Avec le Brésil, S&P a fait une nouvelle erreur d'annonce

 |   |  233  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Une semaine après avoir annoncé à tort l'abaissement de la note AAA de la France, l'agence Standard & Poor's a de nouveau commis une bévue jeudi au moment de la publication de la nouvelle note améliorée du Brésil.

Avec le Brésil, S&P commet sa seconde bévue en une semaine ce jeudi.  Dans le titre de son communiqué, l'agence américaine a d'abord dit avoir relevé à la note du brésil à BBB- avant de rectifier rapidement. Et pour cause, la note du Brésil était déjà à BBB- et l'agence l'a en fait relevée d'un cran, à BBB. Le corps du texte en revanche était correct.

Un porte parole de S&P a expliqué à Reuters que le titre incorrect avait été adressé à certains abonnés et dit qu'il étudiait la question. Les investisseurs avaient eu un choc plus important la semaine dernière quand S&P avait par erreur annoncé à certains abonnés qu'il retirait son triple A à la France avant de rectifier dans la foulée.  Du coup, la France avait également perdu son triple A pendant quelques minutes, en raison d'une erreur d'annonce.

Richard Smith, trader chez Faros Trading dans le Connecticut, estime que le titre incorrect du communiqué brésilien de S&P est un faux pas mineur mais que de telles erreurs peuvent être déstabilisantes dans un marché nerveux et prompt aux retournements abrupts.

"Le marché est si nerveux actuellement. Evidemment, cela n'aide pas quand les gros titres se révèlent faux", commente-t-il. "L'environnement où nous sommes -un trading sur gros titres- transforme chacun en un trader au quotidien."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/11/2011 à 10:53 :
Ce manque de professionnalisme est inquiétant venant d'organismes qui ont tant d'impact sur l'économie mondiale. C'est innaceptable.
a écrit le 18/11/2011 à 14:26 :
quelle est la note de S&P ?
en tout cas ne management de la qualit, pas top !
a écrit le 18/11/2011 à 13:53 :
Le plus choquant c'ewt que pour la 2ème fois S&P avoue informer certains clienst privilégiés avant le public. C'est une sorte de délit d'initiés qui permet à certains clienst de S&P de spéculer à découvert dans le bon sens(à la hausse ou à la baisse) sans aucun risque puisqu'il savent dans quel sens le marché va réagir quand l'annonce sera publique. S&P est donc complice de ces opérations d'initiés en faveur de certains abonnés.
a écrit le 18/11/2011 à 13:38 :
Erratata erratati, les meilleurs c'est Standard Poorys
a écrit le 18/11/2011 à 13:09 :
Toujours pas d'erreur vis à vis des USA ?
Réponse de le 18/11/2011 à 22:37 :
Si persistante, surtout trop bonne pour un pays en faille notoire depuis 20 ans.
a écrit le 18/11/2011 à 10:43 :
J'en rirais presque si les enjeux n'étaient pas aussi considérables, je crois qu'il faut leur retirer les rênes car ils sont en train de perdre leur sang-froid
a écrit le 18/11/2011 à 10:25 :
Au risque d'apporter une note différente... Supprimer les agences de notation revient à casser le thermomètre (ce n'est pas de moi)... Il est vrai qu'un thermomètre peut donner des fausses indications... Alors changeons le ou réparons le... Mais surtout, travaillons à ce que le thermomètre ne s'affole pas (ce n'est pas lui la cause... ni le remède)
Réponse de le 18/11/2011 à 11:33 :
Les agences sont un jury et non un instrument de mesure. L'analogie du thermomètre confond une opinion (il fait chaud, froid) avec une mesure (il fait une température de 25°). Vous trouverez qu'il fait bon, quand un lapon trouvera qu'il fait chaud ou qu'un bédouin trouvera qu'il fait frais. Alors que trois thermomètres de fabricants différents correctement calibrés vous indiqueront aux incertitudes près la même température.
a écrit le 18/11/2011 à 10:16 :
Les émergents ont vraiment une notation de pays sous développés et on a peur d'eux ?
a écrit le 18/11/2011 à 10:07 :
Vous dites erreur ,bévue ? A qui profite ces soi disants errata ? Ca commence à bien faire ,il serait peut être temps de prendre des sanctions contre ce groupe qui voulant se mêler de noter les pays , en profite pour semer la pagaille surtout en Europe . A quand une plainte de la part de Bruxelles afin d'inciter ces guignols à plus d'exactitude ? Je pense qu'il y en a plus qu'assez !Les tricheurs doivent être les payeurs !
a écrit le 18/11/2011 à 9:02 :
aucun amateurisme à mon avis. Vous connaissez les ordinateurs des traders qui peuvent acheter et vendre le même titre 15000 fois en une journée ?

vous savez combien peut rapporter une "erreur" de notation ? Même d'une heure???

ce n'est pas une erreur ! (et je ne suis pas dans la théorie du complot...)

Réponse de le 18/11/2011 à 10:40 :
Les ordinateurs en question sont nos vrais dirigeants et personne ne s'en inquiète ou si peu...
Réponse de le 18/11/2011 à 13:44 :
2001 l odyssée de l espace
a écrit le 18/11/2011 à 8:59 :
Supprimez de vos tablettes toutes les coordonnées de la Maison S & P et laissez la travailler en paix !
C'est à dire noter les producteurs de betterave en Antarctique ou quelque chose de ce genre... et encore !
Ne prenez plus cette boite au sérieux !
a écrit le 18/11/2011 à 8:07 :
Le Brésil n'a pas d'avenir. J'ai visité le Brésil et je n'oublierai jamais la folle croissance de Rio par exemple qui est une ville champignon qui accroît sa population de chômeurs à chaque seconde et parallèlement sa criminalité sur un fond de pollution visible sous forme d'immenses nappes de gaz jaune sale vers l'intérieur des terres que l'on discerne parfaitement du haut du Corcovado. Dès la nuit tombée Rio est une des villes les plus dangereuses au monde. Pas de bain de minuit possible car il se terminerait en bain de sang.
Réponse de le 18/11/2011 à 10:19 :
Vos propos du café du commerce sont navrants... Le Brésil ce n'est pas -heureusement- que les touristes qui vont à Rio-... Méconnaître l'industrie du Brésil, ses richesses minières et ses gigantesques ressouces en pétrole qui viennent d'être découvertes au large de ses côtes, en font désormais une puissance majeure !
Réponse de le 19/11/2011 à 0:02 :
Tout dépend de quel coté du tiroir caisse vs vs tenez !
Réponse de le 20/11/2011 à 7:45 :
Désolé, mais un puissance majeure est pour moi un pays qui maîtrise sa démographie, qui a la capacité d'assurer l'éducation de sa jeunesse et surtout assurer la sécurité dans les villes et les campagnes. Au Brésil, il faut se promener comme un clochard si l'on ne veut pas être agressé et dépouillé puis tué. Les maisons et résidences sont entourées de grilles épaisses de 5 m de haut et les hôtels et domaines ont le statut de dominions c'est-à-dire des forteresses gardées 7j/7. Certaines rues sont à sens unique, c'est-à-dire si vous la parcourez, vous reviendrez en position allongée.
a écrit le 18/11/2011 à 7:47 :
cela démontre encore une fois l'amateurisme de ces fameuses agences de noations !!suprimons les
Réponse de le 18/11/2011 à 8:34 :
Vous avez tous compris.... ;-) avec beaucoup d'ironie !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :