Shutdown : le secrétaire au Trésor, Jacob Lew, tire la sonnette d'alarme

 |   |  560  mots
Selon le secrétaire américain au Budget, les Etats-Unis ne pourront plus emprunter après le 17 octobre
Selon le secrétaire américain au Budget, les Etats-Unis ne pourront plus emprunter après le 17 octobre (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le secrétaire américain au Trésor, Jacob Lew, a appelé les Républicains à rapidement voter le relèvement du plafond de la dette. Sinon, à compter du 17 octobre, les États-Unis seront dans l'incapacité d'emprunter. Les Républicains continuent de demander une baisse des dépenses.

Le secrétaire américain au Trésor, Jacob Lew, a renouvelé ce dimanche 6 octobre à la télévision son appel aux républicains du Congrès pour qu'ils relèvent sans condition le plafond de la dette avant la date butoir du 17 octobre. Selon lui,  "A partir du 17, nous ne serons plus capables d'emprunter, et le Congrès joue avec le feu", a-t-il dit sur la chaîne CNN. "S'ils ne relèvent pas la limite de la dette, nous aurons très, très peu de temps".

Des réserves de trésorerie limitées à 30 milliards de dollars

Le Trésor estime que les réserves de trésorerie ne seront alors que d'environ 30 milliards de dollars, alors que les sorties nettes de trésorerie atteignent parfois 50 ou 60 milliards par jour.

"Nous ne sommes jamais arrivés au point où les Etats-Unis ont fonctionné sans la capacité d'emprunter. C'est très dangereux. C'est irresponsable car la réalité est qu'il n'y a pas de bon choix si nous ne pouvons plus emprunter et que nous n'avons plus de liquidités. Cela signifierait que pour la première fois depuis 1789 les Etats-Unis ne paieraient pas leurs factures à cause d'une décision politique", a expliqué Jacob Lew.

Obama interdit d'agir unilatéralement

Interrogé sur l'éventualité d'une décision unilatérale du président, Barack Obama, pour empêcher un défaut de paiement, Jacob Lew a estimé que "le président n'a(vait) pas l'autorité pour agir de cette façon. Le président a consulté ses juristes, et c'est sa conclusion".

"Le message du président est clair: le Congrès doit faire son travail. Il faut qu'ils (les élus) rouvrent l'Etat fédéral. Ils doivent faire en sorte qu'on paie nos factures. Et ensuite nous devons négocier", a-t-il ajouté.

Le gouvernement fédéral américain est partiellement paralysé depuis mardi 1er octobre, faute d'accord au Congrès sur le budget de l'exercice budgétaire 2014.

John Boehner, président républicain de la Chambre des représentants, entend conditionner tout accord sur la dette à une réforme des grands programmes américains de retraite (Social Security) et de santé pour les plus de 65 ans (Medicare), jusqu'ici épargnés par l'austérité, sans augmenter les impôts.

Les Républicains veulent limiter les dépenses

Le Président  Obama refuse au contraire de négocier tant que le plafond de la dette n'est pas relevé. "Comment peut-on augmenter la limite de la dette et ne rien faire sur les problèmes sous-jacents?", a demandé John Boehner sur la chaîne ABC.

"Mon objectif n'est pas de provoquer un défaut de paiement des Etats-Unis. Mon objectif est d'avoir une conversation sérieuse sur les choses qui creusent le déficit et augmentent la dette. Et le refus du président de s'asseoir et d'avoir une conversation fait peser sur notre pays le risque d'un défaut", a-t-il dit.

 John Boehner a rappelé qu'à plusieurs reprises, notamment sous les présidences de George H. W. Bush et Bill Clinton, les relèvements du plafond de la dette s'étaient accompagnés de compromis budgétaires. "Chaque président dans l'histoire récente a négocié sur la limite de la dette. La limite de la dette a été utilisée pour imposer des grandes réformes à Washington".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/10/2013 à 1:36 :
Boehner cédera aux exigences d'Obama dès que le S&P 500 chute de 10 %.
a écrit le 07/10/2013 à 23:51 :
pendant que les républicains ne pensent qu'a eux avec leurs démagogues de tea party , le monde retient son souffle , que dire a ceux qui auront investis des fonds en dollars le 18 octobre ? , comme les emprunts russes ? aux oubliettes ? , si jamais les gros investisseurs voient les USA en banqueroutes ils pourraient se passer du dollar et venir en masse sur l'euro , est ce un bien ? je ne sais pas mais les conséquences en europe serait assez redoutable de tout ce qui vient des zones dollar , les USA eux s'enfonceraient dans une nouvelle crise intérieure donc ils ont le secret , ils risquent de passer de la démocratie a l'anarchie .. tout cela pour de la politique de bas etage et d'idéologies démagogues , le président lui est nu , il n'a aucun pouvoir réel dans cette affaire , vous reprendrez bien un régime de cohabitation ?.. pas sur que les américains lambda touché par ces bêtises en remettront forcement une nouvelle couche aux prochaines élections vu les degats que cela risque de causer .. chaque jour on creuse .. on creuse ..
a écrit le 07/10/2013 à 14:09 :
A quoi sert de repousser le plafond de la dette ? Dans 6 mois, il sera de nouveau atteint ! Ce sera pour le repousser encore ?... Pourtant tout le monde sait que les arbres ne montent pas jusqu'au ciel. Et qu'au moment le plus mal choisi, la bulle éclate et dévaste tout sur son passage... L'histoire économique montre qu'il y a toujours intérêt à stopper le processus avant qu'il n'ait accumulé trop d'énergie. Le problème est qu'à ce moment-là c'est le calme plat, et que peu de gens en voient la nécessité...
a écrit le 07/10/2013 à 12:30 :
On parle suppression d emplois publics et on appelle cela social, comme la TVA anti sociale. Et pourtant il existe des pauvres, la cantine de la présidence est couteuse et l huissier de l assemblée gagne 7000 euros. Et on appelle cela justice sociale. Et la croissance et l entreprise sociale c est pour quoi ? On parle aussi nationalisation de la dette social et on entend dire social traitre.
a écrit le 07/10/2013 à 12:24 :
Aux US il y aurait aussi des bureaucrates qui disfonctionnent et qui seraient renvoyés ? Ce qui ne change rien à la question du chômage? et aux erreurs de gouvernance, puisque la Grèce serait une erreur selon Mme Merkel. Et l Europe non ZMO c est une réussite ? Allons-nous doubler l inflation et dévaluer pour escroquer un peu plus le pouvoir d achat des européens ? Et bureauland, c est un bon système, on administre la pauvreté qu on ne réduit pas? mais pendant ce temps là on fait fortune ! Ferons-nous de la répression financière comme en Espagne ?
a écrit le 07/10/2013 à 12:15 :
Sur la question du shutdown, peut-on dire chat dupe ou chadeuppe ? La souris dance puisqu on parle parasitisme du travail. Sur la dette, on dépenserait 7$ pour 1$ de croissance. Le budget serait réduit en terme dépenses sociales et des emplois publics supprimés alors qu on a 8% de chômage, ce qui est moins que la France qui récessionne à crédit. Et on augmente les impôts mais pour qui ? Seulement ça fait bobo à la tête comme en Grèce quand un Etat fait faillite à 50% de chômage chez les jeunes, c est moral ça ? Nos réserves en dollar perdent leur valeur ! Et l accord libre échange qui doit faire de la croissance est-il arrêté ? Mais le chômage n est JAMAIS réduit ! Les républicains relanceraient certaines administrations mais seraient contre le parasitisme du travail et 400000 fonctionnaires seraient maintenant sans salaire. On nous enfume sur la question de l emploi, c est bidon ! C est la crise de rire, en réalité le boomer est une crapule antijeune alors que la croissance américaine est annoncée à 2,5 contre une bulle pour l Europe dans laquelle on parle sécession à 60%, l euro serait coupable.
a écrit le 07/10/2013 à 11:30 :
La moindre des choses serait que la BCE et les ministres de finances de l?euro-zone émettent un avis sur la gestion catastrophique des finances américaines et leur impact négatif sur le monde.
a écrit le 07/10/2013 à 11:29 :
On peut au moins dire que les républicains ont compris leurs erreurs. Ce qu'ils font ne sont pas dénués de sens. Avant Obama la dette était à 8000 milliards en 2008, (il a fallu 230 ans pour atteindre ce niveau), après Obama elle est à 16000 milliards, avouez que les républicains ont raison d'insister sur les couts réels d'un système universel. (regardez la France ou la Suisse, leur système de santé explose car les coûts ont doublés en 10 ans (en tout cas en Suisse)).

Raisons liés au coûts? Les gens s'en foutent de leur santé car ils savent qu'ils sont assurés. Donc ils bouffent de la merde, ils sont obèses, ils ont des problèmes cardiaques etc...

Ayant vécu aux usa, j'ai pu discuter avec certains américains, ils sont contre Obamacare pour une simple raison. Vous mettez un universal healthcare dans le pays où il y a des obèses, où il y a une malbouffe généralisée, où l'air est dégueulasse par endroit, où l'éducation en matière de santé est assez nulle, et où il y a des victimes d'armes à feu chaque jour avec des traitements à vie pour ceux qui survivent... je veux dire les coûts vont exploser!!!! C'est normal de s'en inquiéter. Obama lui ne le voit pas.
Réponse de le 07/10/2013 à 12:17 :
C'est faux. Ce sont les guerres menées par les républicains qui ont creusé la dette. N'inversons pas les rôles s'ils vous plait. Obama voit bien que la réforme de santé n'est qu'une goutte d'eau comparé à la guerre en Irak vendue avec les mensonges de Colin Powel, Dick Cheneay et Paul Wolfowitch.
Réponse de le 07/10/2013 à 12:46 :
@Yola : Au lieu de ''déblatérer'' des idioties, voici les analyses, les chiffres / les historiques, puis toutes les sources : (Timothy Curry et Lynn Shibut, ?The Cost of the Savings and Loan Crisis : Truth and Consequences?, FDIC, 2000 / Conseil des gouverneurs du Système de la Réserve Fédérale ; Flux sur les comptes financiers des États-Unis ; Séries historiques, flux et encours annuels / CBPP, ?Have the 2001 and 2003 Tax Cuts Made the Tax Code More Progressive ??, 2008 / Source : Département du Trésor, CBO, 2010 / Kathryn J. Byun, ?The U.S. housing bubble and bust : impacts on employment?, 2010 / Naomi Prins, « Bailout Anniversary Report », 2010 / New York Times, ?America´s Sea of Red Ink was Years in the Making?, 9 juin 2009 / Voir Éric Toussaint, Banque du Sud et nouvelle crise internationale, CADTM-Syllepse, 2008 / Département du Trésor, Service de gestion financière, Service du capital international du Trésor / Département du Trésor, Service de gestion financière, Service du capital international du Trésor) [http://cadtm.org/Les-Etats-Unis-de-la-deregulation] Puis, je vous remets l'article parlant de l'étude, plus particulèrement (présentation de l'ouvrage de Joseph Stiglitz qui enseigne à l'université de Columbia et qui a été lauréat du prix Nobel d'économie en 2001. Et Linda Bilmes qui enseigne à l'université Harvard. Tous les deux ont coécrit: Une guerre à 3 000 milliards de dollars)[http://www.courrierinternational.com/article/2010/09/09/bien-trop-couteuse-guerre-d-irak]. Enfin, ne pas vouloir réaliser (et voir) que depuis moult décennies (pré-crise 2008. Et dont ils en sont également -à leur manière - les artisans) les républicains - et une frange du Tea Party - ont pris en otage les USA - ont asservis la majorité de leur population au profit de tous les Fat'Cat's de Wall Street et des plus privilégiés - ont assassiné l'American Dream - relève soit : d'une '' paralysie intellectuelle '' ou d'un '' endoctrinement qui a du probablement s'enraçiner par manque de connaissances ''.



a écrit le 07/10/2013 à 11:20 :
Obama pourrait peut-être venir puiser dans la "boite à outil" de notre génial président !
a écrit le 07/10/2013 à 9:32 :
Les républicains sont des irresponsables criminels. Des enfants gâtés qui jouent avec un pistolet chargé !
Réponse de le 07/10/2013 à 11:30 :
@Mécatroid
Dans un pays qui compte 800 millions d'armes, il ne peut pas en être autrement. Il y aura toujours des "cinglés", le doigt sur la détente prêts à faire joujou, pour voir "ce que ça fait".
"Cinglés" dans ce cas = "Républicains"... les mal nommés.
a écrit le 07/10/2013 à 9:23 :
L'apprenti c'était Sarkozy qui a ruiné la fra,ce; fait exploser et le chômage.
Heureusement, François Hollande est en train de réparer tout cela.
Le probème de la droite au pouvoir, c'est qu'elle est panier percé, incompétente et ne sait pas gérer le pays. Quant aux USA s'ils font défaut de paiement, ceux ici qui croient que ça ne nous concerne pas sont naifs et incompétants. L'économie et la finance étant mondialisés, la catastrophe se propagera à la planète entière dans la journée et toute nos banques vont tomber comme un chateau de cartes. Aux USA comme en france, la droite sectaire est vraiment une catstrophe. !!
Réponse de le 07/10/2013 à 11:39 :
Les démocrates aux USA sont considérés comme plus à droite que l'UMP... votre propos est très rassurant...
Réponse de le 07/10/2013 à 18:59 :
François Groslande est une caricature de marionnette, il fera rien tout comme Sarkozy en son temps. Flamby pourra fêter les 2000 milliards de dette de la France d'ici Noël avec une bonne bouteille de champagne...
a écrit le 07/10/2013 à 8:07 :
+1.
Nous on a un apprenti comme président depuis plus d un an alors ou est le problème ? Rassurez vous, la montagne va accoucher d une souris...
Réponse de le 07/10/2013 à 11:35 :
@Lulu,
Entre un apprenti et un patron voyou, les Français ont choisi. L'apprenti apprend tous les jours, le patron voyou ne pense qu'à son pognon.
a écrit le 07/10/2013 à 8:05 :
il n y a pas a s'inquiéter de ces gens la qui de toute maniérè ne s?inquiètent que pour eux......USA d'abord.
a écrit le 07/10/2013 à 8:04 :
A quoi sert de voter un budget si ce n'est pour le respecter
a écrit le 07/10/2013 à 4:43 :
Si les USA n'avaient pas fait de guerre en Irak et Afghanistan pour aider leur ami Israel, ils ne seraient pas aussi endettés... Vrai ou faux ?
Réponse de le 07/10/2013 à 7:59 :
cette guerre était lié surtout au pétrole et à des vues sur le pétrole iranien et du Caucase..
le jour ou l'américain partait en Irak en 2003 tout le monde savait qu'il avait perdu la partie...(à la TV ,le sourire du diplomate turc qui n'avait pas eu le temps de faire voter le survol de son territoire au parlement et changea la stratégie US était éloquent..) Le premier qui commençai avait perdu (a suive) le destin des USA ressemble étrangement à celui de l URSS. C'est l'Europe la Russie et l'Asie qui sourient au triste destin des Américains et leur incapacités à se penser égaux au reste du monde
a écrit le 07/10/2013 à 0:06 :
sauf que les républicains en question ont eux aussi été élus par des citoyens américains électeurs à qui ils ont fait des promesses. Si les républicains sont majoritaires ... que cela plaise ou non.
Réponse de le 07/10/2013 à 3:28 :
Vous avez même pas de quoi vous parlez !!! Vous préférez que les gens soient dans la merde ,juste pour des caprices des élus républicaines ,pitié please !!!
Réponse de le 07/10/2013 à 6:31 :
Hahahahaha! Pas de doute, vous devez être démocrate pour recourir à de tels arguments... D'ailleurs le patron démocrate du Sénat, Harry Reid, pense comme vous. Voici ce qu'il disait il y a quelques jours: quand on lui a demandé pourquoi il n'acceptait pas le vote d'une loi permettant de continuer de soigner au moins les enfants atteints de cancer (la loi que le congrès républicain a voté, contrairement à ce que dit Obama). Sa réponse a été: "Pourquoi est-ce que je ferais ça? J'ai 1100 personnes à la base Nellis de l'Air Force qui sont chez eux, ils ont leurs propres problèmes". En utilisant l'argument: "de quel droit les républicains peuvent-ils choisir quoi approuver", il contredit le passage en début de cette même semaine de la loi qui permettra au personnel militaire (justement) d'être payé, contrairement à tous les autres personnels fédéraux... Donc comme toujours, fais ce que je dis, pas ce que je fais. C'est ça appartenir au camp du bien, cher ami "démocrate"...
Réponse de le 07/10/2013 à 8:09 :
il y a un probleme etre démocrate ?
Réponse de le 07/10/2013 à 9:38 :
@Ben voyons : Je résume donc votre pensée : Il est plus important de bombarder les autres pays que de soigner ses propres enfant ? Belle mentalité... Oui, c'est bien républicain. Ils ont creusé la dette de plusieurs milliers de milliards en faisant des guerres sales, en envoyant Collen Powell mentir sur la place publique pour récupérer des milliards, et maintenant ils viennent donner des leçons de vertue budgétaire ?
a écrit le 06/10/2013 à 23:47 :
on n'est que le 6, il y a encore 7 jours. Rien ne presse, a moins qu'obama soit moins sur de lui qu'il n'en donne l'air.
a écrit le 06/10/2013 à 22:48 :
Les métastases du Tea Party sont en train de bouffer le GOP de l'intérieur: passé la contestation des gars comme Cruz n'ont aucune stratégie, le parti Républicain est embringué malgré lui dans un cul de sac et risque de sortir très affaibli de ce délire.
a écrit le 06/10/2013 à 20:46 :
Même avec ObamaCare, il y a toujours 12 millions de gens qui n'ont toujours pas de couverture médicale. Par contre il devient obligatoire pour tous le monde 'où l'enjeu de sur enchère dans le secteur médical dans l'avenir.
a écrit le 06/10/2013 à 20:36 :
Mine de rien (à ne pas confondre avec mine épuisée), il suffit de leur retirer la planche à billets pour qu'ils soient juste ... rien. Grande civilisation. Vraiment...
Réponse de le 06/10/2013 à 23:46 :
Rassurez vous, Hollande va voler a leur secours en apportant les idées géniale d?économie et de finance qu'il a mises en place en France.
Réponse de le 07/10/2013 à 11:40 :
@Pat1768
Mauvais procès, mauvaise foi, quels sont vos arguments?
a écrit le 06/10/2013 à 20:05 :
Mr Obama! ne vous pliez pas! c'est à ces voyous de républicains de le faire! ils ne veulent pas que ceux qui n'ont pas les moyens se soignent ! c'est le 1er président qui ne lâche rien à ce sujet ! BRAVO!! il n'a rien pu faire pour Guantanamo, rien pour les lobbyes des armes, que de bâtons dans les roues! Là, il aura sa revanche, c'est certain! et tant mieux pour les Américains qui pourront se soigner !
Réponse de le 06/10/2013 à 20:43 :
j'en ai les larmes aux yeux ...tellement c'est beau ce que vous dites
holland obama mêmebeau combat pour les gentils et les justes...
Réponse de le 06/10/2013 à 21:17 :
ah! parce que vous avez le culot de comparer OBAMA à Hollande ??? ah!ah!ah!
a écrit le 06/10/2013 à 19:35 :
Tout est bon au petit sociopathe moisi pour couiner sur son sort de "pauvre contribuable" y compris de comparer la situation aux USA et en France ... On en a quelques exemples ci-dessous !
a écrit le 06/10/2013 à 18:22 :
Vous n'en avez pas marre , de perdre votre temps en pure perte , à lire des réactions approximatives de dirigeants improbables dans un monde manipulé ? Les vrais dirigeants , vous ne les verrez jamais...ils ne publient jamais. Normal...ils sont au-dessus des lois . Ce qui est facile , avec une justice complaisante , et des dirigeants tout aussi complaisants.
a écrit le 06/10/2013 à 18:18 :
"Obama interdit d'agir unilatéralement" tiens mais alors nous parlons d'une dictature ??? Evidement qu'il faut arrêter la logique de l'Etat mamelle ? J'attend déjà les commentaires bien démago avec des grandes tirades sur l'humanité, dans ce cas pourquoi ne "rien foutre" et emprunter a vie, médecine gratuite pour les pauvres et hyper cher pour ceux qui bosent ... c'est bien de ça dont on parle
Réponse de le 06/10/2013 à 18:57 :
"médecine gratuite pour les pauvres et hyper cher pour ceux qui bossent"...
Je crois que vous b´avez rien compris à l'Obamacare...
Il s'agit de permettre à ceux qui n'ont pas accès aux soins à pouvoir bénéficier des mêmes droits que quiconque. Rien de plus.
Réponse de le 06/10/2013 à 19:58 :
vous m' ôtez les mots de "la bouche", si je puis dire...Tout à fait ok avec vous , rien à rajouter !!
Réponse de le 06/10/2013 à 23:00 :
@Réaliste

"Il s'agit de permettre à ceux qui n'ont pas accès aux soins à pouvoir bénéficier des mêmes droits que quiconque. Rien de plus." Sans les devoirs, cela fait quelque chose en plus!
a écrit le 06/10/2013 à 18:08 :
Les républicains ont bien raison de se préserver de l'enfumage des démocrates. Augmenter la dette sans engagement sur la réduction des dépenses est une escroquerie pour attardés mentaux.
Réponse de le 06/10/2013 à 19:02 :
Rappelez-moi les coûts inhérant à la crise financière de 2008 ? Rappelez-moi les coûts inhérant aux guerres en Irak et en Afghanistan ? Qui a enfumé Qui, finalement ? (http://www.courrierinternational.com/article/2010/09/09/bien-trop-couteuse-guerre-d-irak)
Réponse de le 06/10/2013 à 19:11 :
+ 100 !
Réponse de le 07/10/2013 à 9:43 :
@Michel : Reconnaissez vous oui ou non que c'est Collen Powell et bien les républicains qui ont pratiqué l'enfumage de masse pour syphoner des milliards et creuser la dette du pays ? Répondez à la question. Si vous ne répondez pas, nous conclurons que vous admettez votre défaite.
Réponse de le 07/10/2013 à 11:28 :
On peut au moins dire que les républicains ont compris leurs erreurs. Ce qu'ils font ne sont pas dénués de sens. Avant Obama la dette était à 8000 milliards en 2008, (il a fallu 230 ans pour atteindre ce niveau), après Obama elle est à 16000 milliards, avouez que les républicains ont raison d'insister sur les couts réels d'un système universel. (regardez la France ou la Suisse, leur système de santé explose car les coûts ont doublés en 10 ans (en tout cas en Suisse)).

Raisons liés au coûts? Les gens s'en foutent de leur santé car ils savent qu'ils sont assurés. Donc ils bouffent de la merde, ils sont obèses, ils ont des problèmes cardiaques etc...

Ayant vécu aux usa, j'ai pu discuter avec certains américains, ils sont contre Obamacare pour une simple raison. Vous mettez un universal healthcare dans le pays où il y a des obèses, où il y a une malbouffe généralisée, où l'air est dégueulasse par endroit, où l'éducation en matière de santé est assez nulle, et où il y a des victimes d'armes à feu chaque jour avec des traitements à vie pour ceux qui survivent... je veux dire les coûts vont exploser!!!! C'est normal de s'en inquiéter. Obama lui ne le voit pas.

Obamacare est une bonne idée, mais vraiment trop mal implémenté
Réponse de le 07/10/2013 à 12:24 :
@Yola : Le Bureau du Budget du Congrès américain a estimé le coût de la guerre en Irak autour de 770 milliards de dollars. Lire l'article de La Tribune :
http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20130314trib000754033/6.000-milliards-de-dollars-le-cout-total-de-la-guerre-en-irak.html Sachant que cette guerre était bâtie sur des mensonges républicains, je propose donc que ces fameux républicains commencent d'abord (pléonasme volontaire) par rembourser ce montant avant de donner des leçons. Pour les modalités de remboursement, voir directement avec Halliburton et Goldman Sachs...
a écrit le 06/10/2013 à 18:00 :
J´espere que les republicains ne font pas se degonfler. Le message qu´ils doivent faire passer est le suivant: Mr. Obama, diminuez les depenses improductives et clientelistes et nous augmenteront le plafond de la dette. Il faut cesser la gabegie de l´Etat. C´est aussi simple que cela.
Réponse de le 06/10/2013 à 18:26 :
http://www.youtube.com/watch?v=NauoG5_7IJc
Réponse de le 06/10/2013 à 18:44 :
Bien sur, il faut ceder a une poigné d'extrêmistes qui tiennent l'avenir de ce pays dans leur mains... On voit bien que vous ne vivez pas aux USA
Réponse de le 06/10/2013 à 18:59 :
@ Phil : + 1...
Trop de français ne comprennent rien aux US et font des comparatifs avec la situation de la France qui n'a rien à voir...
Réponse de le 06/10/2013 à 19:02 :
++++ un !
Réponse de le 06/10/2013 à 19:59 :
Pour une fois qu'en Amérique un président pense à tous ceux qui ne peuvent se soigner, regardez les réactions, c'est LAMENTABLE!!
Réponse de le 07/10/2013 à 4:11 :
Vous ne savez rien de l?Amérique, arrêtez de regardez les mensonges de la télé.
Réponse de le 07/10/2013 à 9:45 :
Qui ment ? Collen Powell et les républicains en inventant des armes de destruction pour voler 1000 milliards de dollars à l'état américain !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :