Italie : le patron de Finmeccanica arrêté pour corruption internationale

Le président et administrateur délégué du groupe de défense a été arrêté dans le cadre de l'enquête sur la vente de 12 hélicoptères Aw 101 au gouvernement indien.

1 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)

La botte n'a pas bonne presse par les temps qui courent. C'est au tour du président et administrateur délégué de Finmeccanica d'être dans la tourmente. Le patron du premier groupe aéronautique et de défense Giuseppe Orsi a été arrêté à son domicile ce mardi matin.  Une arrestation qui intervient dans le cadre d'une enquête portant sur une vente d'hélicoptères au gouvernement indien en 2010, selon le quotidien itélien Corriere della Sera.

"Corruption internationale"

Dans cette affaire, Giuseppe Orsi serait soupçonné de "corruption internationale extorsion de fonds et enrichissement personnel." On lui reprocherait le versement d'une commission occulte de quelque 51 millions d'euros dans un contrat de 556 millions d'euros portant sur la fourniture à l'Inde de 12 hélicoptères Aw 101 de la société AugustaWestland. A l'époque des faits, Giuseppe Orsi dirigeait encore AgustaWestland, filiale du groupe Finmeccanica. 

Dans le viseur depuis un an

L'arrestation de Giuseppe Orsi intervient un an et demi après la démission de son prédécesseur, Pierfrancesco Guarguaglini, lui aussi impliqué dans une enquête pour corruption. Sachant que Finmeccanica, dont l'Etat italien pôssède environ 30% du capital, est dans le collimateur de la justice italienne depuis plus d'un an. Trois autres personnes auraient été assignées à résidence dans le cadre de cette même enquête, dont Bruno Spagnolini, l'administrateur délégué d'AugustaWestland. La justice italienne semble donc accélérer le pas à moins de deux semaines des élections législatives du 24 février.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 12/02/2013 à 16:02
Signaler
tout ça c'est piloté par la commission européenne qui distribue aveuglément les bons et les mauvais points, récompense aveuglément les bons et les mauvais ministres, patrons, industriels..Y a-t-il du Hollande là-dessous pour renforcer artificiellemen...

à écrit le 12/02/2013 à 13:48
Signaler
Nous allons assister au dépeçage de cette société italienne. Sur 3 segments il lui en restera peut-être un, les autres seront dispersés entre français, allemands et anglais. Un mécanisme à "l'européenne" qui voit disparâtre les plus faibles sans teni...

le 12/02/2013 à 20:09
Signaler
C'est totalement vrai !! les sociétés Françaises , Allemandes et Britanniques, brillent par leurs comportements exemplaires !!! C'est l?hôpital qui se fout de la charité !! Quant a l'avenir de la Fimecca, est surement pas le doux rêve que vous caress...

le 12/02/2013 à 20:16
Signaler
Effectivement je vous rejoins sur le fonds, mais regardons en France ! La corruption est pire. Promoteur Immobilier depuis + 30 ans j'ai arrêté toute activité en 2009 face à l'avidité de gains et de main mise de nos élus déjà à l'époque touchés par ...

à écrit le 12/02/2013 à 11:36
Signaler
La patron ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.