L'Ukraine d'accord pour intégrer l'Union européenne contre 20 milliards d'euros

 |   |  352  mots
Mykola Azarov, est le Premier ministre d'Ukraine depuis 11 mars 2010.
Mykola Azarov, est le Premier ministre d'Ukraine depuis 11 mars 2010. (Crédits : Reuters)
Le Premier ministre ukrainien a sollicité une aide de 20 milliards d'euros en contre-partie de son entrée dans l'Union européenne, afin de limiter les conséquences de cette adhésion pour son économie.

En grandes difficultés financières, l'Ukraine doit faire un choix: s'allier à la Russie ou à l'Union européenne, qui représente l'une comme l'autre un tiers des échanges extérieurs du pays. Si le président Viktor Ianoukovitch rencontre Vladimir Poutine mardi 17 décembre à l'occasion d'une réunion de la commission interétatique russo-ukrainienne, le Premier ministre Mykola Azarov soutient depuis des mois une adhésion de son pays au camps européen.

Pour lui, l'Ukraine peut adhérer à l'Union, à condition de prévoir une aide européenne pour contrer les conséquences néfastes pour l'économie. "Nous proposons de régler la question d'une aide financière à l'Ukraine. Nous avons défini son montant approximatif : 20 milliards d'euros", a déclaré Mykola Azarov lors du conseil des ministres du mercredi 11 décembre

Il s'est empressé de justifier ce soutien: "Nous ne parlons pas d'une aide à fonds perdus du budget européen, nous sommes réalistes, nous proposons que l'Union européenne participe aux investissements dans des projets communs mutuellement avantageux, comme l'élargissement et la modernisation des couloirs de transport", a-t-il affirmé, faisant allusion aux gazoducs passant à travers le pays.

La Russie fait miroiter des milliards de dollars d'aide

Reste à savoir comment les dirigeants de l'Union réagiront et ce que le président ukrainien décidera. Son pays, en grande difficulté économique et financière, a renoncé le mois dernier à signer un accord d'association avec l'Union européenne prévoyant la mise en place d'une zone de libre échange, invoquant les pertes économiques qu'une crise avec Moscou lui ferait subir.

Un revirement à l'origine de la plus grosse vague de protestations depuis la Révolution orange de 2004 dans cette ex-république soviétique. "Le gouvernement est aussi en faveur d'une signature rapide de cet accord, mais nous voulons instaurer des conditions et minimiser les pertes pour notre économie", a déclaré Mykola Azarov.

La Russie a fait miroiter des milliards de dollars d'aide à Kiev si elle se décidait à rejoindre son Union douanière. L'opposition a accusé Viktor Ianoukovitch de "vendre" l'Ukraine à Moscou, et réclame son départ immédiat.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/12/2013 à 15:41 :
Bonjour, il rigole le gas, nous autre européen nous voulons bien l'aider a quitter la Russie, mais nous ne voulons pas acheter sont pays... S'est pour le bien de sont peuple que nous lui proposons de rentré ultérieurement dans l'union... Pas pour corrompre s'est dirigent...
NOUS NOUS SOUHAITONS LE BIEN ETRE DU PEUPLE , pour le gros chèque ils faut demander au père noël...
Réponse de le 12/12/2013 à 15:57 :
il faudrait acheter une grammaire française (9 fautes ) à moins que ça vienne du Mali ou de RCA
a écrit le 12/12/2013 à 11:56 :
L' Ukraine, jadis grenier à blé de l'ex URSS , intéresse fortement tous les investisseurs et " gros " agriculteurs européens : Location des terres, main d'oeuvre pas chères etc.... du fric à se faire !
a écrit le 12/12/2013 à 10:54 :
C'est une affaire de "gros sous" ou la recherche du bienêtre de son peuple?
a écrit le 12/12/2013 à 8:07 :
Je veux bien l europe contre 20mds...au moins c est clair....pour rentrer dans le bord.l europeen...Tout fonctionne super pour qu on songe à s agrandir....comme d hab et Bruxelles plus gros plus couteux plus corrompu...
a écrit le 11/12/2013 à 23:16 :
Voilà, au moins, des dirigeants qui prennent le foirail européen pour ce qu'il est ! On est fous d'y demeurer étouffés.
a écrit le 11/12/2013 à 22:29 :
L'UE verse deja des aides europeennes en Ukraine notamment pour la modernisation de certains equipements, comme les centrales hydrauelectriques, et une bonne partie de ces subventions publiques europeennes sont detournees en toute tranquilite et sans aucun controle de cette UE d'enarques incompetents
a écrit le 11/12/2013 à 22:28 :
L'UE verse deja des aides europeennes en Ukraine notamment pour la modernisation de certains equipements, comme les centrales hydrauelectriques, et une bonne partie de ces subventions publiques europeennes sont detournees en toute tranquilite et sans aucun controle de cette UE d'enarques incompetents
a écrit le 11/12/2013 à 20:07 :
Ce Premier ministre, vend purement et simplement son pays.
Réponse de le 14/12/2013 à 11:10 :
Vendu "Ils le font tous je vous rassure."
a écrit le 11/12/2013 à 19:10 :
Quel intérêt des élites européenes à refuser ?

1) ce n'est pas leur argent
2) ils sauvent la façe
3) les intérêts privés pourront joyeusement grecquiser l'Ukraîne
a écrit le 11/12/2013 à 19:02 :
En même temps, il faut comprendre les Ukrainiens. Ils savent pertinemment que la Russie leur fera payer le prix fort à leur entrée dans la zone euro. Pour exemple, les Ukrainiens paient déjà leur gaz russe 3 fois le prix que paient les allemands. Dans certains secteurs d'activité, 50% à 70% de la production ukrainienne part en Russie. Donc, je comprends qu'ils demandent une telle aide pour ne pas se retrouver dans une situation ubuesque.
Il faut également rappeler que même si le montant parait important, 20M n'est pas grand chose au regard du budget européen.
Et non le cas Ukrainien n'est pas comparable au cas Turc.
Enfin, il n'est moralement pas acceptable de dire à l'Ukraine qu'elle n'a pas d'avenir dans l'UE alors que tant d'autres pays de l'est nous ont déjà rejoint et que les ukrainiens aspirent à plus de liberté.
Réponse de le 11/12/2013 à 19:19 :
Beaucoup d'européens dont je suis n'aspirent qu'à une chose : sortir de l'Union européenne. Souhaitons que l'Euro explose et l'Union avec .
Réponse de le 12/12/2013 à 1:11 :
Le budget de l'UE en 2013 c'est 130 milliards d'euros donc 20M c'est ÉNORME !

"Beaucoup d'européens dont je suis n'aspirent qu'à une chose : sortir de l'Union européenne" ? À oui ? Qui ça ? On entend pas la contestation, si ce n'est celle qui est marginale à l'extrême droite de chaque pays. Qu'est-ce que cela vous apporterait "Gégé" de sortir de l'Union ?
Réponse de le 12/12/2013 à 6:43 :
Vous, ça vous dessillerait un peu les yeux de religieux européiste ...
Réponse de le 12/12/2013 à 10:26 :
Je suis d'accord avec vous, mais ma façon de penser pour que 'Euro s'écroule, NON car ce serait une catastrophe économique, surtout pour notre pays qui se sait que satisfaire que ceux qui font grève. Faire des économies On ne sait pas faire, vivre à crédit OUI. Il pense créer un impôt pour les propriétaires un loyer
fictif ? Qu'il demande comment font les Allemands pour les taxes foncières ?
Au temps de Rois, les caisses étaient vides idem sous la république, Un mal français
Réponse de le 14/12/2013 à 13:20 :
a die welt , pour votre information , la france de Louis XVI a financé la jeune révolution américaine en y envoyant aussi du matériel , des sous et des hommes comme Mr de la Fayette , pour contrer notre voisin insulaire qui pratiquaient des taxes et impôts sur ses colonies américaines , a la révolution américaine les élites de ce pays étaient incapable d'honorer leurs dettes vis a vis de la france .. les caisses du jeune état américain étaient vide et les nôtres aussi ..
a écrit le 11/12/2013 à 19:01 :
En même temps, il faut comprendre les Ukrainiens. Ils savent pertinemment que la Russie leur fera payer le prix fort à leur entrée dans la zone euro. Pour exemple, les Ukrainiens paient déjà leur gaz russe 3 fois le prix que paient les allemands. Dans certains secteurs d'activité, 50% à 70% de la production ukrainienne part en Russie. Donc, je comprends qu'ils demandent une telle aide pour ne pas se retrouver dans une situation ubuesque.
Il faut également rappeler que même si le montant parait important, 20M n'est pas grand chose au regard du budget européen.
Et non le cas Ukrainien n'est pas comparable au cas Turc.
Enfin, il n'est moralement pas acceptable de dire à l'Ukraine qu'elle n'a pas d'avenir dans l'UE alors que tant d'autres pays de l'est nous ont déjà rejoint et que les ukrainiens aspirent à plus de liberté.
Réponse de le 11/12/2013 à 23:18 :
Que les ukrainiens se battent pour leur liberté chez eux au lieu de quémander l'Europe pour résoudre leurs problèmes. Les français en ont marre de cohabiter de force avec des clandestins en quête de "liberté".
Réponse de le 12/12/2013 à 1:14 :
Votre commentaire est plein de mépris "Michel"... Les Ukrainiens se battent pour l'Europe car ils savent pertinemment que celle-ci leur apporterait un gage de stabilité, de démocratie et de prospérité. Je sais que cela est dur à reconnaître pour vous sceptiques que des centaines de milliers de personnes veulent nous rejoindre.

De quels clandestins parlez-vous ? Vous semblez toujours parler des Ukrainiens alors que ceux-ci sont justement chez-eux actuellement. Votre allégation n'a pas de sens.
a écrit le 11/12/2013 à 18:15 :
Gageons que les peuples européens sont farouchement contre l'entrée de l'Ukraine en Europe. On est déjà pas chaud avec la Turquie qui présente d'autres atouts.. et les agriculteurs français encore davantage..alors en plus, s'il faut payer. Il faut un referendum européen sur le sujet..je rêve évidemment..
a écrit le 11/12/2013 à 17:58 :
De toutes manières, s'ils rentrent (je n'espère pas), ils auront forcément des milliards en aide au développement. Je ne vois donc pas bien ce que ça change concrètement.
a écrit le 11/12/2013 à 17:08 :
Quoi qu'on pense de l'Europe et de l'Ukraine, il est hors de question de céder à ce chantage. L'Europe n'a pas d'argent, et il ne faut pas créer de précédent.
a écrit le 11/12/2013 à 16:58 :
Du chantage aux tunes pour entrer dans l'UE? Et si on demandait des tunes aussi pour ne pas en sortir?
a écrit le 11/12/2013 à 16:25 :
que 20 milliards ,pour ce boulet .. allez les bourrins encore des dettes a rembourser pendant au moins 100 ans et plus !!
a écrit le 11/12/2013 à 16:19 :
A l'heure ou tout le monde veut sortir de l'ue, l'Ukraine veut y rentrer....
a écrit le 11/12/2013 à 15:58 :
Ben, il a pas mis longtemps pour comprendre comment fonctionnait l'Union européenne :-)
a écrit le 11/12/2013 à 15:57 :
De toute manière à qui s'autre que l'EU vendraient-ils leur gaz ? Aucun intérêt d'y investir 20 M, alors 20000 M !
Réponse de le 11/12/2013 à 16:40 :
Sachez que l'Ukraine n'exporte pas de gaz vers l'UE, mais, plutôt la Russie, dont elle dépend hélas, tout comme l'Allemagne et quelques autres pays de l'UE, pour son propre approvisionnement...
Réponse de le 11/12/2013 à 19:22 :
Pourquoi hélas ? La France exporte bien son électricité nucléaire. Faudrait que les Russes vous fasse cadeau de leurs richesses ?
a écrit le 11/12/2013 à 15:23 :
ah j'ai bien rit avec cet article , après les grecs , je crois qu'on a déjà donné dans les promesses , ce pays est divisé en deux blocs inconciliables , je crains que cela devienne une rixe pour sortir de l'ornière par celui qui donnera plus que l'autre .; l'UE ou la russie ? , certain que cela est sans doute fait pour que la russie mise plus encore .. ? , donner encore 20 milliards d'euro rien que cela ? , la grece nous coute déjà bonbon alors les ukrainiens ? .. non je reve l'auberge espagnole se met a rêver d'un maitre chanteur a présent ?.. trop drôle
a écrit le 11/12/2013 à 15:03 :
Il vaut mieux qu'elle se rapproche de la russie,on paye déjà pour la grande bretagne depuis tatcher et pour les pays en déficit sans parler des conquêtes africaines de notre conquistador qui nous coûtent fort cher,le chômage explose et la faillite n'est pas loin.
a écrit le 11/12/2013 à 14:55 :
Un mensonge de plus, les Ukrainiens ne veulent pas de l'union europeenne ultra liberale ,de sa monnaie d'escroc et de ses milions de chomeurs seul 8 a 9 % de benets ou de nantis le souhaitent
Réponse de le 11/12/2013 à 19:24 :
je vous conseille de taper Godfrey Bloom sur Google et de lire sa dernière déclaration au parlement européen. Très édifiant.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :