Secteur manufacturier : l'activité au plus bas en France et dans la zone euro

 |   |  851  mots
Le PMI allemand perd un point par rapport à juillet. Pour Oliver Kolodseike, économiste de Markit, ce chiffre est un sérieux avertissement.
Le PMI allemand perd un point par rapport à juillet. Pour Oliver Kolodseike, économiste de Markit, ce chiffre est un sérieux avertissement. (Crédits : Reuters)
L'indice PMI est à son plus bas niveau depuis 15 mois en France. Une tendance qui concorde à celle de la zone euro dont l'indice est au plus bas depuis 13 mois. L'Irlande s'en sort le mieux.

Le PMI français continue sa chute. L'activité dans le secteur manufacturier en France s'est à nouveau fortement contractée en août, selon les résultats définitifs de l'enquête mensuelle auprès des directeurs d'achat publié par Markit, lundi 1er septembre.

L'indice global du secteur est retombé à 46,9, son plus bas niveau en 15 mois, contre 47,8 en juillet, s'éloignant de la barre des 50 qui sépare croissance et contraction de l'activité quoique supérieur à la première estimation "flash" qui avait été annoncée à 46,5.

Plus fort recul des commandes depuis avril 2013

Selon Markit, les nouvelles commandes ont accusé en août leur plus fort recul depuis avril 2013, alors que la production a de nouveau fortement baissé et que le taux de contraction de l'emploi est le plus fort depuis 15 mois.

"Les résultats décevants de l'enquête PMI d'août témoignent des difficultés auxquelles le secteur manufacturier français reste confronté, la fragilité de l'environnement économique entraînant un nouveau recul du volume des nouvelles commandes", déclare Jack Kennedy, économiste de Markit.

La zone euro, au plus bas depuis 13 mois

Même son de cloche dans la zone euro. L'activité a ralenti le mois dernier jusqu'à tomber à un plus bas de 13 mois. L'indice du secteur manufacturier est tombé à 50,7 dans sa version définitive après avoir été indiqué à 50,8 dans l'estimation flash et après 51,8 en juillet.

La composante de la production a quant à elle reculé à 51,0 en août après 52,7 le mois précédent et contre 50,9 en première estimation.

"Le ralentissement de la croissance dans le secteur manufacturier devrait venir conforter les arguments des analystes espérant l'annonce de mesures monétaires et de relance budgétaire supplémentaires", détaille Rob Dobson, économiste en chef de Markit.

La baisse du PMI allemand, un sérieux avertissement

Si l'indice du PMI allemand dépasse le seuil des 50 (51,4 en août), il perd un point par rapport à juillet. L'activité a ralenti en Allemagne à un plus bas de 11 mois au mois d'août.

Pour Oliver Kolodseike, économiste de Markit, ce chiffre est un sérieux avertissement. Selon lui, la tendance risque de se confirmer si l'industrie continue de supprimer des emplois et de réduire la voilure de leurs achats. Pour le troisième mois consécutif, les usines allemandes ont réduit leurs effectifs au mois d'août tandis que les commandes nouvelles en provenance tant de l'Allemagne et de l'étranger ont diminué par rapport à juillet.

L'Irlande, le miraculé

L'Irlande a quant à elle connu en août sa plus forte croissance depuis 1999, avec un bond des entrées de commandes qui vient confirmer le redressement rapide de l'économie nationale. L'indice a atteint 57,3 contre 55,4 en juillet, dépassant pour le 15e mois consécutif la barre de 50. "C'est un résultat solide, surtout dans le contexte d'affaiblissement de certains des partenaires commerciaux de la zone euro", relève Philip O'Sullivan, économiste chez Investec.

L'enquête conforte les anticipations d'une croissance de 3% en Irlande cette année après deux années de quasi stagnation. L'industrie représente environ un quart du PIB irlandais.

Des disparités en Grèce, Grande-Bretagne, Espagne et Italie

  • 9e mois de croissance en Espagne

Le secteur manufacturier espagnol a connu en août un neuvième mois de croissance, avec un afflux de nouvelles commandes et une hausse de l'emploi, montre l'enquête mensuelle de Markit. L'indice PMI s'est tassé à 52,8 contre 53,9 en juillet. Le sous-indice des entrées de commandes a affiché sa plus forte croissance depuis la récession en 2008 et l'emploi a progressé pour le huitième mois consécutif.

  • Première contraction en Italie depuis 14 mois

L'activité manufacturière s'est contractée en Italie en août pour la première fois depuis 14 mois, venant confirmer la rechute de la troisième économie de la zone euro. L'indice a reculé à 49,8 contre 51,9 en juillet, sa quatrième baisse d'affilée et son premier passage sous le seuil des 50 depuis juin 2014.

  • Première progression du PMI grec depuis trois mois

L'activité du secteur manufacturier grec a progressé en août pour la première fois depuis trois mois, la hausse des entrées de commandes ayant poussé les industriels à accroître leur production. L'indice PMI a grimpé 50,1 contre 48,7 en juillet, repassant.

"Une hausse des nouvelles commandes a soutenu la croissance en août mais la reprise reste fragile et les niveaux d'emplois ont continué de décliner", note Phil Smith, économiste chez Markit. Les commandes nouvelles à l'exportation ont enregistré en août leur quatrième hausse consécutive mais les prix producteurs dans l'ensemble ont continué de baisser, ce qui a pesé sur les marges des entreprises.

  • Grande-Bretagne au plus bas depuis juin 2013

Hors zone euro, l'activité manufacturière a renoué avec un plus bas depuis juin 2013 en Grande-Bretagne. L'indice PMI est ressorti à 52,5 le mois dernier après 54,8 en juillet. Cette nette baisse est imputée à la chute de la composante des commandes nouvelles, tombée à 52,9, son niveau le plus bas depuis juin 2013. La composante de l'emploi dans l'industrie a elle aussi ralenti à un niveau sans précédent depuis juin 2013.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/09/2014 à 13:09 :
Tant que la rémunération et les divers avantages de nos chers politiques ne sont pas remis en cause, tout va bien il y a encore des sous dans la caisse de la maison France!!!
a écrit le 02/09/2014 à 10:41 :
Très bien votre article pour noyer le poisson du vilain exemple Français: il n'y a que nous à 46,9, donc largement en dessous des 50 points, l'Allemagne à 51 ou la GB à 52,4 sont de toute manière meilleurs que nous, surtout l'Allemagne avec un excédent budgétaire à 1,1% du PIB et nous un déficit à 4,3%, alors comparons ce qui est comparable !
a écrit le 02/09/2014 à 3:57 :
Ce ne sont pas les sanctions contre la Russie qui vont "booster" l'industrie manufacturière en France, bien au contraire. Des centaines de milliers de chômeurs en perspective pour la France puisque le marché exportation en Russie n'existera plus. Déjà des délégations économiques de l'Argentine et d'ailleurs sont sur place à Moscou pour reprendre ce marché porteur. Il n'y a pas qu'en France qu'on est capable de produire du vin...ou du fromage !
a écrit le 01/09/2014 à 22:20 :
Ce serait pas étonnant qu'on nous ait caché une crise économique mondiale. Je sens que le chômage va augmenter partout. Trop de dettes, peut-être..?? Allez savoir.
Réponse de le 02/09/2014 à 0:02 :
Le chômage ne cesse de croitre depuis des années, non vous n'êtes pas devin. Ah Ah vous le saviez déjà et jouiez d'ironie...
a écrit le 01/09/2014 à 19:42 :
l euro est beaucoup trop cher il nous tue et tout le monde fait de l austerite donc Il n ya plus de clients.
a écrit le 01/09/2014 à 18:58 :
Même l'Allemagne commence à ralentir. Je ne comprends pas comment les allemands ne comprennent toujours pas le caractère nocif de la politique du gouvernement merkel y compris pour l'Allemagne. On parle de locomotive allemande de la puissance de l'allemagne. Mais la croissance y atteindra timidement 1.5% cette année. Les USA dont beaucoup ici annoncaient l'enterrement il y a quelques années vont afficher 4.2. 3 FOIS PLUS que l'Allemagne ie l'economie la plus forte d'Europe. Les chiffres sont édifiants. Mais on s'entête et on continue à réprimer toute demande, Mme Merkel continue a contenir les salaires allemands et à ne pas vouloir distribuer plus de pouvoir d'achat en même temps qu'elle continue d'exiger aux peuples du sud de continuer à se saigner...ça en devient une attitude quasi mystique
a écrit le 01/09/2014 à 17:41 :
La France socialiste plombe la moyenne européenne. Ce pays agressif et décadent devient une charge pour les voisins. A quand la nomination d'un directoire de gouverneurs international et la création d'un cordon sanitaire autour de l'hexagone? La communauté internationale subit la France depuis trop longtemps.
a écrit le 01/09/2014 à 15:53 :
Pour la production, c'est un souci, il en existe d'autres, on entend parler d'importation de terroristes qui partent d'europe et qui vont se faire bombarder en irak. seulement en france c'est des partis associés à l'administration. donc l'etat français subventionnerait en douce le terrorisme? de la même manière qu'il existe des caisses noires. on entend parler d'une dissolution, c'est pour dissoudre les vieux antijeunes? Alors on joue à léon, et on traine des put es à bruxelles? Et 1 type du type papandréou qui promet monts et merveilles qui fait 20% de salaire en moins, dont le parti se fait mitrailler et qui fait 500 millions de comptes, c'est de la démocratie européenne ou bien du pillage?
a écrit le 01/09/2014 à 15:03 :
super hollande va nous redresser tout ça! il faut lui faire confiance car après avoir réorienté la France, il va réorienter l'Europe...qu'il est fort ce hollande!!!
a écrit le 01/09/2014 à 14:34 :
"La reprise de la croissance s' est maintenant" " la baisse du chômage s' est pour la fin d' année 2013" : Hollande son changement et ses prédictions !!!!! Et il y a encore 17% de français qui croient à ses sornettes !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 01/09/2014 à 14:09 :
On nous publie dans la presse: le despotisme impotent, pouvez-vous commenter? Avec le niveau de production de 1994, si c'est du développement économique ou bien de la dévastation? Gânelon à l'oeuvre... la république des ânes et commémorations! Alors on pousse la population européenne dans le fossé? On ouvre les magasins le dimanche, pas les administrations?
a écrit le 01/09/2014 à 14:01 :
D-E-F-L-A-T-I-O-N
Réponse de le 01/09/2014 à 14:27 :
Hhmm.. non : récession. Une crise mondiale peut s'amortir par des qe, mais avec le chômage créé, la récession, même cachée, est obligatoire. Et là, en plus, nous allons avoir la lame de fond avec le tertiaire : juste UN exemple : mon notaire licencie. Immo en baisse et moins de divorces. En panne de CA, le gars...
a écrit le 01/09/2014 à 13:54 :
hollande a ete elu avec les ecolos sur un programme de decroissance, non? on espere que ca ne va pas encore gemir dans les chaumieres francaises...
Réponse de le 01/09/2014 à 14:28 :
Ca, churchill, il est clair que si tu n'avais pas provoqué une crise mondiale avec tes idées de droite, on en serait pas là.
a écrit le 01/09/2014 à 13:47 :
Pouvez-vous commenter seuls 25% des français estiment la politique capable... pourquoi ne pas faire une pétition? voyez les sondages publiés, c'est édifiant
a écrit le 01/09/2014 à 13:35 :
Les retraités ne font ni emplois ni croissance, ils ne pensent qu'à eux. ainsi 50% des diplomés sont exclus, c'est un régime esclavagiste! Et l'école arc en ciel serait un modèle universel? pas étonnant qu'on ait 50% d'abstention.... à quand le plan de départ?
Réponse de le 01/09/2014 à 14:08 :
Vous étiez bien contents quand ils étaient là pour vous payer des études .... A moins d'être convaincu que vous ne devez rien à personne ...
a écrit le 01/09/2014 à 13:32 :
Que vaut cet indice qui est souvent en contradiction complète avec la réalité des chiffres ?
Réponse de le 01/09/2014 à 13:52 :
Pas grand-chose, je suis d'accord avec vous. On l'a vu sur le T2 où l'Allemagne, malgré des indices stratosphérique-ment hauts, a fait encore moins bien que la France.
a écrit le 01/09/2014 à 13:17 :
Il y a dans cette europe des putes politiques qui ravagent l'économie! ainsi on parle d'un travail de sape...
a écrit le 01/09/2014 à 13:12 :
Pour la croissance, on parle d'une démission de l'assemblée, c'est pour la relance du batiment? C'est à mourir de rire, la crétinerie instituée...
a écrit le 01/09/2014 à 12:35 :
Mais après le sommet européen sur la croissance dans un mois tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes. Hollande et son équipe de bras cassés l'ont promis.
a écrit le 01/09/2014 à 12:32 :
Les pays de la zone euro ont fait les réformes d'assainissement nécessaires. Tous sauf la France. Selon la tactique de Hollande, on attend, on repousse, on crée des commissions, on parle d'autre chose, on promet...... Et on ne fait rien! La France continue de s'enfoncer, tandis que nos élites politiques regardent ailleurs, et surtout vers leurs comptes en banque.....
Réponse de le 01/09/2014 à 13:01 :
Que tous les pays de la zone euro continuent à avoir au mieux une croissance médiocre au pire une récession, ne vous met pas la puce à l'oreille ?
a écrit le 01/09/2014 à 12:31 :
N'aurait-on pas un petit complot contre l'intérêt général? Le parti le plus populaire étant le mouvement abstentionniste, on fait des lois absurdes comme sur le logement, une pénurie pour se débarasser des français. Les fonctionnaires bénéficient de prêts préférentiels et de taux de cotisations inférieurs par rapport aux salariés précaires. 90% des embauches en cdd et la croissance vers le bas. C'est la déprédation économique. On fait de la langue de bois, une europe pyong yang avec des pillages politiques, en grèce -20% de salaire et 500 million de comptes. On nous annonce qu'on aurait égaré des milliards en europe. Les salaries maltraités ne touchent pas toujours leur salaires, des allocations ne sont pas payées, et parfois le chômage payé à moitié de ce que la loi impose. seuls 25% de la population pensent les parti capables de réformer, 85% qu'ils ne sont proches de la population selon les sondages publiés. On prend les gens pour des singes, alors on est un animal? Et l'école arc en ciel c'est universel? Il y aurait des caisses noires... Pour les allocations rentrée, on en profite bien mais les cartables seraient plus chers à paris, c'est un scandale! L'Etat est arbitraire et injuste il spolie les jeunes dans la vie active! Pour la croissance c'est la faute à merkel ou à kerviel? Et pour la bulle de logement dont le fmi parle, c'est pour faire péter le pays? Et les déportations européennes, c'est qu'on est suicidaires? des collectivités auraient des problèmes de toxiques, c'est un problème de compétence? Le solde des usines serait négatif, on progrèsse dans la démolition du pib...
Le gouvernement décourage les chômeurs, on aurait des radiations... 60% contre les rythmes scolaires, c'est des tocards? C'est un Etat qui détruit la vie humaine et qui traite les citoyens avec mépris et on y prône l'antisémitisme et la violence. Quid de l'Etat de droit? C'est comme pousser les gens dans un fossé et de les abattre... 50% des diplômés sont exclus de la vie active. Et pour l'effondrement du batiment, c'est la faute à qui? On ferait des emplois cachés, fictifs, improductifs, assistés, faignants, réservés et des surréfectifs... les retraités sont des fascistes antijeunes et anti croissance! Et pour les raffineries, on ferme? C'est une bonne politique? Après les études on est laissés pour compte...
a écrit le 01/09/2014 à 12:17 :
Tiens l'activité au plus bas en France et dans la zone euro ? alors c'est la faurte à Poutine, il faut faire la guerre à la Russie ! et plus vite que ça !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :