Severstal pourrait se rabattre sur Corus

 |   |  204  mots
Selon des rumeurs de marché, le sidérurgiste russe Severstal envisagerait une OPA sur son concurrent anglo-néerlandais Corus après l'échec de son projet de rapprochement avec Arcelor.

Selon des opérateurs de marché, un consortium mené par Severstal envisagerait de lancer une offre à 520 pence par action sur le groupe Corus, qui traverse actuellement quelques difficultés. Corus, de son côté, a déjà fait savoir qu'il souhaitait se développer au-delà de l'Europe de l'ouest, en particulier dans les pays émergents à bas coûts.

Corus avait précédemment refusé de commenter des rumeurs en ce sens. "À l'évidence, le fait que Mittal et Arcelor aient décidé de se rapprocher donne le sentiment que Severstal et d'autres vont commencer maintenant à étudier des rapprochements", a déclaré un trader. "Le prix semble élevé, fait valoir un autre, mais, compte tenu des valorisations accordées aux sociétés de métaux, je ne serais pas surpris."

Depuis plusieurs mois, les rumeurs laissaient plutôt envisager un rapprochement entre Evraz et Corus. Un rapprochement qui aurait lieu sous l'égide du milliardaire russe Roman Abramovitch, qui vient de prendre 41% dans Evraz, le numéro deux russe avec 13,9 millions de tonnes par an. Un scénario cependant formellement démenti le 20 juin dernier par le sidérurgiste russe.

Corus gagne 3,16% à 434 pence en fin de séance sur ces rumeurs d'OPA de Severstal.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :