Cable and Wireless toujours dans la tourmente

 |   |  242  mots
L'opérateur télécoms britannique a prévenu que son résultat d'exploitation ne progresserait pas cette année. Il s'apprête par ailleurs à se réorganiser en deux entités, tandis que son directeur général quittera ses fonctions à la fin de l'exercice.

Cable and Wireless ne sort toujours pas la tête de l'eau. L'opérateur britannique a ainsi annoncé toute une série de mauvaises nouvelles. Première d'entre elles : le groupe a prévenu que le résultat brut d'exploitation (Ebitda) pour l'exercice 2006-2007 ne serait pas plus élevé que sur le précédent exercice.

En cause : une rentabilité déclinante, une croissance du nombre de défections et une accélération des mutations vers Internet. Cette nouvelle prévision, décevante aux yeux du marché qui l'interprète comme un sévère avertissement sur résultat, inclut Energis, racheté pour 674 millions de livres, qui n'a donc pas réussi à accroître la rentabilité du groupe. En revanche, le groupe a maintenu ses objectifs à moyen terme et table toujours sur un chiffre d'affaires de 2 milliards de livres pour sa branche britannique et sur une croissance à deux chiffres du résultat opérationnel dans trois ou quatre ans.

En parallèle, le groupe a donc décidé de se réorganiser en deux sociétés indépendantes, au Royaume-Uni et à l'international, entraînant "une réduction importante de la taille et du rôle de la direction du groupe". En conséquence, le directeur général du groupe Francesco Caio, dont le poste est supprimé dans le nouvel organigramme, quittera ses fonctions à la fin de l'exercice.

A Londres, le titre dégringole de plus de 16% à la mi-séance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :