quand même le monde occidental qui commande les produits qui ont bâti la croissance de la Chine ! Si cette manne disparaît pour un temps, leur économie de papier va s'effondrer et les paysans sans droit retourner dans leurs campagnes désormais polluées pour des décennies. Le pétrole, on va finir par cesser d'en dépendre, faute d'investissements en exploration / production. Et à la faveur d'un prix bas en plus, on accélère la dépétrolisation de notre société.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :