Poutine avalise le rattachement de la Crimée à la Russie, l'Occident condamne

 |   |  526  mots
Vladimir a ignoré les sanctions occidentales décrétées contre Moscou.  (Photo : Reuters)
Vladimir a ignoré les sanctions occidentales décrétées contre Moscou. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
Le président russe a entériné le détachement de la Crimée, qui rejoint ainsi la Fédération de Russie. Les chefs d'État occidentaux ont condamné cette décision. Barack Obama a invité le G7 à discuter de l'Ukraine lors d'une réunion à La Haye.

C'est officiel, la Crimée est russe. Le président Vladimir Poutine a signé mardi un traité historique rattachant la Crimée à la Russie, et prenant effet immédiatement, ignorant par là les sanctions occidentales décrétées la veille contre Moscou. Le traité a été aussitôt dénoncé par Kiev et les Occidentaux.

L'accord, qui entérine l'entrée dans la Fédération de Russie de deux nouveaux membres, la Crimée et la ville de Sébastopol, au statut spécifique dans la péninsule, a été chaudement applaudi par l'assemblée de parlementaires, gouverneurs et membres du Parlement russe réunis au Kremlin.

Voici les principales réactions internationales à la signature de ce traité par le président russe Vladimir Poutine.

  • Evhen Perebynis, porte-parole du ministère ukrainien des Affaires étrangères

"Le discours de Poutine démontre très clairement à quel point la menace que représente la Russie pour la sécurité et la stabilité internationales est réelle."

  • François Hollande, président français

"Je condamne cette décision. La France ne reconnaît ni les résultats du référendum tenu en Crimée le 16 mars dernier, ni le rattachement de cette région d'Ukraine à la Russie. […] Le prochain Conseil européen les 20 et 21 mars doit fournir l'occasion d'une réponse européenne forte et coordonnée à la nouvelle étape qui vient d'être franchie."

  • Angela Merkel, chancelière allemande

"Parallèlement aux sanctions prises, nous allons privilégier le dialogue, nous allons privilégier la discussion." La chancelière a ajouté souhaiter "une évolution positive en Ukraine en particulier pour la préparation de l'élection" présidentielle anticipée du 25 mai".

  • Joe Biden, vice-président des Etats-Unis

"L'isolement politique et économique de la Russie ne peut qu'augmenter si elle poursuit dans la même voie, et elle verra en fait de nouvelles sanctions de la part des Etats-Unis et de l'UE."

  • William Hague, secrétaire britannique au Foreign Office

"Il est regrettable d'avoir entendu le président Poutine choisir aujourd'hui la voie de l'isolement, privant les citoyens de son propre pays, et de la Crimée, d'un partenariat avec la communauté internationale et du statut de membre à part entière d'un certain nombre d'organisations internationales."

  • Donal Tusk, Premier ministre polonais

"L'annexion de la Crimée par la Russie ne peut pas être acceptée par la communauté internationale, Pologne comprise. Cela change d'un seul coup les frontières [de l'Ukraine] et la situation géopolitique dans cette région du monde."

L'Ukraine au cœur de la prochaine réunion du G7

Barack Obama, quant à lui, a invité les dirigeants du G7 et de l'Union européenne à se réunir la semaine prochaine à La Haye, en marge du Sommet sur la sécurité nucléaire (24 et 25 mars), pour débattre de la situation en Ukraine.

"Cette rencontre se concentrera sur la situation en Ukraine et sur les mesures supplémentaires que le G7 pourrait prendre pour répondre aux développements en cours et soutenir l'Ukraine", a déclaré Caitlin Hayden, porte-parole du Conseil national de sécurité de la Maison blanche.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/03/2014 à 21:34 :
Vas y continue il n'y a rien en face que du vent, regardes Flamby et tu auras compris.
a écrit le 23/03/2014 à 16:58 :
Bravo poutine continuez vous défendez votre pays vous au moins.
a écrit le 23/03/2014 à 16:22 :
L'annexion de l'Autriche a été soutenu par la population locale, puis ce fut le cas des autres riverains de l'Allemagne nazie : est-ce le chemin que certains commentateurs voudraient suivre ??
a écrit le 20/03/2014 à 9:06 :
poutine ne reculera pas , on aime pas les laches en russie ni ceux qui abdiquent face a des puissances étrangères , c'est un fait , sanctions , menaces a son encontre , la russie fera face , les occidentaux peuvent s'agiter comme des mouches , cela est inutile et non avenue , le seul risque est de braquer encore un peu plus le géant russe du gaz qui risque de couper les vannes ou de demander a être payé encore un peu plus cher , quand aux embargos européens depuis 23 ans , on peut pas dire que cela fonctionne et cela en fait pèse sur les populations civiles alors aux mains des mafias .. aucun souvenir chez ces dirigeants européens , depuis napoléon et l'embargo que fit l'Angleterre contre lui , ni l'Allemagne des années 30 sous embargo commercial .. on a oublié et on recommence ce qui n'a jamais marché .. on a pas fini de rire en russie tellement la mémoire est courte en occident
a écrit le 19/03/2014 à 0:39 :
Bonjour, On nous dit que c'est une annexion, mais dans la forme, c'est un choix démocratique de la population concernée, qui ne semble même pas entaché de fraude, après un "coup d'état" qui lui ne l'est absolument pas. (Et qui a été favorisé par qui?) Si ce referendum n'avait pas lieu d'être, sur quel fondement se basent ceux qui le contestent? Enfin stratégiquement, si on comprend bien que la Crimée est une contrée importante pour la Russie (toutes les installations portuaires militaires au sud s'y trouvent apparemment), quel est son intérêt pour les us? Et pour l'Europe, la mini Europe militaire? l'explication se trouve t elle dans la volonté de mettre coûte que coûte des bâtons dans les roues de la Russie, ce que l'Occident fait de toutes manières en lui imposant des sanctions... On aurait tant de problèmes que ça, et si peu de perspectives, pour vouloir limiter la croissance des autres puissances, ce pourquoi la France, amputée de ses membres et décapitée, prend la main en ce sens ? Si quelqu'un pouvait m'éclairer svp, car franchement je ne comprend pas
Réponse de le 19/03/2014 à 13:50 :
Je pense que contrairement a ce que vous affirmez dans votre dernière phrase, bous avez compris le principal! la base de cette histoire, c'est la meme depuis des millénaires: plus de territoire, plus d'argent, plus de pouvoir. Avec l'éclairage supplémentaire sur la cupidité actuelle: depuis qu'elle a accéléré l'extension de ses colonies, l'oligarchie européenne pille ses populations, et qu'une de plus attrapée dans ses filets, ce serait chouette (les prets pourris, impossibles a rembourser, sont prets a fondre sur l'Ukraine...). Et aussi que les compagnies américaines et europeenes sont deja pretes a piller les ressources ukrainiaines, mer noire incluse, en profitant au passage pour renforcer Nabucco au détriment de son concurrent russe...
a écrit le 18/03/2014 à 19:28 :
Putain, vas y Poupou, l'autre brêle peut pas t'arrêter ...!!!
a écrit le 18/03/2014 à 18:58 :
souhaitons maintenant la paix pour tous les habitants de Crimée. Son rattachement à la zone d'influence americaine aurait été un désastre pour les russophones qui auraient été traités comme des étrangers sur leur propre terre.
a écrit le 18/03/2014 à 18:58 :
Message2, le 1 n'étant pas passé: L'Europe qui conteste un référendum d'auto détermination à 93% ou plus, c'est dire le peu de cas qu'on fait de la démocratie dans nos pays dits civilisés.
Réponse de le 20/03/2014 à 9:09 :
les referendums en europe ne servent a rien ( meme en france ) car les individus ne répondent pas a la question posée mais font de la politique politicienne disent les élites .. donc exit les référendums , les allemands ont donné eux dans les années 30 avec un démagogue qui fit quelques référendums ..
a écrit le 18/03/2014 à 18:41 :
C'est bizarre on ne disait pas grand chose des territoires occupés d'Israel? Dans ce cas, alors qu'on a la volonté d'une population, les ukrainiens de Krimée, de rejoindre la Russie, la propagande française nous apprend que Poutine n'a pas le droit, que c'est mal. En fait Poutine dérange surtout les USA et leur politique expansionniste. La France a intérêt à un équilibre du monde et cet équilibre sera préservé tant que Chine+ Russie équilibreront les USA et leur formidable potentiel de guerre dont Snowden avait commencé a nous révéler le côté obscur..
Réponse de le 19/03/2014 à 13:41 :
bravo!
je completerai simplement ainsi: les dernières decennies ont connues une expansion du bloc occidental. la dernière en date est cette honteuse annexion de la Lybie au camp occidental, pour de fallacieux prétextes (mais un des principaux responsables/criminels français va bientot tomber). Depuis, la Russie a dit STOP! Les roles se sont inversés, la Russie devient le rempart des valeurs justes, le protecteur, sans le vouloir, des esclaves européens qui sont depuis quelque année le jouet de l'oligarchie occidental (grece, Espagne, France) a coup d'impots, dettes, repression, fermeture d'emplois, etc. je ne suis pas admirateur de l'oligarchie russe, mais je constate que dans ces tres graves affaires, elle est du bon coté de l'histoire...
a écrit le 18/03/2014 à 17:59 :
C'est marrant, quand le Kosovo s'est déclaré indépendant il y a quelques années, personne n'a contesté le résultat. Au contraire, les "Occidentaux" ont été quasiment unanimes a reconnaître ce nouveau pays. USA et France en tête. Au détriment des Serbes qui ont été amputés d'une partie importante de leur territoire, chargé d'histoire et de monastères très importants. Mais les Serbes on s'en fout. On voulait être du côté des Albanais. Cette fois les "Occidentaux" ont décrété que les méchants étaient les Russes, et les gentils, les Ukrainiens. Donc suivons tête baissée nos politiciens et nos médias à leurs chevilles et surtout, n'émettons aucune opinion contraire à la pensée unique. D'ailleurs, vous avez remarqué, tous les médis sont unanimes pour condamner cette ingérence russe...
Réponse de le 18/03/2014 à 18:28 :
sommes nous amnésiques ??les Comores département français d"Afrique
Réponse de le 18/03/2014 à 18:50 :
non pour la transition malgache, oui pour le forcing de kiev: oublions l'Irak, les comores.....INCROYABLE MAIS VRAI
Réponse de le 20/03/2014 à 9:13 :
et encore on a la mémoire plus courte , qui se souvient de la bataille de solferino ? qui se souvient de napoléon 3 et la petite ballade avec les anglais en 1853 en crimée ? , cela n'est meme plus enseigné de nos jours a nos petits écoliers .. ils savent meme pas qu'une bataille là bas a été crée la croix rouge .. alors le kosovo .. trop récent pour qu'ils aie du recul historique mais l'émotif et la manipulation des médias on a déjà donné depuis les années 30

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :