L'OMC confrontée "à la plus grave crise" de son histoire

 |   |  398  mots
Le directeur général de l'Organisation mondiale du Commerce, Roberto Azevedo .
Le directeur général de l'Organisation mondiale du Commerce, Roberto Azevedo . (Crédits : reuters.com)
L'Organisation mondiale du commerce est confrontée "à la plus grave crise" depuis sa création, a averti samedi à Pékin son directeur général, Roberto Azevedo . "Les négociations multilatérales au sein de l'organisation sont, en pratique, paralysées" par l'Inde, qui bloque l'accord inclus à Bali, déplore-t-il

Paralysée en raison du blocage par l'Inde d'un accord historique conclu à Bali en décembre 2013, l'Organisation mondiale du commerce (OMC) est confrontée "à la plus grave crise" depuis sa création, a averti samedi à Pékin son directeur général. "Les négociations multilatérales au sein de l'organisation sont, en pratique, paralysées par cette impasse", a déploré Roberto Azevedo devant des journalistes.

 La patience des Etats s'épuise

"Les importantes négociations sur l'ensemble des mesures prévues par l'accord de Bali ont été suspendues" et "la patience des Etats-membres s'épuise vite", a ajouté le Brésilien, à la tête de l'OMC depuis septembre 2013.

L'ensemble des 160 membres de l'OMC, y compris l'Inde, s'étaient mis d'accord en décembre dernier en Indonésie sur un texte visant à réformer et simplifier les règles du commerce international, notamment les procédures douanières.

10 ans de négociations, un accord, puis un blocage de l'Inde

Cet "accord sur la facilitation des échanges" avait été négocié pendant presque 10 ans, avant que les États-membres ne s'entendent sur un texte final. Tout a été pourtant bloqué le 31 juillet, quand l'Inde a refusé de signer le protocole conclu à Bali, étape indispensable pour ouvrir la période de ratification par les États-membres.

L'Inde a fait marche arrière, car elle souhaite des garanties concernant les aides financières versées à ses producteurs agricoles, contestées par les pays occidentaux qui les considèrent comme des subventions déguisées.; Des discussions bilatérales sur le sujet ont eu lieu entre Washington et New Delhi, a indiqué M. Azevedo, disant en avoir été informé par le représentant spécial au commerce extérieur américain (USTR), Michael Froman.

"Il semble toutefois qu'aucune avancée n'a été enregistrée au cours de ces pourparlers", a-t-il regretté. Le directeur général de l'OMC sera présent la semaine prochaine au sommet des dirigeants du G20 --dont l'Inde fait partie-- en Australie et a assuré qu'il y mettra en exergue "la gravité de la situation".

Créée le 1er janvier 1995, il y a presque 20 ans, l'OMC a principalement deux missions: définir de nouvelles règles du commerce international, et régler les conflits commerciaux entre ses pays-membres. L'Accord sur la facilitation des échanges est le premier accord commercial multilatéral conclu sous son égide depuis sa création.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/11/2014 à 13:43 :
Bravo à l'Inde, les vendeurs de produits contaminés par des produits mortels ne peuvent plus mener le monde de la corruption. M. Froman est de toutes les tractations iniques, pour une fois il est bloqué dans son oeuvre dévastatrice. Il ne faudrait pas que cela coûte la vie du Premier Ministre indien qui est un homme remarquable ! les autres ne le sont pas.
Réponse de le 12/11/2014 à 11:02 :
En France on n'ironise que ceux qui nous mettent sous le paillasson, jamais ceux qui sont par dessous de nous. C'est un fait, nous sommes "construits" comme cela, c'est partie importante de notre culture et nous nous résignons à être de la sorte jusqu'au bout. Dommage ? peut-être….
a écrit le 10/11/2014 à 11:38 :
O M C. ET. F M I . NE SERVENT QU A PROTEGES LES GRAND TRUSTS ET LE GRAND CAPITAL INTERNATIONNAL ???
a écrit le 09/11/2014 à 10:35 :
J'aimerais bien trover un petit boulot au sein de l'OMC..ça doit être pas mal, bien payé et pas trop dur
a écrit le 08/11/2014 à 19:27 :
Oh, quel dommage, les Hindous ne se sont pas laissés pigeonner avec les belles phrases habituelles : "le libre-échange, c'est la croissance, l'égalité et la fraternité". Ils ont un voisin (la Chine) qui s'amuse bien aussi avec le libre-échange, en faisant travailler des paysans 100 h par semaine pour 10 euros d!
Réponse de le 09/11/2014 à 9:58 :
On dit "les Indiens" et pas les Hindous qui, eux, sont des adeptes de la religion hindouïste. Quant aux salaires... Ils ne sont guère plus bas - par rapport au coût réel de la vie - en Chine qu'en Grèce... ou en France qui s'enfonce chaque jour davantage dans le tiers-monde.
Réponse de le 09/11/2014 à 14:59 :
D'après ton commentaire bidon, il était tout à fait attendu que tu ne saurais pas faire la différence entre Indien et Hindou. Et moins encore entre libre-échange et pouvoir d'achat. Regrettable qu'on soit obligé (ou presque) de lire des telles âneries..
a écrit le 08/11/2014 à 18:31 :
Pour qui travaille l'OMC si ce n'est pour les plus forts vis a vis des plus faibles! C'est une situation imposée par ce qui veulent exploiter le reste du monde!
a écrit le 08/11/2014 à 18:08 :
et pourquoi on ne parle pas des dizaines d'accord ratifié par la Chine et jamais mis en application en contradiction avec tous les principes ?
on se demande vraiment pourquoi l'Inde hésite finalement à ratifié les traités qui ne serviront qu'à nuire à son peuple !
a écrit le 08/11/2014 à 16:37 :
L'Inde à raison. Quant à l'OMC, ( et le FMI) ils n'existeraient pas que ce ne serait pas une grosse perte.
a écrit le 08/11/2014 à 15:44 :
Avec deux français (Christine Lagarde et Roberto Azevedo) à la tête des deux plus grandes institutions mondiales des finances et du commerce, la France se retrouve dans une redoutable position de force. Pas de quoi faire la fine bouche, voyons.
Réponse de le 08/11/2014 à 16:06 :
Roberto Azevedo est brésilien.
Réponse de le 08/11/2014 à 17:03 :
Mais "position de force" par rapport à quoi ?!
Réponse de le 09/11/2014 à 10:11 :
Merci Chich pour votre remarquable sens de l'auto-dérision et votre formidable sens de l'humour ! La France dans une redoutable position de force ? Voilà qui va une nouvelle fois bien faire rigoler à travers le monde ! La France, même si elle fait comme toujours autant de bruit qu'un tonneau vide d'idées, de morale et de sens, ne rprésente qu'elle-même. C'est assez dire si c'est insignifiant ! Comment voulez-vous un seul instant prendre en considération ou prendre au sérieux un petit pays qui, à cause de sa populace (arrêtez de tout mettre sur le dos des politiciens (qu'ils soient corrompus, voyous, véreux ou simplement incompétents) que vous élisez) qui a fait de la fainaéantise et de l'incompétence notoire un "art de vivre" ? La France s'enfonce chaque jour davantage dans la paupérisation et, finalement, dans le tiers-monde. Elle n'a fait illusion que tant qu'elle a su vivre aux crochets des colonies qu'elle a pillées. Son véritable visage apparaît aujourd'hui. Et celui de sa population aussi. Position de force, vraiment ? Mort de rire !
Réponse de le 09/11/2014 à 18:26 :
Autant être aveugle que lire une stupidité pareille.
a écrit le 08/11/2014 à 15:24 :
L'Inde préfère avoir à manger plutôt que de se faire bouffer. La propriété intellectuelle, ça ne nourrit que ceux qui sont déjà gavés.
a écrit le 08/11/2014 à 14:31 :
Qu'elle fasse sortir les EUA et le monde retrouvera son équilibre et son bonheur.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :