Poutine annonce un cessez-le-feu en Ukraine

 |   |  163  mots
François Hollande et Angela Merkel ont réussi leur médiation entre Moscou et Kiev.
François Hollande et Angela Merkel ont réussi leur médiation entre Moscou et Kiev. (Crédits : RIA NOVOSTI)
Le cessez-le-feu prendra effet le 15 février. Le président russe est actuellement à Minsk où il était en négociation avec le président ukrainien, avec la médiation de François Hollande et Angela Merkel.

Petro Porochenko s'était montré pessimiste ce jeudi matin en qualifiant les exigences russes "d'inacceptables". Pourtant, quelques heures plus tard, le président ukrainien semble signer un accord avec son homologue russe, au moins sur un cessez-le-feu dans les régions de l'Est de l'Ukraine.

A l'issue de ce sommet de Minsk, Vladimir Poutine a déclaré: "On a réussi à trouver un accord sur l'essentiel." Le président russe a précisé que cet accord prévoyait le retrait des troupes et des armes lourdes des deux parties, permettant de créer une zone tampon élargie.

L'Europe "soulagée"

Le président français a confirmé la signature d'un accord. "Un soulagement pour l'Europe", s'est réjoui François Hollande qui doit s'envoler de Minsk pour rejoindre Bruxelles pour un sommet européen.

A noter également l'annonce par Christine Lagarde, directrice du FMI, d'un accord avec Kiev pour un prêt de 17,5 milliards de dollars en échange d'un plan de réformes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/02/2015 à 3:40 :
Vu que Poutine ne va pas se contenter d'une petit bout d'Ukraine, l'accord de Minsk ne tiendra pas longtemps comme tous les précédents. Si tel était le cas il aurait accepté une force internationale de contrôle des frontières et il a été le seul à ne pas le vouloir pour permettre l'approvisionnement en armes et soldats russes donc l'invasion continuera après cette trève.
a écrit le 12/02/2015 à 23:54 :
Obtenir un cessez-le-feu est déjà à verser à l'actif de François Hollande et Angela Merkel. Même si au final Poutine semble avoir obtenu ce qu'il demandait et que Porochenko sauve finalement les 8000 soldats coincés dans la poche Debaltseve d'ici les 2 jours et s’éviter un possible coup d’état à Kiev. Mais les grands perdants sont surement les séparatistes et les durs ukrainiens qui ne veulent pas d'un cessez-le-feu.
a écrit le 12/02/2015 à 18:51 :
C'est sûr Poutine comme Obama devrait recevoir le prix Nobel de la paix. Ce point lui est acquis : il n'était pas concerné directement mais a agi pour faire aboutir des négociations. Les guerriers eux se retrouvent les bras ballants.
Réponse de le 12/02/2015 à 19:21 :
Poutine as du négocier car Porochenko refusait catégoriquement de rencontrer les dirigeants des républiques de Donestk et Lougansk. S'il l'a fait -sachant pertinemment qu'il écoperai de réactions comme la votre- c'est pour essayer de stopper la boucherie ..
a écrit le 12/02/2015 à 18:27 :
IL EST URGENT D ATTENDRE? DE TOUTE FACON LES PRO RUSSES NE RENDRON PAS LES TERRES OCUPE? EST S IL Y A REFERANDOME IL GAGNERONS?? PAR IL FAUT TOUT FAIRE POUR ARRETEZ CETTE GUERRE QUI APAUVRIRAS TOUT LE MONDE???
Réponse de le 12/02/2015 à 19:19 :
Pourquoi rendraient ils ces territoires ? -C'est a Kiev de les rendre !!-
Si vous vous renseignez vous sauriez que les séparatistes ne font que tenter de libérer leur régions (Les Oblasts de Donestk et Lougansk) .
a écrit le 12/02/2015 à 18:10 :
Minsk 2 ??
Fort a parier que -de la même façon que pour Minsk 1- les milices extrémistes de Kiev ne retirerons pas leur matériel et ne cesserons pas de bombarder les civils du Donbass...

J’eus été plus confiant si Arseni Iatseniouk lui même avait pris ces engagements face aux dirigeants des républiques de Donestk et Lougansk.
a écrit le 12/02/2015 à 16:39 :
Les forces de Kiev bombardent Donetsk Lugansk Artemovsk depuis 1 ans. Hier un enfant de 4 mois est décedé ainsi que plusieurs habitants adultes suite à des bombardements de cette zone prorusse ... Ouvrez les yeux! US get out!
a écrit le 12/02/2015 à 16:20 :
Cela ne tient pas. Il ne peut y avoir d'accord sans les séparatistes et Poutine n'a pas la main dessus, contrairement à ce qu'il peut laisser entendre. Les gens qui se défendent sont chez eux alors on ne peut leur imposer des choses qu'ils n'auront pas décidés. Le référendum en Crimée a réveillé la population russophone. Kiev a lancé la guerre, s'ils coincent, ce gouvernement impopulaire va sauter. Mais les USA rappliquent avec le FMI, les uns donnent les armes et les conseillers en attendant de créer une base, les autres proposent 17,5 milliards de dollars, qu'ils n'auraient jamais donnés à la Grèce, annonçant ainsi la répression assurée contre toute démocratie en Europe.
Réponse de le 12/02/2015 à 16:44 :
" Les gens qui se défendent sont chez eux "
Ils ne sont pas très nombreux, c'est principalement russes, tchétchènes,...... qui combattent.
Et ceux qui se défendent sont aussi chez eux.
a écrit le 12/02/2015 à 16:00 :
Cette réunion montre que l'Europe n'existe pas. Pour preuve, qui sait que l'Allemagne et la France ne président pas le conseil de l'Europe actuellement, mais la Lettonie ! Pas grand monde et moi le premier. je viens de récupérer cette info sur internet. Que penser aussi de l'absence des anglais...
L'Ukraine gesticule mais la guerre va prendre un tournant dans le mois en cours car les troupes nova russe vont vider la poche et ainsi faire chuter le régime actuel en Ukraine.
a écrit le 12/02/2015 à 14:54 :
poutine annonce un cessez le feu et admets de fait qu'il est un belligérant, autrement dit l'envahisseur d'une Nation souveraine. L' Histoire jugera.
a écrit le 12/02/2015 à 13:27 :
L'important c'est que Poutine puisse rentrer chez lui avec une tête de vainqueur, car il n'y a que son image qui l'intéresse: la paix durera tant qu'il n'aura rien à gagner à renvoyer des canons et faire à nouveau couler du sang. Il reste à attendre le jour ou la Russie sera dirigée par autre chose que des alcoolos ou des mafieux. Peut être que ce jour là ce pays sera capable de sortir de son économie basée sur le secteur primaire voire secondaire, vraiment rentrer dans le XXIeme siècle, et que les relations avec ses voisins seront établies sur des bases plus équilibrées et donc moins belliqueuses.
a écrit le 12/02/2015 à 12:46 :
Plutôt que de terminer ainsi "A noter également l'annonce par Christine Lagarde, directrice du FMI...", j'invite Mr Bourassi à modifier en "A noter également l'annonce stupéfiante, en pleines négociations de paix, par Christine Lagarde, directrice du FMI...". Cela permettrait certainement d'ouvrir encore un peu plus les œillères de certains encore sous hypnose... Qui est le principal responsable d'une duperie ? Le dupé ou le dupeur ?
Réponse de le 12/02/2015 à 13:32 :
Lagarde est venu distribuer des billets pour faire oublier les problèmes d'orgueil, et elle a bien raison. L'Ukraine va rentrer dans une période tendue pendant laquelle la moindre étincelle sociale pourrait tout refaire partir. Mieux vaut un peu plus d'impots à l'Ouest qu'une guerre débile qui n'a aucun sens.
Réponse de le 12/02/2015 à 14:27 :
C'est tout ce que vous inspire ma réflexion ???!!! Faites vous partie des dupés ? J'aime beaucoup le "un peu plus..." ! Alain, c'est toi ?
a écrit le 12/02/2015 à 12:16 :
Ces accords ne tiendrons que quelques semaines, du temps que l'armée Ukrainienne se refasse une santé (puisque elle était en train de se prendre une b....ée) que les troupes de l'OTAN secrètement en Ukraine puisse se dégager (elle aussi s'est pris une bonne b...ée)
Ensuite nos "amis" US reviendrons à la charge pour essayer de déclencher une petite guerre sur le sol européen (comme en 40) pour se sortir de sa situation économique catastrophique, comme d’ailleurs pour la plupart des pays occidentaux.
a écrit le 12/02/2015 à 12:01 :
les USA ne vont pas lâcher la manne potentielle du marche européen du gaz comme cela >
Celui qui contrôle l'Ukraine contrôle une majeure partie de l'approvisionnement en Europe centrale .
Suffisant pour faire une guerre par procuration
a écrit le 12/02/2015 à 11:29 :
Maintenant il faut armer l'Ukraine et entrainer ses troupes pour quelle récupère tous ses retards face à l'armée Russe . Si non pas d'espoir pour une paix longue durée .
Réponse de le 12/02/2015 à 11:41 :
Armer? Pourquoi pas en léger, sans pièces lourdes!
Juste, électronique, brouilleurs, communications sécurisées, radars pour analyser les trajectoires des obus et roquettes russes et systèmes de combat pour renvoyer la sauce instantanément.
Ca tient la route et demande réflexion.
Réponse de le 12/02/2015 à 12:04 :
@Valentin Sur le fonds si l'on enlève les intérêts stratégiques des USA les intérêts économiques de l'Allemagne et les craintes de la Pologne et des état balte en quoi ce conflit concerne-t-il la France? Êtes-vous prêt à vous battre pour Donetsk où l'on ne vous attends pas en libérateur! Révisez l'histoire et vous verrez que ce pays est malheureusement tiraillé depuis des siècles entre est et ouest
Réponse de le 12/02/2015 à 16:40 :
Mais la France a autant d'intérêts économiques que l'Allemagne en Ukraine.
Ensuite la Suisse (hormis oligarques), et l'Italie.
a écrit le 12/02/2015 à 11:28 :
Hmmm... Presque rien n'est fixé, aucune garantie de réalisation de l'accord, aucun problème clé n'est résolu. Les troupes ukrainiens encerclés à Debaltsevo sont sauvés (pas sur, il y a des divergences sur la question de leur capitulation). Globalement, la situation de Minsk1 se répète. Peu d'optimisme.
a écrit le 12/02/2015 à 10:50 :
Avec l'Empereur Poutine, roi de la communication, méfiance!
Attendons de voir de quoi il retourne.
a écrit le 12/02/2015 à 10:49 :
Bama va l'avoir sec, il va probablement tenter une ultime provocation...
a écrit le 12/02/2015 à 10:47 :
Qu'en est-il du role de l'Ukraine dans les échanges d'énergie? Cela concerne surtout l'Allemagne.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :