Le coût des catastrophes naturelles a atteint 366 milliards de dollars en 2011

 |   |  215  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Les pertes économiques consécutives aux catastrophes naturelles ont atteint un niveau record l'an passé, à hauteur de 366 milliards de dollars (286 milliards d'euros), estime l'ONU.

Au niveau mondial, les pertes économiques dues aux catastrophes naturelles l'an dernier enregistrent un montant record de 366 milliards de dollars. En 2011, l'ONU a enregistré quelque 302 catastrophes naturelles qui ont provoqué le décès de 29.782 personnes, affecté quelque 260 millions d'êtres humains et infligé des coûts économiques d'un niveau jamais atteint jusqu'ici.

Fukushima figure parmi les principaux drames. Le séisme qui a frappé le Japon en mars représente la plus grande part (210 milliards de dollars) des pertes économiques essuyées cette année. "Le grand tremblement de terre au Japon et le tsunami qui a suivi nous rappellent à tous que nous ne pouvons pas ignorer les leçons de l'histoire", a déclaré la directrice de la Stratégie internationale de prévention des catastrophes des Nations unies (UNISDR), Margareta Wahlström, citée dans un communiqué.

Pour l'ONU, les risques sismiques doivent être pris au sérieux. "Les grandes villes situées sur des zones sismiques doivent prendre au sérieux la probabilité que les évènements se reproduisent", a-t-elle ajouté.

La dernière année record en termes de pertes économiques remonte à 2005, avec 243 milliards de dollars, selon l'étude menée par l'ONU et le Centre de recherche sur l'épidemiologie des désastres (Cred) de l'université de Louvain (Belgique).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/01/2012 à 15:18 :
euh... les gars...je vous appelle le FMI?? un petit pret ?
a écrit le 19/01/2012 à 12:40 :
Il y a une catastrophe naturelle qui est en marche est qui coûte (et va coûter) encore beaucoup plus cher, on peut multiplier par mille, sans compter les dégâts collatéraux non chiffrables (pertes de vie humaine) et cette catastrophe est due à l?avidité de l'homme et sa bêtise.
a écrit le 19/01/2012 à 0:04 :
Hier je vous ai envoyé un mail dans lequel je parlais de la bêtise humaine. Le tremblement de terre et le tsunami sont des catastrophes naturelles, mais pas la suite qui dans le temps fera beaucoup plus de dommages. Naturellement LT putains du nucléaire comme vous l'êtes, vous m'avez censurez. Pa grave; moi personnellement je m'en fous. D'ailleurs un commentaire identique, écrit par moi se trouve dans la Tribune de Genève et un en anglais à ABC News et RTTV...
Vous êtes encore plus nuls en 2012 que vous l'étiez en 2011; votre disparition ne sera pas une grande perte...Jean-Claude Meslin (Je signe parce que j'assume toujours ce que j'écris. Pas comme les faux-culs de pseudos)
Réponse de le 19/01/2012 à 15:17 :
t'enerves pas...penses a ton coeur.....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :