Les ventes de PC en France au beau fixe

 |   |  277  mots
Elles ont progressé de 20,2% en 2005, bien plus rapidement que dans le reste de l'Europe. La tendance devrait se poursuivre en ce début d'année.

En France, l'engouement est toujours fort pour les PC. Les ventes d'ordinateurs personnels ont progressé de 20,2% en 2005, bien plus rapidement que dans l'ensemble de la région Europe où la progression est ressortie à 16,9%, selon l'institut Gartner. Le marché des ordinateurs portables a tiré le secteur, avec une augmentation de 30,8% contre 14,9% pour les ordinateurs de bureau.

Les cinq premiers constructeurs se sont partagé 66,1% des livraisons de PC en France, contre 62,1% en 2004: Hewlett Packard est revenu à 20,2% de parts de marché (+3,6 points en un an), NEC-CI est crédité de 13,9% de parts de marché, Dell de 13,4%, Acer de 12% et Fujitsu/Fujitsu Siemens de 6,6%. Lenovo est sorti de ce palmarès l'an passé, en raison d'une baisse de 9,4% de ses ventes. Le constructeur a été fortement concurrencé par Dell et HP sur le secteur des grandes entreprises et des PME/PMI.

Le marché professionnel est resté très dynamique tout au long de l'année avec une croissance de 21,6% sur le quatrième trimestre 2005 surpassant celle du marché grand public (+9,5%). "C'est une tendance plutôt inhabituelle si l'on considère que le quatrième trimestre reste le trimestre favorable aux achats des particuliers", a souligné Isabelle Durand, analyste chez Gartner France. En tout, le marché grand public a progressé de 20,6% en 2005, pour peser à lui seul, 46,5% des ventes totales de PC sur l'année.

"La croissance globale sur le marché français au cours du premier trimestre 2006 devrait se poursuivre. Les prévisions sur l'année 2006 sont optimistes grâce à l'intégration de la technologie double coeur (déjà lancée fin 2005) qui va se généraliser sur les ordinateurs de bureau mais aussi sur les portables", explique l'analyste de Gartner.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :