La France a un système de retraites moins bon que l'Allemagne et le Royaume-Uni, selon une étude

 |   |  309  mots
Le Danemark, l'Australie et les Pays-Bas occupent le podium de cette étude.
Le Danemark, l'Australie et les Pays-Bas occupent le podium de cette étude. (Crédits : reuters.com)
Salué pour le niveau des pensions de retraites, l'Hexagone se voit pénalisé par la durabilité de son système, selon un rapport annuel du cabinet de consultation Mercer.

Sous la moyenne. En comparant les systèmes de retraites dans 25 pays, le rapport annuel du cabinet de consultation Mercer a placé la France à la 14e place, trois points en-dessous de la moyenne et à niveau équivalent avec les États-Unis. Le Danemark, l'Australie et les Pays-Bas occupent le podium de cette étude réalisée en coopération avec l'Australian Centre for financial studies (Centre australien d'étude économie) et parue le 13 octobre.

Elle classe les systèmes de retraites à l'aide d'une quarantaine d'indicateurs répartis dans trois critères, chacun ayant un poids différent. La suffisance (niveau des allocations, d'épargne, aide fiscale) qui pèse pour 40% de la note finale, la durabilité (couverture, total des actifs, démographie) qui en représente 35% et enfin à 25% l'intégrité (coûts, protection, gouvernance).


Classement des pays en fonction de leur système de retraites. Chiffres : Merger. Graphique : La Tribune.

Des faiblesses sur le long-terme

Salué pour le niveau des pensions de retraites, l'Hexagone se voit pénalisé par la durabilité de son système, qui affiche un indicateur de 37,7 contre 53,3 en moyenne.

Le rapport met toutefois en avant la réforme du système de retraites français (allongement de la durée de cotisation, revalorisation du minimum vieillesse), qui a ainsi permis à la France de gagner quelques points. Cela ne lui permet néanmoins pas de rejoindre le groupe des bons élèves (note globale de 65 et plus) et, note l'étude :

"Le système présente quelques bonnes fonctionnalités mais comporte également des risques majeurs et/ou lacunes qui devraient être abordées. Sans ces améliorations, son efficacité et/ou sa durabilité à long-terme peut être remise en question."

| Aller plus loin :

>> Vers un retour à l'équilibre en 2020 des retraites de base

>>  Le Medef joue de la mauvaise conjoncture pour avancer ses pions

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/10/2014 à 19:48 :
Faudrait comparer ce qui l'est... Les pays on tous des départ a la retraite a des ages différents; certain des complémentaires et d'autres non; etc...
a écrit le 17/10/2014 à 18:18 :
Le pays qui a les salaires les moins élevés distribue aussi les retraites les moins per
tes...L'Allemagne oserait-elle dire le contraire...?Ce qui fait la "réussite économique" de
l'Allemagne + du Royaume-Uni,c'est le niveau très élevé des salaires des cadres par rap
port à celui-beaucoup plus modeste-des employés et de leurs contrats de travail...Quand
toute l'Europe travaillera de même "concert",on pourra comparer le système des uns et des autres...
..
a écrit le 17/10/2014 à 14:12 :
pour info, le Danemark à la même système que la France (répartition+complémentaires). Seule différence, l'age du départ à la retraite, déjà 65 ans au Danemark et bientôt (2024) à 67 ans.
Réponse de le 18/10/2014 à 4:02 :
Mais les Danois n'ont pas de systeme de retraites publiques et speciales en deficit de 40 milliards par an.
Réponse de le 23/10/2014 à 11:30 :
dites le plus ford
Réponse de le 23/10/2014 à 11:31 :
dites le plus fort
a écrit le 17/10/2014 à 10:09 :
je ne blâme pas l'étude. Une étude financé par un institut australien pour monter que l'australie c'est beau, c'est de bonne guerre. L'utilisation brute par la tribune c'est comique.
Réponse de le 17/10/2014 à 14:29 :
étude rigolote à lire;) La France est N°1 en matière d'Adequacy" (ce que touche les retraités ; c'est le plus important!), et de loin, mais paye très cher ici son refus d'augmenter l'age du départ à la retraite et son refus de laisser le secteur privé prendre plus de place dans le système français.
a écrit le 17/10/2014 à 9:28 :
Au fait moins bon pour qui? Quand tu veux de débarrasser de ton chien, dit qu'il a la rage.
a écrit le 17/10/2014 à 9:04 :
très amusant de voir les états unis devant. Cela dit tout de la qualité de l'étude.Vous n'avez vraiment honte de rien.
Réponse de le 17/10/2014 à 18:20 :
On sait depuis bien des lunes,que la "réussite" américaine doit tout à ceux qui n'ont
rien:comme en Afrique du Sud,par exemple...
a écrit le 17/10/2014 à 8:39 :
En 2012, la CNAV a déboursé pas moins de 6.8 milliards d’euros en transferts aux régimes spéciaux et prestations aux industries électriques et gazières (IEG, comprenez aux retraités de GDF et EDF), soit une coquette somme de 220 euros pour chacun des 31 millions de cotisants et retraités de la CNAV.
Au nom de quoi la CNAV transfère 1.5 milliard d’euros aux salariés de EDF et GDF chaque année. En effet, les bénéficiaires des régimes spéciaux comptent parmi les retraités les plus à l’abri du besoin, un ancien de GDF/EDF, par exemple, perçoit près de 2 433 euros (bruts) par mois quand un salarié du privé émarge seulement à 1166 euros (nets) en moyenne. Comment peut-on oser parler de solidarité quand la CNAV verse 640 euros par mois en moyenne à ses retraités mais envoie un chèque de 1.5 milliard aux 159 000 retraités ou ayants-droits de EDF/GDF ? On parle ici de 9 400 euros de transferts annuels par ancien de chez EDF/GDF, soit 785 euros mensuels ! Plus que ce que la CNAV verse à ses propres retraités.
Réponse de le 17/10/2014 à 8:45 :
C'est le systeme par repartition, organise par les fonctionnaires et au benefice principal des politiques, des fonctionnaires et des ex-organisations publiques assimilees (SNCF, EDF/GDF). La plebe doit payer et se contenter des miettes.
Réponse de le 23/10/2014 à 11:34 :
j'espère que vous le direz plus souvent
a écrit le 17/10/2014 à 0:44 :
La Branche Vieillesse de la Sécu, doit Subventionner les Régimes Spéciaux "autonomes" à hauteur de 8 Milliards d'Euros/An !!!!! Ou ils restent "spéciaux" et prennent leurs mesures de retour à l'équilibre, ou ils rejoignent le Régime Général de Vieillesse Sécu à Ses Conditions Communes Républicaines.
Réponse de le 17/10/2014 à 1:37 :
Si nous n'avions pas à subventionner leurs "Régimes Spéciaux", nous ne parlerions pas de retarder ENCORE l'age de la Retraite et d'allonger ENCORE la durée de cotisation à 43ans !!!! actuellement. Les Retraites ne seraient pas gelées. Sommes nos avant ou après l'abolition des Privilèges. Avant ou après 1789. C'est la C.G.T Communiste qui fait tant Peur
a écrit le 16/10/2014 à 23:33 :
les partenaires sociaux ne sont pas bons pour gérer les caisses de retraites ! il faut arrêter l'opacité d'un système !
a écrit le 16/10/2014 à 23:24 :
Si j'ai bien compris l'étude, la note de 60 est donnée au système de retraite qui n'existe pas !Meilleur que la France !! Encore une étude à jeter ! Et dire qu'on passe du temps à commenter ?
a écrit le 16/10/2014 à 21:44 :
Comme je ne suis pas une exception culturelle, je comprends en 1/10 de seconde que la durabilité du système est amputé par son niveau de rémunération. Sans avoir lu cette étude, je comprends qu'il y a mélange de "genre"; pour les français cultivés: à quoi sert un système qui n'est que -relativement - mal classé (parce que les retraites sont très généreuses en France) mais qui ne peut pas être financé et qui arrive à sa fin? La pénalité sera totale: fin de parcours pour les plus jeunes; avant cela, le matraquage des non-retraité avec des cotisations folles aura bien lieu.
Réponse de le 16/10/2014 à 22:47 :
Tout est dit
Réponse de le 17/10/2014 à 1:08 :
Fini la lutte des classes place à la lutte des âges
a écrit le 16/10/2014 à 21:21 :
La campagne orchestre par le gouvernement pour démantelés les acquis continuent. Après nous avoir expliqués que nous avions un système d assurance chômage trop généreux, on nous explique maintenant que le système de retraite est mauvais. Tout cela avec la complicité de journalistes aux ordres. Quelle tristesse
Réponse de le 16/10/2014 à 22:00 :
Quelle tristesse de voir que vous n'êtes pas en mesure de comprendre le souci actuel :
Avant -1960 : espérance de vie 67 ans, retraite à 65 ans avec peu de retraités et des régimes spéciaux sans retraités
Aujourd'hui : espérance de vie de 80 ans et retraite à 60-62 ans avec le papy boom à la retraite et les régimes spéciaux à payer pleins pots.

C'est pas compliqué pourtant...mais bon, certains voudraient que le financement soit réalisé en prenant l'argent des autres, pas le sien
Réponse de le 16/10/2014 à 22:58 :
@travail de sape
Pour sauver le système il va falloir limiter les niveaux des retraites. Le gouvernement doit avoir ce courage, il s'agit de sauver le système.
Le minimum serait que les retraités paient autant d'IR que les actifs.
A quand un parti défendant l'intérêt des moins de 40 ans, non fonctionnaires?
Réponse de le 16/10/2014 à 23:28 :
Je partage votre tristesse mais a votre égard pars contre, quand comprendrez vous qu'une espérance de vie plus élevé n'implique pas une capacité de travail plus longue ? Que ferez vous si jamais nous passons a une espérance de 100 ? Faire travailler les gens jusqu'à 75 ans ?
Réponse de le 17/10/2014 à 12:42 :
@gerontocratie
Ah bon. Je suis à la retraite et le barème d'IR me semble le même que pour les actifs.
Enfin pas tout à fait: quand j'étais actif j'avais droit à 10% de déduction pour frais limité à 14000 euros par an (raboté depuis à 10000); retraité j'ai toujours droit à 10% pour frais mais limité à 3700 euros. Au final d'après les stats, je paie plus d'IR que 95% des actifs. Alors SVP pas de leçons.
a écrit le 16/10/2014 à 20:28 :
Et le coût ? Il n'est pas difficile d'avoir un "bon" système de retraite (pour les retraités s'entend) quand il a un coût monstrueux pour la collectivité et qu'il est en déficit chronique. Quels pays ont la retraite entre 60 et 62 ans dans le privé, entre 55 et 60 ans dans le public ?
Réponse de le 17/10/2014 à 11:08 :
Il y a beaucoup de pays qui ont la retraite entre 60 et 62 ans, et pas ceux auxquels vous pensez.
Personnellement je suis parti en retraite à 60 ans avec 167 trimestres cotisés pour 165 requis grâce au dispositif carrières longues. Aujourd'hui ma retraite nette est d'environ 65% de mon ancien salaire net et je suis plutôt parmi les favorisés. Je travaillais dans une entreprise internationale et j'ai des collègues qui sont partis à peu près au même âge en Allemagne et aux Etats-Unis (oui je sais ça étonne et c'est pas ce qu'on nous rabache dans les journaux).
La seule petite différence c'est qu'aussi bien en Allemagne qu'aux Etats-Unis mes collègues ont une retraite qui est entre 80 et 90% de leur ancien salaire: celà est possible grâce aux systèmes complémentaires par capitalisation qui existent en Allemagne et aux US (en particulier les 401K).
Mais en France on n'a jamais voulu mettre en place ces systèmes... ça commence un peu (PERCO et dispositifs similaires) mais c'est tellement encadré et compliqué que çà rapporte pas grand-chose.
En passant l'Allemagne va baisser l'age de la retraite à taux plein de 67 à 63 ans.
Réponse de le 17/10/2014 à 15:39 :
Vous n'avez pas répondu à ma question.
Réponse de le 17/10/2014 à 23:07 :
Un tout petit pays. Retraite à 60 ans pour les hommes, 55 pour les femmes.
C'est la Chine. Et ne dites pas que c'est un pays low-cost: salaire moyen à Shanghai: +de 1000 euros par mois et çà continue d'augmenter. M.... plus que le Portugal, plus que la Grèce, bientôt plus que la France...
a écrit le 16/10/2014 à 19:04 :
Le Canada que certaisn critiquent ici, à une croissance significative depuis longtemps, plus de déficits punblique depuis qu'il a eu le courage de faire les réformes qu'il fallait. Le systéme francais, que personne ne veut copier dans le monde, finance ses retraites et ses fonctionnaires depuis 40 ans par des emprunts sur les marché financiers qui a deja couté 1700 milliards d'euro depuis 40 ans et le deuxieme budget annuel de la France sert a uniquement rembourser les interets en laissant une dette colossal a ses enfants. C'est sur il y a de quoi pavoiser.
a écrit le 16/10/2014 à 18:24 :
Une etude signee par un cabinet prive paye pour dire ce que ses financeurs souhaitent entendre. On avait deja coe rexecode dans ce registre on decouvre mercer!
Réponse de le 16/10/2014 à 19:23 :
Ca doit etre un coup des chinois du FBI :-) Quand on ne veut pas entendre le message on flingue le messager, c'est bien connu.
Réponse de le 17/10/2014 à 14:11 :
Mon pauvre que vous devez-être naif!

Eurostat, OCDE, FMI, INSEE et autres organismes nationaux , et universitaires publiés (sauf à une ou deux exceptions près), sont des sources fiables.

Les études bidons, d'organismes pseudo scientifiques ne constituent pas des sources fiables.

"Quand la vérité dérange on la travestit" , Ça doit être cotre devise personnelle!
a écrit le 16/10/2014 à 18:21 :
Les fonds de pensions et la capitalisation, c'est mieux. Demandez aux salariés américains ce qu'ils pensent des pertes qu'ils ont subies en 2008/2009...Les Fonds de pension c'est mieux. Demandez aux salariés d'entreprises qui ont dans leur capital des fonds de pension ceu qu'ils pensent des exigences de rentabilité à 2 chiffres. Les Fonds de pension, c'est mieux. C'est le chômage assuré, les délocalisations, l'exploitation odieuses des salariés dans les pays émergents. Les Fonds de pension, c'est mieux, c'est le travail des enfants, le travail 12 heures par jour 7/7 jours. US GO HOME.( et Anglo-saxons en général).
Réponse de le 17/10/2014 à 8:51 :
Le travail des enfants 12 heures par jour et 7 jours sur 7 on y viendra en France pour rembourser la dette que notre systeme "par repartition" est en train de creer. On fera aussi travailler les vieux jusqu'a 75 ans. Les fonds de pension n'y seront pour rien. Seulement notre betise et notre aveuglement egoiste seront a blamer.
Réponse de le 17/10/2014 à 12:29 :
Ben oui, 2008-2009 c'était la crise financière. Dites-vous bien que capitalisation ou répartition, pour servir des retraites, il faut soit des cotisants(répartition), soit des dividendes ou plus-values en capital(capitalisation): quand l'économie va mal aucun des 2 systèmes ne marche vraiment bien. Le système par capitalisation présente néanmoins un avantage, les fonds de pension peuvent investir à l'étranger et répartir les risques. Un des problèmes en France c'est que les grandes entreprises sont détenues à moitié par les fameux fonds de pension: en conséquence il faut payer les cotisations des salariés français pour le système par répartition en France, et rémunérer les fonds de pension pour qu'ils paient les retraites par capitalisation de leurs adhérents étrangers. Par contre un avantage des fonds de pension est qu'en général ce sont des actionnaires stables et de long terme et qui n'interviennent pas dans la gestion des entreprises pour autant que celles-ci tiennent les engagements (rentabilité et valeur des actions) pris avec les actionnaires.
Mais rassurez-vous, après 2009, l'économie américaine a fini par repartir, les fonds de pension se sont refait une santé et les retraités américains aussi. Quant à nous avec notre système par répartition on est toojours dans la m... et on continue à discutailler pour savoir comment "bricoler" le système pour le faire tenir 5 ou 10 ans de plus.
a écrit le 16/10/2014 à 16:41 :
N'importe quoi !en allemagne les pensions sont miserable et ce n'est pas finit ,retourner d'ou vous venez.
Réponse de le 17/10/2014 à 6:18 :
Les pensions sont plus faibles en Allemagne, mais la probabilite qu'elles soient payees est plus elevee. La "durabilite" du systeme est un critere d'evaluation, et c'est celui qui plombe le plus le systeme francais, genereux bien au dela de ce qui est financable.
a écrit le 16/10/2014 à 15:20 :
Avec la baisse des marchés financiers,on se demande comment les pays autres que la France vont payer les retraites.En France on touche pas grand chose mais c'est du sur!
Réponse de le 17/10/2014 à 8:23 :
Faux, en France les retraites ne sont payees que si l'Etat arrive a refourguer ses emprunts. Le jour ou cela ne sera plus le cas, les retraites ne seront plus payees.
a écrit le 16/10/2014 à 12:45 :
Avec la crise économique à venir, et la guerre peut être, vous allez vous rendre compte que c'est la France qui a eu raison depuis le début.
a écrit le 16/10/2014 à 12:44 :
Avec la crise économique à venir vous allez voir que la France est le vrais pays de la raison dans cette affaire. Pourquoi confier un système de retr
a écrit le 16/10/2014 à 12:44 :
Avec la crise économique à venir vous allez voir que la France est le vrais pays de la raison dans cette affaire. Pourquoi confier un système de retr
a écrit le 16/10/2014 à 12:30 :
"gouvernance" Etude faite PAR et POUR les fonds de pension : aucun intérêt vu la crise économique en cours générée, entre autres, par ces financiers.
a écrit le 16/10/2014 à 11:21 :
Et c'est maintenant que l'on s'en rend compte ??? Arrêtez de nous bassiner avec ces "modèle français", "à la française", "excellence française", "french touch"; nous sommes en réalité les "derniers de classe", les "sous doués" et les "champions du MONDE du nombre de fonctionnaires, aux privilège scandaleux, par tête d'habitants et, "champions du monde" du déficit budgétaire (cocorico????) Alors que dans toute l' Europe la Retraite est à 65 ans et bientôt 67 ans, nous en sommes à 62 ans !!!!!!!!!
Réponse de le 16/10/2014 à 11:40 :
Et vous c'est bientôt fini cette attitude de loser invétéré ? Chaque pays a ses forces et ses faiblesses et cela dépend du temps. Le France excelle dans certains domaines et est moins bien vu d'en d'autres, cela s'applique à tous les pays de ce monde. De plus, il y a des phases où un pays industrialisé peut souffrir plus que son voisin.
Réponse de le 16/10/2014 à 14:05 :
eh! bien, moi, je suis pour aller travailler jusqu'à 75 ans, ça va vous plaire, ça, non? de toute façon, cette prolongation ne suffira pas, c'est comme le trou de la sécu : au plus, on nous presse et dérembourse, au moins il y a de pognon! le bonjour chez vous !!'pensez à louer un déambulateur, mon ami! )
Réponse de le 16/10/2014 à 14:07 :
@math_31: Il faut voyager pour le travail, et faire au retour l'état de la france en comparaison de ce qu'on à vu: La france est devenu un pays en voie d'effondrement rapide.
Réponse de le 16/10/2014 à 14:25 :
euh chez nous la retraite est à 67 ans donc verifie avant de parler 62ans c'est l'age ou tu peux partir mais avec une retraite complète...
Réponse de le 16/10/2014 à 19:27 :
sauf pour les fonctionnaires, la c'est à partir de 50/55 ans depuis des lustres avec en plus des avantages incroyables par rapport aux privés qui financent tout cela ! De plus les fonctionnaires eux ont le droit à leur fonds de pension que le gouvernement refuse aux privés !
Réponse de le 16/10/2014 à 23:17 :
L'éternel jeté de patate chaude entre les retraités du privé et du public pour continuer à siphonner les enfants des autres.
Au fait : Jetez un peu plus de jeunes en CDD dans la fonction publique pour ne pas demander d'effort aux vieux (comme pour les retraites). Aussi, remplacez les cantonniers par des salariés heureux dans des sociétés de nettoyage : Là encore, on laissera tranquille la France née avant 1974...
a écrit le 16/10/2014 à 11:13 :
merci les boomers, eux qui ont ruiné ce pays en s'auto-votant des retraites délirantes en comparaison à ce qu'un actif qui fait le même métier gagne aujourd'hui...et encore , si il a la chance d'avoir du boulot...eux qui ne laisseront que des dettes et un champs de ruine aux générations suivantes...eux qui exigent des autres de partir à la retraite à 70ans alors qu'ils ont tous bénéficié du plein emploi et des préretraites 50/55 ans. leurs parents ont reconstruit la France après la guerre, eux l'ont ruiné comme des enfants gatés à qui on ne peut jamais rien refuser...ils ont élu cette classe politique qui n'a jamais voulu réformer le pays...les jeunes et les entrepreneurs ont bien raison de vouloir quitter ce pays, miné par le hold-up intergénérationnel....quand un pays sacrifie ses enfants pour que les grands-parents se gavent encore plus à coup de rentes et de défiscs alors il n'y a aucun espoirt et il vaut mieux partir pendant qu'il en est encore temps....quand on paye leur train de vie de pacha avec encore plus de dettes publiques laissées aux autres, qui eux n'auront pas de retraites, alors il ne faut pas s'étonner du désaroi chez les jeunes et les acifs....quelle trace ils laisseront dans l'histoire !
Réponse de le 16/10/2014 à 11:58 :
@merci les 68ards: 1) la dette explose depuis ces 10 dernières années et ce ne sont pas les 68ards qui en sont responsables 2) est-ce que par hasard tu ne bénéficerais pas des avantages sociaux ? 3) chaque génération rencontre ses propres défis, mais encore faut-il avoir le courage de les affronter au lieu de blâmer les autres :-)
Réponse de le 16/10/2014 à 12:16 :
patrickb+ 1000000 chacun a son tour doit se bouger les fesses! mais apparemment, c'est plus facile de critiquer " les 68 ards", que de faire COMME EUX!!
Réponse de le 16/10/2014 à 14:03 :
+1000 a votre commentaire post 68ards. N en déplaisent a Patrick et à Paul la lecture de l article est à tout égard édifiante: on est mal classe car notre système n est pas durable, mais pas si mal classe car ce qui en profite aujourd'hui se gavent. CQFD. Vous inquiétez pas les vieux, le jour viendra ou il faudra rembourser vos dettes et on viendra piquer vos assurances ives, vous aurez plus qu a vous bouger a nouveau lol
Réponse de le 16/10/2014 à 16:15 :
avant, vous vous serez défoncés! si vous voulez quelque chose, allez vous le chercher au lieu de couiner! mais, évidemment, les blablas et les gérémiades, c'est plus facile LOL!!!
Réponse de le 16/10/2014 à 17:00 :
@Nico: commentaire complètement idiot dans la mesure où on emporte rien avec soi. Si laisés il y a sur l'assurance-vie, ce seront les enfants des "vieux" :-)
Réponse de le 16/10/2014 à 23:12 :
" commentaire complètement idiot dans la mesure où on emporte rien avec soi. " : C'est vrai... On nous demande d'être généreux aux profits des héritiers des retraités aisés! On est d'ailleurs heureux de les voir se pointer avec des apports de 300 000 euros quand ils peuvent emprunter moins que nous avec le travail. Mais bon, ça doit être de la jalousie, pas de la lucidité...
a écrit le 16/10/2014 à 10:30 :
Encore une étude anglo-saxonne qui dit 1) que ce sont les meilleurs et 2) que la France est mauvaise :-) A ces points de vue, rien de nouveau donc :-) Je ne connais pas l'Australie, mais le Canada qui figure en haut de l'affiche est certainment une blague. Ceux qui connaissent ce pays autrement qu'en touristes savent que le régime de pension du Canada (RPP) est loin d'être généreux. Personnellement, avec 21 ans de cotisation au maximum, je touche 255 dollars (canadiens) imposables. De plus, si vous ne résidez plus au Canada, il y a une retenue de 25% pour frais administratifs et bien entendu des frais de virement bancaire puisque théoriquement vous ne pouvez avoir de compte au Canada si vous n'êtes pas résident :-) Le syst&me français a certes besoin de réforms, surout dans la fonction publique, mais de là à croire que l'herbe est plus verte chez les autres, bonne chance à ceux qui le pensent :-)
Réponse de le 16/10/2014 à 11:35 :
Bien vu. Mais un coup de propagande ne fait jamais de mal à ceux qui avalent tout les yeux ouverts...
Réponse de le 16/10/2014 à 15:33 :
Gnagnagna on s'en fout de vos gérémiades. Quand on a un minimum de suite dans les idées, on se prépare à la retraite, mais ça, venant d'un 68ard habitué à être pris par la main et guidé par l'état, c'est sûr que ça doit paraître abstrait comme conception. 255 dollards canadiens ? Ne vous plaignez pas, ça ne tiendrez qu'à moi ce serait saisi pour remboursement de la dette générationnelle.
Réponse de le 16/10/2014 à 15:47 :
Peut-être parce que vos cotisations pendant 21 ans ont été faibles (nettement plus que ce qu'elles auraient été en France) ? 255 dollars, ce n'est pas le minimum vieillesse (indépendant des cotisations) d'ailleurs ? Normalement, tout le monde cotise (directement et/ou via son entreprise) vers une retraite complémentaire pour aller au-delà de la retraite de base qui doit tourner autour de 1000 dollars. Enfin, calculer sa retraite sur la base de 21 ans de cotisation, ça ne veut pas dire grand-chose (combien toucheriez-vous en France après 21 ans de cotisation ?).
Réponse de le 16/10/2014 à 17:53 :
@Gragol: 1) je ne suis pas du genre pleurnichard et je ne me plains nullement. Je constate simplement pour ouvrir les yeux de ceux qui croient que l'herbe est plus verte chez les autres. et pour ta gouverne, je suis toujours en activité :-) 2) @ Pierre: je touche 1164 euros pour 23 ans de cotisation en France. La seconde partie de la retraite au Canada (appelé sécurité vieillesse est de 560 dollars canadiens maxi).
Réponse de le 16/10/2014 à 18:22 :
@Gragol: 1) je ne suis pas du genre pleurnichard et je ne me plains nullement. Je constate simplement pour ouvrir les yeux de ceux qui croient que l'herbe est plus verte chez les autres. et pour ta gouverne, je suis toujours en activité :-) 2) je touche 1164 euros pour 23 ans de cotisation en France. La seconde partie de la retraite au Canada, après 67 ans et demi (appelée sécurité vieillesse est de 560 dollars canadiens maxi).
Réponse de le 16/10/2014 à 18:28 :
@gragol: on est tous certains qu'avec ton niveau d'orthographe, tu vas sauver le pays. Espérons tout de même que malgré la gratuité pour toi (pas pour le contribuable 68rts), tu n'as pas coûté trop cher à l'éducation nationale :-) 2) @Pierre: j'ai oublié de dire que si tu résides pas au Canada, tu as pas droit à la sécurité vieillesse en question :-)
Réponse de le 16/10/2014 à 18:30 :
@Patrickb
Je vous confirme les 25% pour frais administratifs et aux détracteurs, si vous passez là-bas autrement qu'en touriste, vous verrez des caissiers de supermarché de plus de 70 ans qui font des petites jobs pour arriver à joindre les deux bout
Réponse de le 16/10/2014 à 23:19 :
"Personnellement, avec 21 ans de cotisation au maximum, je touche 255 dollars (canadiens) imposables." : Les canadiens expliquent aux jeunes qu'il faudra qu'ils travaillent jusqu'à 70 ans pour que le système survive? Le coeur de l'article est là : La France est très généreuse avec les retraités en place, mais les suivants n'auront rien d'autres que des dettes.
a écrit le 16/10/2014 à 10:27 :
Equilibre pour les retraites de base en 2020, peut-être, pour les complémentaires confrontées avec un chômage de masse à une baisse des cotisations et un déplafonnement continuel bien au delà de l'inflation pour le plafond sécu, avant 10 ans l'AGIRC est morte sauf à fusionner rapidement avec l'ARRCO et encore il faut tenir compte aussi que dans bien des secteurs (BTP, immobilier) les rémunérations sont nettement orientées à la baisse.
a écrit le 16/10/2014 à 10:09 :
LES RETRAITES LES PLUS GROSSES SON T CELLES DES GRAND FONTIONNAIRES DE L ETAT? ON POURAIS FAIRE DES ECONOMIES EN PRENANT SINPLEMENT 1000 OU 2000 EUROS AU FONTIONNAIRES AU DESSUS DE 15000 EUROS?? QU EN PENSEZ VOUS? C EST MIEUX QUE DE BLOQUE LA RETRAITE DES PETIT RETRAITES ET CELA RAPORTERAIS PLUS??CA C EST DU VRAIS COURAGE POLITIQUE???
Réponse de le 16/10/2014 à 14:12 :
vous savez bien, qu'ils ne feront rien contre eux! ils votent des lois, pour ne pas se spolier eux mêmes, mais le peuple, si !
Réponse de le 17/10/2014 à 15:16 :
Des fonctionnaires à + de 15000 euros, il n'y en a pas beaucoup: a tout casser un petit millier. prendre 1000 ou 2000 euros ça rapporterait entre 12 et 24 millions par an.
Il vaut mieux prendre 10 euros/mois aux petites retraites. Comme il y en a 2 ou 3 millions ça rapporte entre 240 et 360 millions par an.
a écrit le 16/10/2014 à 9:55 :
Clairement, les choix français en matière de retraite no conviennent pas à tout le monde ! c'est ce qu'on peut déduire de ce genre d'étude.
a écrit le 16/10/2014 à 9:47 :
Un fail de plus pour notre pays, le pire étant que la France est obligé d'emprunter pour payer les retraites ...
a écrit le 16/10/2014 à 9:01 :
L'imposture éclate au grand jour: ca fait des lustres qu'on nous vend le fait que nos services publics sont plus chers qu'ailleurs parce qu'ils sont meilleurs. Or on l'a vu avec l'éducation, la justice et d'autres encore, maintenant le système par répartition, tout cela est du vent. Ce qu'on paye ici c'est de planquer des chomeurs dans la fonction publique, en rendant cette dernière inefficace et démotivée. Le système social français est une vaste arnaque destinée uniquement à laisser nos élus vivre à nos crochets en nous racontant des contes de fées.
Réponse de le 16/10/2014 à 9:59 :
Il y a longtemps que je suis du même avis que vous.
Réponse de le 16/10/2014 à 10:01 :
VOUS AVAIS TOUS COMPRIS ? BRAVOS???
Réponse de le 16/10/2014 à 14:18 :
oulala que de haine envers le service public mais si vous le trouvez si bien et bien passez les concours rien ne vous en empêche . sinon on vous a mis le couteau sous la gorge pour aller dans le privé que vous regrettez tant !!!!!!!!!!
a écrit le 16/10/2014 à 8:32 :
On en reparle dans quelques temps, quand les bourses auront plongé durablement. Les retraites par capitalisation, c'est bien quand ça monte... et les arbres ne montent pas jusqu'au ciel. Il monteront d'ailleurs d'autant moins qu'on est en pleine déforestation et dévastation généralisée de la planète.
Réponse de le 16/10/2014 à 10:01 :
Et l'arbre de la dette Française, il est de quelle hauteur ?
Réponse de le 16/10/2014 à 18:13 :
La dette, c'est juste de l'argent prêté aux Etats, préalablement volé par les spéculateurs, les multinationales négrières, planqué dans les paradis fiscaux (20 000 Milliards de $) et les fonds de pension. US GO HOME
Réponse de le 16/10/2014 à 18:27 :
La dette Française, comme beaucoup de dettes souveraines, c'est du recyclage d'argent volé, d'argent gagné sur le dos de ceux qui auraient dû en profiter, car c'est leur travail. l'argent de la dette, c'est l'argent des profiteurs, des spéculateurs, des paradis fiscaux, du capital outrageusement rémunéré.
L'argent de la dette c'est la complicité, la félonie de dirigeants libéraux qui ont accepté de faire financer les Etats par les banques privées. Merci Pompidou.
Réponse de le 16/10/2014 à 19:02 :
Argumentation absurde, dénuée de sens et issue de votre haine du libéralisme et de la liberté des individus de s'enrichir, qui selon vous, serait évidement sur le dos de quelqu'un d'autre. Votre endoctrinement conservato-collectiviste et le reflet parfait de la majorité des franchouillard conditionnés depuis l'école par les profs socialos que nous avons tous subis.
Réponse de le 16/10/2014 à 19:52 :
Félonie des libéraux ??? Qui est au pouvoir en France depuis 40 ans ? Les conservato-collectivistes UMPS, pas un seul gouvernement libéral au pouvoir, cela n'est jamais arrivé depuis tout ce temps. Tous des anti-libéraux viscéraux ! Encore un qui accuse les autres des actes de ceux qu'il a élu lui meme. Quelle mauvaise foi !
Réponse de le 16/10/2014 à 23:25 :
"Argumentation absurde, dénuée de sens et issue de votre haine du libéralisme et de la liberté des individus de s'enrichir, qui selon vous, serait évidement sur le dos de quelqu'un d'autre." : Ben ça dépend.. Quand vous produisez quelques choses qui vous enrichi, il n'y a rien à dire. Par contre, quand vous siphonnez le tiers des revenus de famille qui elles ne sont pas nées propriétaire, c'est pas vraiment glorieux. C'est fou qu'on n'aime pas les riches dans un pays où 2/3 des assujettis à l'ISF le doivent à des héritages de biens immobiliers... (Excusez le manque d'objectivité : Parfois ils construisent des logements en placo dans des caves...)
PS : On ne découvre pas ça à l'école, mais après. Avant de se demander comment on peut payer des appartements à 600 000 euros, on croit au rêve américain.
a écrit le 16/10/2014 à 7:36 :
Sans des retraites des millions de fonctionnaires ou régimes spéciaux payées grace au déficit abyssal et chronique (sauf pour EDF). Le jour ou les comptes de l' Etat (dépenses vs recettes) seront équilibrés, c'est sur que ce sera moins rose !
Réponse de le 16/10/2014 à 7:48 :
il n'y a pas que le chomage de masse mais aussi les exonérations des cotisations, qui doivent être pour partie compensées par l'Etat…. Sur les fonctionnaires, il faudrait cesser de dire tout et n'importe quoi: les agents hospitaliers et des collectivités territoriales ont une caisse spécifique la CNRACL qui n'est pas en déficit et qui a longtemps été ponctionnée pour financer d'autres régimes de retraite….
Réponse de le 16/10/2014 à 15:26 :
@el pueblo: les fonctionnaires territoriaux, ce n'est pas l'état et encore moins la F.P hospitalière.
Réponse de le 16/10/2014 à 19:08 :
Un fonctionnaire c'est un fonctionnaire, il ne produit rien il ne fait que remplir une fonction. Tous les fonctionnaires sont payés avec l'argent des contribuables du privé, nous sommes dans une économie de marché ! Il y a des millions de fonctionnaires en trop en France et ils sont principalement dans les bureaux, pas dans les hopitaux.
Réponse de le 16/10/2014 à 23:35 :
" Un fonctionnaire c'est un fonctionnaire, il ne produit rien il ne fait que remplir une fonction." : C'est là où vous vous planter royalement pour une raison simple : Vous êtes à un niveau d'aveuglement qui vous empêche de voir que la plupart des métiers du public sont aussi dans le privé.
Prof, secrétaire, infirmière, chirurgien, chercheur, informaticien, développeur, et tenez vous bien : Commercial.
PS : Les concours sont ouverts! Du reste, c'est un peu comme dans le privé : Le concours pour être cantonnier est plutôt simple; ceux pour avoir une chance de finir directeur sont plus difficile.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :