"Personne ne peut tenir pour acquis que la crise est terminée"

Le premier ministre portugais Pedro Passos Coelho a estimé vendredi soir que la crise n'était pas terminée malgré les bons résultats obtenus par l'économie portugaise au deuxième trimestre, qui a renoué avec la croissance après plus de années de récession.

1 mn

Pedro Passos Coelho, premier ministre portugais / Reuters
Pedro Passos Coelho, premier ministre portugais / Reuters

"Personne ne peut tenir pour acquis que la crise est terminée", a déclaré M. Passos Coelho lors d'un discours devant des militants à Quarteira, dans le sud du pays. "Des risques importants demeurent" notamment sur le plan externe liés à l'évolution de la politique européenne, a-t-il dit. "Mais malgré les grandes difficultés que nous avons traversé, nous avons gardé le bon cap", a-t-il assuré soulignant les résultats macroéconomiques encourageants dévoilés cette semaine.

Une conjoncture plus favorable ?

L'Institut national des statistiques a révélé que le Portugal avait enregistré une croissance de 1,1% au deuxième trimestre par rapport aux trois mois précédents, grâce essentiellement à une hausse des exportations. Dans le même temps, le chômage a reculé sur cette même période, passant de 17,7% à 16,4%.

Cette embellie économique reste cependant fragile. Sur l'ensemble de l'année, l'économie devrait se contracter de 2,3% et le chômage dépasser le taux record de 18%, selon les prévisions officielles.

Le pays a plongé dans la récession, accompagné d'une forte hausse de chômage, en 2011 après avoir lancé un rigoureux programme d'austérité, sous la tutelle de la "troïka" (UE-MI-BCE) représentants les créanciers internationaux du pays, en échange d'un plan de sauvetage de 78 milliards d'euros.

Le gouvernement doit soumettre prochainement à la "troïka" une ambitieuse reforme de l'Etat afin de réduire les dépenses publiques de 4,7 milliards d'euros, qui prévoit notamment la suppression de quelque 30.000 postes sur un total d'environ 700.000.

1 mn

Paris Air Forum

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 73
à écrit le 28/08/2013 à 19:30
Signaler
je voie que nous allons de plus en plus en catastrophe en2013 la France ne se redressera pas nous grevons de faim le president n'a rien compris donner du boulot aux jeunes et laisser partir les personnes de mon age partir a la retraite que nous faire...

à écrit le 22/08/2013 à 18:33
Signaler
de toute facon les travaux d ete des elues du gouvernement fais resortir que cela IRAS MIEUX QU EN 2025? LA BONNE BLAGUE,? ONT SERAS OU EN 2025??? nostradamus n aurais pas dit mieux???

à écrit le 21/08/2013 à 3:49
Signaler
Si l'on regarde seulement la tendance du chômage, on est porté à croire que l'Europe est à un pas du précipice. Étant un indicateur retardé, le taux de chômage ne reflète pas l'avenir. C'est la raison pour laquelle je suis les marchés boursiers : PSI...

à écrit le 19/08/2013 à 16:56
Signaler
Voila un homme raisonnable mais lui va dans la bonne direction pas a contre courant comme le pingouin

à écrit le 19/08/2013 à 13:27
Signaler
La crise va se développer et durer des années, sauf si l'on retrouve notre indépendance et notre dignité. Arrêtons de suivre les imbéciles comme des moutons. Où est la France de la résistance ??

à écrit le 19/08/2013 à 11:23
Signaler
Les financiers auraient-ils inventé la crise perpétuelle ? Si c'est le cas, elle risque d'être très très longue surtout vers la fin !!

à écrit le 19/08/2013 à 11:07
Signaler
Si Hollande le dit c'est que c'est vrai. Car si la France fait 1% de croissance dans un an (en augmentant le prix de son énergie parmi les plus chères d'Europe) c'est que nous sommes hyper-compétitifs, et nous pourrons taxer ce point de croissance co...

à écrit le 19/08/2013 à 9:32
Signaler
Les crises existent depuis que les monnaies ont été créées/inventées. Si nous ne sommes pas en crise, c'est que nous sommes entre deux crises.

le 19/08/2013 à 10:00
Signaler
Nous ne sommes pas en crise , Thargor...la crise se poursuit. Les éléments qui l'ont provoquée sont toujours en place. Et je puis même vous dire que son ampleur augmente. Certains voient la crise débuter en 2007. Cela , c'est pour les USA. En réalité...

le 19/08/2013 à 10:58
Signaler
ce ne sont pas des "crises", mais une sale MALADIE CHRONIQUE", qui ne cesse d'être présente et qui ne guérit pas, parce qu'elle va à l'encontre de l'Humain et des BIENS DES PEUPLES, cette EU , n'est pas la BONNE Europe, rien n'a été fait pour qu'elle...

le 19/08/2013 à 11:13
Signaler
Une crise c'est passager ,le terme n'est donc pas approprié à la situation économique actuelle.Pour ma part je considère que nous vivons actuellement une mutation ce qui signifie que plus rien ne sera comme avant .Mais cela ne veut pas dire que c'est...

le 19/08/2013 à 11:19
Signaler
Cela , c'était prévisible...parfaitement prévisible. Mais qui s'y est opposé , depuis 40 ans ???? Qui ??? Parce que ça fait 40 ans que ça dure ... Si , il y a eu des opposants , en 1968...Ils ont protesté , en effet...contre l'interdiction d'aller d...

le 19/08/2013 à 11:37
Signaler
Tous les gouvernements depuis 30 ans de droite comme de gauche ont achété la paix sociale en distribuant de l'argent qui n'était pas dans les caisses !!!! ......mais il faut aussi avoir l'honneteté de dire que tout le monde en a profité !!!

à écrit le 18/08/2013 à 11:12
Signaler
Personne ? Si !! Hollande, Ayrault et Moscovici : la crise, qui n'existait pas sous Sarko, est maintenant finie : ils distinguent même les prémices d'un soupçon de nano-amélioration !!!!

le 18/08/2013 à 12:20
Signaler
Oui c'est vrai avec eux nous sommes sauvés, grâce à leurs efforts et à leur politique de relance nous sommes arrivés à une croissance faramineuse de 0.1 %. La crise est finie merci messieurs...

à écrit le 18/08/2013 à 10:39
Signaler
La moscovicidose frappe la republique

à écrit le 18/08/2013 à 9:52
Signaler
La "crise", c'est un système qui est à bout de souffle, perverti par les politiques ultra-libérales de Thatcher et Reagan, l'abandon des accords de Bretton woods, le concept de Banque universelle, le financement des Etats par ces mêmes banques.. .Le ...

le 18/08/2013 à 11:17
Signaler
JB,... si vous croyez qu'un dirigisme d'Etat est préférable...

le 18/08/2013 à 11:52
Signaler
@ JB38 La " Crise " est un phénomène prévisible et qui se produit de plus en plus souvent à l'intérieur d'un temps macro-économique. Le mal n'est pas spécifiquement américain , ni républicain , puisque les mesures favorables aux groupes bancaires qui...

le 18/08/2013 à 14:48
Signaler
@JB38 C'est connu en URSS il n'y avait pas de chômage, chaque camarade avait droit au logement, on se le partageait avec d'autres, mais ce n'était pas grave, pas de libéralisme, pas de concurrence, salaires uniques, sauf pour la NOMENKLATURA, normal,...

le 18/08/2013 à 18:30
Signaler
@Ginette Quel est l'interet d'opposer une ideologie morte à l'ideologie ultra dominante ?Toute critique du Neo Liberalisme ne sous entend pas le souhait d'un retour du communisme. Du reste Neo Liberaux et Marxiste ont ceci en commun c'est qu'ils sont...

le 18/08/2013 à 19:19
Signaler
@Ginette: sans idéaliser l'URSS je dois dire que votre point de vue sur l'URSS est trop partisan. 1. Les salaires uniques, c'est plutôt faux. L'indice de Gini pour l'URSS était proche à celle de la France actuelle. Les salaires de Nomenklatura n'étai...

le 18/08/2013 à 19:40
Signaler
D'accord avec tout, et ceux qui ne trouvaient pas de logement était "délocalisés" vers la campagne, nourris, logés, transport gratuit! Bonjour chez vous, Ginette

le 18/08/2013 à 20:46
Signaler
Oui JB38@, l'abrogation du Glass-Steagall Act est très récente, année 1999 et Je crois à la pertinence d'un retour à la séparation des fonctions bancaires, de banque de dépôt et de banque d'investissement (Glass-Steagall Act). Il faut savoir qu'en ca...

le 18/08/2013 à 23:54
Signaler
@ @Ex-Moscovite: Ici, pas d'accord. En principe, seulement ceux qui obtenait un travail pouvait déménager en ville. Les flux inverses étaient faibles.

le 19/08/2013 à 9:29
Signaler
Bravo , Boss , pour la finesse et l'ampleur de l'analyse. Les chiffres et les projections sont une chose. Le sous-jacent , fait de cultures , de traditions , de représentations et d'aspirations est tout aussi important. C'est de cette manière , conjo...

le 19/08/2013 à 9:41
Signaler
Je pense nous ne parlons pas de la même catégorie de camarades, que les autorités ont logés loin, très loin de Moscou et autres villes! D'ailleurs, il est vrai la France n'a pas critiqué le "paradis" l'URSS par contre elle critique la Russie de M. P...

le 19/08/2013 à 12:07
Signaler
@ @Ex-Moscovite: Ah bon! Je croyais de lire un commentaire de quelqu'un qui connait un peu l'histoire de l'URSS. Dommage, je me suis trompé. Si vous parlez des détenus de goulag, quelques remarques: 1. Le nombre des détenus dans les pires moments de ...

le 19/08/2013 à 12:43
Signaler
@ boss: +1. Juste deux remarques: 1. les sources de malheur des gens dans les pays communistes étaient plus complexes. 2. A l'URSS dans les périodes différentes de son histoire la politique économique était assez différente, malgré que l'idéologie s'...

à écrit le 18/08/2013 à 3:42
Signaler
Une crise economique, oui...mais le plus grave c'est une crise democratique, et cette forme, on en parle jamais !!!!! Qui sont nos decideurs ? Qui regne de main de maitre sur les orientations sociales, d'emploi, de dette sur l'Europe ?

à écrit le 17/08/2013 à 21:55
Signaler
Il faut etre compétitif c'est à dire vendre aux autres pays des produits ou des services Alors nous pourrons éliminer le déficit et diminuer la dette.

le 18/08/2013 à 12:41
Signaler
@Rbu : Savez-vous ce qu'induit la "compétitivité" quand vous ne pouvez pas dévaluer la monnaie et que vous avez atteint la limite en gains de productivité ? La baisse des salaires. C'est à cela qu'est confronté le gouvernement français aujourd'hui et...

le 19/08/2013 à 9:31
Signaler
@TC, autant diviser votre salaire par deux en valeur sans procéder à une dévaluation. L'effet sera le même. Surtout que la dévaluation n'est pas le privilège d'un pays.

le 19/08/2013 à 11:49
Signaler
@Thargor : l'effet d'une dévaluation monétaire et d'une dévaluation interne n'est pas du tout le même selon l'économie du pays (producteur d'énergie ou pas, forte industrialisation ou pas, etc...), on ne peut donc faire de généralités mais pour la Fr...

à écrit le 17/08/2013 à 21:12
Signaler
Puisque notre gouvernement l'a dit c'est que c'est vrai. Les autres sont des ignares et des imbéciles. C'est ça notre pensée unique au PS.

à écrit le 17/08/2013 à 20:05
Signaler
il se trompe lourdement ce monsieur. hollande a bien dit que la crise si tant est qu'elle ait existé un jour (du temps de sarko, bien sûr) était TERMINE, si hollande et moscovicieux le disent c'est vrai.

à écrit le 17/08/2013 à 18:02
Signaler
cocorico, le gouvernement Français avec sa boîte à outils a éradiqué la crise , trop fort, savez vous que le Président Français arrive en tête d'un classement international fait par toptensworld.com. la liste concerne celle des pires hommes poli...

à écrit le 17/08/2013 à 17:02
Signaler
Politiciens et technocrates racontent des c... d'un bout à l'autre de l'année. L?essentiel pour eux est de tenir les manettes du pouvoir.

à écrit le 17/08/2013 à 16:43
Signaler
Tant mieux que croissance et baisse du chomage soient là au Portugal ... Mais les portugais ne rembouseront jamais l'argent que nous leur avons prété ... Pourquoi ? Parceque le pays est peu-compétitif et il faudrait tellement baisser encore les salai...

le 17/08/2013 à 18:51
Signaler
En lisant votre raisonnement j'ai vraiment eu l'impression de voir en vous une "lumière"... Selon vous les facs portugaises ne forment pas des ingénieurs...Ce sont peut être des maçons ou des carreleurs... Le cout de travail serait trop élevé, merci ...

le 17/08/2013 à 22:12
Signaler
Peine perdue il me semble, résoudre une crise d'endettement par plus de crédits ???À l?échelle planétaire, la dette publique augmente de 1 million de dollars toutes les 6 secondes et la dette privée ?? c'est beaucoup plus ?? La crise actuelle n?est p...

le 18/08/2013 à 10:22
Signaler
@Luiz : sans chercher à dénigrer le Portugal il faut bien comprendre que le pays ne dispose pas d'industrie forte et produisant des produits à forte valeur ajoutée, ce qui signifie des emplois pas très payés et des marges moyennes voire faibles, ce q...

à écrit le 17/08/2013 à 15:34
Signaler
non vraiment personne!

le 17/08/2013 à 22:06
Signaler
Si, si je connais un président d'un Etat en perdition qui accélère sa chute croyant que la crise est finie.

à écrit le 17/08/2013 à 15:02
Signaler
Qu?il faille reformer les structures d?état, c?est une évidence, mais nous sommes en crise depuis 5 ans. Crise (Subprimes) initiée par les dérives spéculatives d?un système financier dérégulé dans lequel on gagne plus à spéculer dans un système « fa...

le 17/08/2013 à 15:27
Signaler
Faux pour un emploi de fonctionnaire créé c'est 3 vrais emplois privés détruis et la crise vient aussi et avant tout du fait que la monnaie papier surimprimée est une fausse monnaie depuis l'abandon de l'étalon Or depuis 1971. Vous devriez vous culti...

le 17/08/2013 à 16:00
Signaler
D"accord avec vous en ce qui concerne l'abandon de l'etalon or. Pour le reste pas besoin de tele pour comprendre.Des gens plus afutés dans le domaine diffusent suffisemment sur les blogs spécialisés du net .Voir entre autre celui des "economistes att...

le 17/08/2013 à 16:48
Signaler
@charly10 : vous ne semblez pas bien comprendre ce que veut dire moins d'austérité pour que cela redémarre ... Cela signifit moins de taxes, moins d'impots et moins de dépenses publiques afin que les entreprises disposent de nouvelles marges de manoe...

le 17/08/2013 à 17:07
Signaler
@toto votre démonstration ne vaut que si l'activité privée est d'un volume suffisant pour effectuer la transition.C'est pas le cas en France pays qui a laissé massivement délocaliser voir encourager ses industries soi-disant non compétitives à vogu...

le 17/08/2013 à 19:24
Signaler
Entant que libre penseur,j'ai tres bien compris depuis 25 ans que je m'interesse à l'économie,que les entreprises françaises ne doivent pas etre considérées comme des lieux d'accumulation de profit ou d'exploitation, selon son obédience politique;mai...

le 17/08/2013 à 20:59
Signaler
la "dérégulation", comme vous dites, invention terminologique francaise à la mode, a commencée dés l'abandon de l'étalon or des monnaies fiduciaires avec la complicité des autorités françaises des 1971. de gaulle était contre, ils ont attendu sa disp...

le 18/08/2013 à 10:15
Signaler
Il ne sert à rien d'opposer le fonctionnariat et le secteur privé. Les deux sont nécessaires pour qu'un pays fonctionne correctement, à moins de préférer le sous-développement. Moins de fonctionnaires ça passe par une réduction du nombre de structur...

le 18/08/2013 à 12:33
Signaler
@JB38 : "C'est aussi retrouver de l'autonomie en ne transcrivant pas systématiquement les directives de Bruxelles" Et vous faites ça comment quand vous avez signé tous les traités européens qui vous contraignent justement à les transcrire ?

à écrit le 17/08/2013 à 13:55
Signaler
la France doit impérativement réduire les dépenses . FH y est opposé. il se contente de les stabiliser .Ce n'est pas tenable. c'est exactement comme si l'ouvrier de chez Renault s'achetait une Mercédès à crédit quand il est au chômage et qu'il décid...

à écrit le 17/08/2013 à 13:28
Signaler
La crise est finie c'est même notre Président qui nous le dit alors !

à écrit le 17/08/2013 à 12:41
Signaler
La crise n est pas terminée, on nous dit qu il reste 1500 milliards d actifs dans les banques avec des Etats peu soutenables. C est une europe qui récessionne et qui n est pas capable de faire de la croissance. Après on s étonne qu il y ait du chômag...

à écrit le 17/08/2013 à 12:41
Signaler
La crise n est pas terminée, on nous dit qu il reste 1500 milliards d actifs dans les banques avec des Etats peu soutenables. C est une europe qui récessionne et qui n est pas capable de faire de la croissance. Après on s étonne qu il y ait du chômag...

le 19/08/2013 à 13:35
Signaler
Les dettes de l'état avec les engagements hors bilan représentent plus de 5000 milliards. Lors de la prochaine faillite, devinez qui va payer..? les épargnants..!

à écrit le 17/08/2013 à 12:39
Signaler
"une ambitieuse reforme de l'Etat" t'as pigé flamby? prend des notes.

à écrit le 17/08/2013 à 12:31
Signaler
On déclare pour la France 146% de dettes compte tenu des engagements...

à écrit le 17/08/2013 à 12:17
Signaler
Le Premier ministre portugais est beaucoup plus réaliste que nos rêveurs bricoleurs socialistes français !!

à écrit le 17/08/2013 à 12:00
Signaler
C est la question du progrès économique et social. La croissance n est pas une évidence. Dans le sud, on fait des dettes, de la récession, du chômage, des déficits qui réduisent les salaires, pensions et emplois publics, une fausse croissance, et le ...

à écrit le 17/08/2013 à 11:25
Signaler
La crise financière est presque terminée en apparence ,dans la réalité ,le désendettement n est qu à son début ,les pigs ont devant eux 20 ans de diète garantis au vue de leur démographie calamiteuse .

le 17/08/2013 à 12:17
Signaler
Et pendant ce temps la France on continue de s'endetter.... Quand est-ce que on va se poser la question que un pays ne doit pas depenser plus de ce qu'il produit? Hélas en France on continue de dépenser , on embauche davantage de fonctionnaires publi...

le 17/08/2013 à 22:54
Signaler
La crise ne fait que s'agraver, le reste c'est du vent, votre dette actuelle monsieur Fab@ est de plus de 74 619 dollars ( environ 55 985 ? en 2010), sachez que votre dette augmente toujours, il serait temps de commencer à rembourser !!! Voir la lis...

à écrit le 17/08/2013 à 11:09
Signaler
Celui là il faut le nommer à la place de notre premier sinistre pour qui rencarde mieux notre flamby 1er

le 17/08/2013 à 11:26
Signaler
apres avoir ruiné le portugal ? ??? non non ... qu'il demissionne lui aussi !! ! tous ces messions dr, ing, ect , qui ne vivent que de leur titre du a un diplome ...des privilegiés qui n'ont jamais travaillé, tout comme en france ! ! !

le 17/08/2013 à 12:13
Signaler
non hades vous vous trompez, M. PP Coelho n'a fait que succéder à un gouvernement de gauche qui naturellement a ruiné le pays comme d'ailleurs en Espagne, Grèce, et bientôt en France. Quant aux diplômes, c'est toujours celui qui n'en a pas ou peu qui...

le 17/08/2013 à 15:13
Signaler
vous pensez vraiment que c'est le ps qui a ruiné les pays ??? vous voulez apres parler politque.... ? ? ? ??voyez qui a ruiné la france ... 17 ans d'ump ! ! !

le 17/08/2013 à 15:20
Signaler
à @hades : la France se ruine depuis plus longtemps que l'élection de FH, faut pas abuser... NS a le ponpon de l'explausion des défiits quand même!

le 17/08/2013 à 15:39
Signaler
c'est ce que je dis .

le 18/08/2013 à 0:12
Signaler
1997-2002 : Lionel Jospin, socialiste et Premier Ministre. L'UMP n'a été véritablement au pouvoir que de 2002 a 2012. Ceci fait à peine 10 ans. Depuis 1981, la PS a tenu les rênes du pouvoir 17 ans, la droite 16 ans. A ce stade, il faut retourner à ...

le 18/08/2013 à 9:08
Signaler
1997-2002 : Lionel Jospin Premier Ministre socialiste. La droite n'a été au pouvoir que 12 ans depuis 1995, et seulement 16 ans depuis 1981. Votre mauvaise foi est patente.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.