Les dépenses publicitaires devraient augmenter en 2006

 |   |  412  mots
ZenithOptimedia, l'agence de communication filiale de Publicis, anticipe une progression des dépenses publicitaires pour l'année du fait de la Coupe du Monde de Football mais également du développement des campagnes sur Internet.

Selon l'agence de communication ZenithOptimedia, les dépenses publicitaires devraient progresser de 6,1% sur l'année. "Nous avons relevé nos prévisions de 6% à 6,1% suite à une forte croissance aux États-Unis et une amélioration dans la zone euro. Nous envisageons une croissance de l'ordre de 5,3% en 2007 et de 5,6% en 2008, soit légèrement au-dessus du taux de progression de ces dix dernières années", précise l'agence dans un communiqué. Tout comme le marché publicitaire, l'économie croît également légèrement au-dessus de la tendance, avec une contribution totale de la publicité au PIB stable, laissant envisager que la hausse actuelle des dépenses publicitaires sera soutenable pendant les années à venir.

La coupe du monde est loin d'être étrangère à la performance de cette année! En effet, sa contribution en 2006 est forte pour l'ensemble du marché publicitaire, même si elle n'a pas profité à tous les marchés. De manière surprenante, elle a eu peu d'effet en Allemagne, pourtant le pays organisateur de l'événement. Le total des dépenses publicitaires n'a en effet crû depuis le début de l'année que de 1,6% contre 1,2% un an plus tôt. La majeure partie de cette croissance est attribuable à la multiplication des campagnes dans les journaux papier. En fait, ZenithOptimedia s'attend même à un léger recul des dépenses publicitaires à la télévision, souffrant de la démultiplication des chaînes avec l'arrivée du digital, en Allemagne ainsi qu'en Grande-Bretagne. L'impact de la Coupe du Monde a en revanche fonctionné à plein dans le reste de l'Europe et plus spécialement en Belgique, en France et aux Pays-Bas, où les dépenses en campagne télévisées se sont même accélérées.

La publicité sur Internet, quant à elle, se développe beaucoup plus rapidement que dans aucun autre média grâce aux nombreuses innovations dans le domaine mais aussi à la possibilité de mieux cibler les consommateurs. "Nous anticipons une amélioration de l'ordre de 76% des dépenses entre 2005 et 2008, alors que pour les autres médias la croissance sera plutôt de 10% pour la radio et 27% pour le cinéma", souligne l'agence. ZenithOptimedia table sur le fait qu'Internet représentera 7% du montant total des dépenses publicitaires mondiales d'ici 2008, contre 4,7% en 2005. Internet devrait ainsi rattraper les autres médias dès cette année, soit un an plus tôt que prévu par l'agence il y a trois mois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :