La BCE jugerait "inacceptable" le plan espagnol d'aide à Bankia

 |   |  275  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Bloomberg)
La Banque centrale européenne aurait rejeté le plan d'aide à Bankia proposé par Madrid. Celui-ci reviendrait en effet pour la BCE à financer un État, ce qui est contraire à ses statuts.

Le dossier Bankia se gâte chaque jour de plus en plus. Ce mercredi, la Banque centrale européenne (BCE) aurait rejeté le plan proposé par Madrid pour recapitaliser Bankia, selon le Financial Times de ce mercredi matin. Motif du refus selon le quotidien économique : le modèle proposé par Madrid reviendrait in fine à un financement de l'État espagnol par la BCE, ce qui est contaire à ses statuts. Le plan proposé consisterait en effet à apporter des obligations d'État à Bankia afin que la quatrième banque du pays puisse les présenter en guise de collatéral au guichet de la Banque centrale européenne en échange de liquidités.

Pour recapitaliser Bankia, Madrid avait émis lundi de la dette pour la fournir à BFA, sa maison-mère - qui a par ailleurs annoncé mardi un déficit monstre. Une décision de l'État espagnol qui révélait que le Fonds de garantie des banques espagnol (Frob) mis en place en février et qui disposait de 5 milliards d'euros n'était plus en mesure de prêter directement aux banques pour satisfaire leurs besoins. La BCE aurait jugé ce plan "inacceptable" selon le quotidien britannique qui rapporte les propos de responsables européens s'exprimant sous couvert d'anonymat. La Banque centrale aurait de surcroît rétorqué qu'une injection de capitaux était nécessaire à Bankia.

Bankia a besoin pour se renflouer de 23,5 milliards d'euros, dont 19 milliards restent encore à trouver. Une porte-parole du ministère de l'Economie a indiqué mardi que "la priorité est d'aller sur le marché", Madrid étant donc disposée à lancer une émission obligataire, malgré la tension actuelle, pour obtenir ces fonds.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/05/2012 à 19:56 :
La perle économique de la BCE aujourd'hui ! Comment prévoir à partir de là un quelconque redressement de la situation en Europe ? Le sauve qui peut individuel va bientôt se produire et toutes les prévisions les plus chaotiques seront à l??uvre ! Décidément ce système moribond porte en lui cet auto-destruction que rien ne semble devoir arrêter ! Est-ce que l'@mi Einstein pensait que sa diatribe allait démontrait à merveille la réalité de personnages très douteux (Libéraux) défendant un système sans tête ni jambes (Libéralisme) ! : « Vous ne pouvez pas résoudre vos problèmes avec la mentalité qui les a créés ! »
Réjouissons-nous ! Un vieux monde s'écroule et tout de même cela est l'essentiel...que vienne enfin les beaux jours, cela ne dépend que de Nous tous !
Réponse de le 31/05/2012 à 10:07 :
@Malatesta : Utopie, vue de l'esprit, culture livresque, trois composantes de l'irréalisme économique et financier. Il est évident qu'aucun "monde nouveau" n'est à l'horizon. La zone euro n'est qu'une petite île dans l'océan mondial. Le libéralisme et son "père" le capitalisme surnageront quand l'Europe de l'euro fera le grand plongeon !
a écrit le 30/05/2012 à 15:42 :
Finalement, si c'était l'Allemagne qui décidait de sortir de l'Euro toute seule et de revenir au Mark ?
Réponse de le 30/05/2012 à 20:02 :
le bruit court effectivement... Les seuls à payer ... moi je les comprends.

L'europe n'aura été qu'un leurre qui n'a jamais eu de prise sur moi pour autant : je suis souverainiste et ce fait "noniste" depuis le début
Réponse de le 31/05/2012 à 1:25 :
Alors, soyons clair, il faudrait arrêter avec ces ragots de comptoir. Si les allemands avaient le moindre intérêt à quitter la zone euro, ils n?y seraient déjà plus! Au contraire, ils vont s?accrocher à l?euro jusqu?au bout, parce que la monnaie unique est pour eux une mine d?or et ils le savent très bien. Chaque année, du fait de sa faible inflation, l?Allemagne gagne en compétitivité par rapport aux autres pays de la zone. Revenez au mark et vous perdez cette compétitivité artificielle. Sans parler du fait que le mark serait évalué à la hausse par rapport à l?euro, ce qui ferait encore plus mal à leur balance commerciale. Arrêtons donc de penser que les allemands sont en position de force, alors qu?ils ont au contraire un besoin vital de l?euro!
Réponse de le 31/05/2012 à 6:22 :
Pas du tout. Cette vision de la balance commerciale n'est qu'un des aspects du probleme. La sortie de l'Euro et la reintroduction du DM ferait mecaniquement baisser le total de leur stock de dettes a proportion du taux de reevaluation du DM.
Chez les PIGS , la devaluation serait tout aussi mecaniquement la cause d'une inflation importee qui reduirait a neant les soit disants gains de competitivite... sauf si bien sur ils prennent les mesures devant lesquels ils reculent aujourd'hui.
a écrit le 30/05/2012 à 12:45 :
A ceux qui disent que les banques, en général, doivent prendre leurs pertes...Les banques, c'est nous tous, les déposants et épargnants, Les pertes, nous les subirons forcément. Il n'y a qu'à voir les taux des contrats d'ass vie qui ont bq baissé l'an passé car les cies d'ass et les banques ont dû passer par pertes et profits les obligations grecques.
Réponse de le 30/05/2012 à 13:01 :
Raison de plus pour arreter maintenant.
a écrit le 30/05/2012 à 12:24 :
pourquoi ne pas prendre sa perte ? ... les gouvernants ont joue avec le feu ...
Réponse de le 30/05/2012 à 17:57 :
Mwai... si les banques prennent leur pertes et que les 2000 euros que j'ai sur mon ldd se transforme en 600 eur, je vais faire la gueule...
Réponse de le 31/05/2012 à 1:14 :
Eh bien faites donc la gueule tout de suite, parce qu?en impôts et TVA vous avez déjà payé beaucoup plus pour du renflouement bancaire que les 1400 euros dont vous parlez ! Et ce n'est que le début
a écrit le 30/05/2012 à 12:10 :
Tweet de la BCE d'il y a 38 minutes : Contrary to media reports published today, the European Central Bank (ECB) has not been consulted and has not expressed a position on plans by the Spanish authorities to recapitalise a major Spanish bank. The ECB stands ready to give advice on the development of such plans.
a écrit le 30/05/2012 à 11:23 :
L'Etat espagnol ne pourrait intervenir avec ses sous, lui qui moins de dette que tous les grands pays européens..L'Espagne ne serait plus un pays souverain..alors il est temps de sortir de la monnaie unique et retrouver la souveraineté nationale et voir meme sortir de l'Europe tout simplement puisque la mondialisation permet d'exporter sans frontiere a present...
Réponse de le 30/05/2012 à 11:49 :
... plutôt créer une deuxième zone euro du sud ....pour ne plus être victime de l?orthodoxie allemande !
Réponse de le 30/05/2012 à 12:01 :
Non, il faut juste passer d'un euro monnaie unique à un euro monnaie commune ... Et ce sera réglé ... Mais pour cela il faut que les fédéralistes de Bruxelles (et nos politiques nationaux europèistes) renoncent à leur machin polymorphe qui nous tue de plus en plus vite ...
Réponse de le 30/05/2012 à 12:23 :
L'Etat espagnol a plein de sous disponibles mais il ne veut pas faire les choix nécessaires et suffisants pour sortir de la crise. Décidément, ces politiciens constructivistes sont tous les mêmes, qu'ils soient de droite ou de gauche.
a écrit le 30/05/2012 à 10:44 :
mon dieu ... qu'elle est solidaire cette "communauté" européenne !
Réponse de le 30/05/2012 à 11:00 :
@pmxr : repetez apres moi "je ne dois pas depenser l'argent des autres" ... apres, ecrivez le 100 fois.
Réponse de le 30/05/2012 à 11:45 :
soit !!!!!!!!!!! mais y'a le feu au lac !
Réponse de le 30/05/2012 à 12:21 :
Toutes les marges de manoeuvre sont disponibles avec la réduction massive des dépenses publiques, dans tous les pays, à moins de 20% des PIB. Qu'attendent donc ces politiciens pour réduire ces dépenses suicidaires, alors qu'il y a le feu au lac ? La fin du monde ?
Réponse de le 30/05/2012 à 12:28 :
les politiciens reduiront leur train de vie .... en dernier ressort. voyons !
Réponse de le 30/05/2012 à 12:49 :
pour bientot la premiere faillite bancaire arrive mais qui ?
a écrit le 30/05/2012 à 10:38 :
Commentaire de l'article consacré aux Hispanobonos :" Rajoy l'apprenti Wizard a écrit le 30/05/2012 à 10:06" :

La BCE vient de retoquer parait il le plan de sauvetage que le gouvernement espagnol voulait proposer pour Bankia. Celui ci consistait à renflouer cette banque en apportant des obligations d'Etat espagnol (Par qui? par l'Etat lui même - qui serait dans ce cas créateur de monnaie- ou par d'autres banques qui s'en sont goinfrées lors des LTRO - prêts à 3 ans aux banques- de la BCE, opérations de bar ouvert à volonté). Mais la BCE qui n'était déjà pas claire du tout sur ce type d'opérations, ou même sur d'autres comme le rachat de dette souveraine et surtout le rachat de dette souveraine pourrie comme la dette grecque sans décote, a vu l'énormité de la tarte à la crème qu'elle allait se prendre en plein g.....c'était l'arroseur arrosé. Rajoy a voulu se prendre pour DraghiTrichet, mais il n'est pas (encore) membre du board des Wizards Européens.
Réponse de le 30/05/2012 à 11:17 :
Eh toi le chroniqueur aux multiples visages et signatures pourquoi t'es pas journaliste ou éditorialiste, moi j'adore tes commentaires, j'apprends vraiment des trucs avec toi et en plus j'adore ton impertinence si pertinente et utile, ton style....
Réponse de le 30/05/2012 à 12:22 :
Je confirme les propos sensés de "confimation "! n'en déplaise aux autres ....
Réponse de le 30/05/2012 à 14:51 :
Mon avis: ne pas chercher à sauver avec l'argent du contribuable, des banques qui ont dilapidé l'argent confié par leur client! les laisser mourir sous la forme que nous connaissons et les recréer sous une forme plus humaine et au service de la société!
Réponse de le 30/05/2012 à 16:01 :
j'adore vos propos utopistes!!!!
vous etiez bien content quand les banques pretaient facilement à des taux faibles.
si on arrete la speculation vous n'emprunterez plus aussi facilement et à 15% comme il y a trente ans. je parle même pas des investissements des entreprises (surtout les petites) qui ne ce feront plus car les bq demanderons trop de garanties!
Réponse de le 30/05/2012 à 16:50 :
c est magnifique l utopie !! et bien sur dans votre nouveau monde voltR , la cupidité n existerait plus les gens seraient altruistes ,les clients tous honnetes et responsables , les politiques rigoureux et plein de bon sens tout le monde serait beau gentil et en paix les rossignols chanterait du Mozart et du Bach ...franchement je souscrit
Réponse de le 31/05/2012 à 1:10 :
C?est sûr que votre monde à vous, dénué d?ambition, de bon sens et de remise en question (sans parler d?orthographe et de syntaxe, hein) fait beaucoup plus rêver !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :