Les liens pas très clairs entre Clearstream et l'Iran

 |   |  154  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Photo Reuters )
1.000 américains poursuivent en justice la filiale de Deutsche Börse pour avoir aidé l'Iran à transférer 250 millions de dollars gelés aux Etats-Unis, selon le Wall Street journal.

Selon le Wall Street Journal, un groupe d'un millier d'américains, constitué en partie des membres de la famille des 241 soldats américains tués à Beyrouth en 1983, poursuit en justice Clearstream. Décidément au coeur des polémiques, la filiale de Deutsche Börse est accusée d'avoir permis à l'Iran de transférer 250 millions de dollars bloqués aux Etats-Unis.

En effet, les sociétés étrangères proposant des services au gouvernement iranien sont susceptibles d'être poursuivies au pénal aux Etats-Unis depuis 2003. Un tribunal américain avait reconnu l'Iran coupable d'avoir organisé un attentat à Beyrouth le 23 octobre 1983. Depuis cette date, les les familles des 241 victimes peuvent demander réparation au gouvernement iranien.

Les sources du quotidien américain sont officielles puisque le Wall Street Journal aurait pu consulter des documents rendus publics par le tribunal fédéral du district sud de New York.

Lire l'article du Wall Street Journal

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/08/2011 à 5:41 :
Comme quoi la decision unilaterale d'un tribunal du fond du texas 20 ans apres les faits et qui ne s'appuie sur aucune preuve a beaucoup plus de poids que toutes les resolutions de l'ONU. Et j'ai beaucoup de mal a croire que Citybank ne savait pas qu'elle faisait des affaires avec des Iraniens. Plus c'est gros mieux ca passe.

On regrettera en passant que Bhopal ne soit pas au Texas et feu Allende un texan...
a écrit le 16/08/2011 à 17:22 :
Si cela sávere vrai on devrait fermer clearstream immediatement
Réponse de le 16/08/2011 à 23:00 :
Clearstream est N°1 mondial dans sa branche et comme les Américains n'arrivent pas à obtenir des dédommmagements ils cherchent ailleurs . D'ailleurs les Américains digèrent mal le rachat par la Deutsche Boerse de la bourse de New-York NYSE et d'Euronext .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :