Le secteur manufacturier français continue de plonger

 |   |  261  mots
Le secteur manufacturier français est resté pour le troisième mois consécutif en dessous de la barre des 50, selon l'indice PMI. /Reuters
Le secteur manufacturier français est resté pour le troisième mois consécutif en dessous de la barre des 50, selon l'indice PMI. /Reuters (Crédits : reuters.com)
L'indice de l'industrie manufacturière a atteint son plus faible niveau depuis sept mois dans l'Hexagone, selon le cabinet Markit.

La performance globale de l'industrie manufacturière française est en baisse. C'est ce qu'indique le niveau du secteur des industries de transformation des biens en juillet. Il est mesuré à 47,8 selon l'indice PMI calculé par Markit.

Il est resté pour le troisième mois consécutif en dessous de la barre des 50, qui sépare en théorie les périodes de récession des périodes d'expansion.

Replis de la production et des commandes

Le cabinet Markit analyse les facteurs qui ont tiré l'indice à la baisse :

"Les replis de la production, du volume des nouvelles commandes et des stocks des achats s'accélèrent au cours du mois.(...) Les stocks des achats enregistrent notamment leur trente-huitième baisse mensuelle consécutive."

Les fabricants français signalent un recul de la production pour le deuxième mois d'affilée. Markit l'explique par "un nouveau repli du volume des nouvelles commandes". Interrogés par le cabinet, ils "indiquent que la conjoncture actuelle reste généralement peu favorable à la demande".

Coûts élevés pour les fabricants

Le prix des achats a augmenté pour le deuxième mois consécutif pour les fabricants. "Le taux d'inflation de leurs coûts se redresse à son plus haut niveau depuis décembre 2013", analyse le cabinet Markit.

Autre facteur négatif, les fortes pressions concurrentielles qui "continuent de limiter le pouvoir de tarification des fabricants". Elles résultent d'une demande qui demeure fragile.

Jack Kennedy, économiste chez Markit, souligne que "les fabricants réduisent de nouveau leurs tarifs malgré la hausse des prix de leurs achats".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/08/2014 à 9:57 :
La croissance est nulle, le déficit ne relance pas. Le chômage augmente... on démolit nombre de familles. Est-ce le but d'une société la désindustrialisation? On en aurait moins que nos voisins! Nous avons une administration autiste qui empêche la production de se faire, 50% de diplômés en exclusion et 90% des embauches en cdd. Les boomers sont des égoïstes... A quand un plan de départ volontaire de 5 millions de personnes? C'est un régime immoral qui n'a que mépris pour l'être humain! Il faut parler indignation et pacte de stabilité et de croissance!
a écrit le 02/08/2014 à 8:50 :
Réel acte patriotique et de résistance avec des achats de produits made in france
a écrit le 01/08/2014 à 23:37 :
industrie manufacturière une des dernières, tout part en décomposition, ils auront à toutr de rôle mené le pays à la ruine...mais le malheur des uns fait le bonheur des autres...devinez qui?....
a écrit le 01/08/2014 à 20:53 :
pas possible!!!!!!!!!!!!!!!!!!! un tel resultat avec une politique ' business friendly a la francaise', ca va coller un ulcere a tous les experts auxquels on dit depuis 2 ans ou ca va aller !!!!!! ;-))))))
a écrit le 01/08/2014 à 20:49 :
Faites ce que je dis et pas ce que je fais "Moi Président Je", n'achetez pas des lunettes Danoises, mais des lunettes Françaises réputées mondialement en Qualité et en Style
a écrit le 01/08/2014 à 16:17 :
Que l'on se rassure Valls engage dans l'éducation nationale, dans les fonctionnaires et les nouvelles régions 10 recrutent en plus des autres, quelles chances tout le monde recrute à l'état et vos impôts prennent l'ascenceur et la dette augmente, pas autant que les champions d'Italie plus de 130% du pnb en France on arrive à 100% je vous avez dit que l'on a des lumières en politique en France !
a écrit le 01/08/2014 à 14:40 :
Le pacte le fameux pacte outil issu de la boite à outil va commencer à se mettre en place et vous allez entendre ce que vous allez voir.
a écrit le 01/08/2014 à 14:12 :
Bah, ça va être le cas encore pendant 3 ans, Merci François. Ensuite, si le peuple fait le bon choix, la tendance pourrait s'inverser.
Réponse de le 01/08/2014 à 23:40 :
ouf !!! il va y avoir un sacré travail! quasi impossible à renflouer en quelques années !très, très long...et qui va sérieusement s'en charger? vous avez un nom sérieux?...
a écrit le 01/08/2014 à 13:37 :
Le secteur manufacturier continue de plonger... alors on sape l'économie faible? On nous parle d'une commémoration et d'un tocsin, c'est pour le chômage, le déficit ou la croissance? La république massacre les foyers français... c'est un classique. Depuis les colonnes infernales aux partisans de l'importation des conflits, les fonctionnaires français sont antisémites et prônent la violence, quid de l'Etat de droit? On reçoit des menaces de mort au travail... On ne sait pas faire de la croissance, on ne sait pas faire des emplois, on fait des relances de pets dans l'eau, un tiers des ETI des allemands, une industrie sans robots, des réacteurs vieillots, une pénurie de logements chers. Notre système dysfonctionne par excès de régulite et on compte nombre de jeunes comme victimes d'un système fonctionnarisé. La précarité pour les uns, la sécurité pour les autres. A quand la révolution? Et pour le pacte de stabilité et de croissance? Pourquoi ne pas faire plus de plans de départ? Avec la réforme termitoriale, on n'est pas dans la volière? Et le livret A à 1% c'est du pouvoir d'achat? Quand au pacte, on atteint 75% de sceptiques... Si on considère notre petite divergence, on a une austérité à venir et chez nos voisins des hausses de salaires... Alors on converge vers le sud?
a écrit le 01/08/2014 à 13:15 :
Alors le CICE on a compris que c'était une IMPOSTURE de plus de l'oligarchie (UMPSMedef) ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :