L'activité d'Axa progresse de 6,9% grâce à l'assurance-vie

 |   |  393  mots
Le premier assureur européen enregistre un chiffre d'affaires en hausse de 6,9% pour 2005. L'activité est tiré par l'assurance-vie et l'assurance dommages à l'étranger. Axa est sur les rails de son plan stratégique qui vise à doubler son chiffre d'affaires pour 2012.

Cap sur 2012. Axa est monté sur la première marche menant à son objectif de croissance à horizon 2012 en publiant son chiffre d'affaires annuel pour l'année 2005. Les ventes ont ainsi augmenté de 6,9% à 71,67 milliards d'euros. Cette progression est d'autant plus importante qu'elle n'avait été que de 0,7% en 2004 (voir ci-contre).

Cette performance a été en partie tirée par les excellents résultats de l'assurance-vie et de l'épargne. La croissance de cette branche s'établit à 6,5% pour un chiffre d'affaires de 45,11 milliards d'euros, soit près de deux tiers de l'activité globale du groupe. Les affaires nouvelles progressent de 11% à 5,46 milliards d'euros. Cette division a notamment profité de la très bonne tenue des marchés actions, en Europe et aux Etats-Unis, sur lesquels Axa se base pour gérer ses comptes épargne et d'assurance-vie. La gestion d'actifs a également tiré profit de la hausse boursière en enregistrant une progression de son chiffre d'affaires de 11,5% à 3,44 milliards d'euros.

L'autre grande activité d'Axa, l'assurance dommages, a elle aussi réalisé une activité annuelle en forte croissance de 5,7% à 18,87 milliards d'euros. Elle a profité de l'augmentation des ventes aux particuliers comme l'assurance automobile ou le multi-risques habitation (MRH) dans des pays étrangers en Europe du Sud, ou tels que le Canada, la Turquie, Hong Kong ou Singapour.

Les bonnes performances du chiffre d'affaires sont de bonne augure avant la publication des bénéfices d'Axa dans quelques semaines. Elles s'inscrivent pleinement dans ses objectifs de résultats à horizon 2012. L'assureur français avait annoncé en octobre ses ambitions pour les six années à venir. Il entend ainsi doubler son chiffre d'affaires et tripler ses bénéfices d'ici 2012 (voir ci-contre).

Pour cela, Axa veut s'appuyer sur une diversification de son activité et de ses risques au niveau géographique. Très présent en Europe, Axa l'est aussi aux Etats-Unis, depuis qu'il a racheté Mony en mai 2004, ou encore en Australie. Mais le groupe dirigé par Henri de Castries souhaite aussi se développer en Asie, comme au Japon où il a connu de grosses difficultés ces dernières années (voir ci-contre). Là encore, cette stratégie est déjà en partie en place puisqu'à ce jour, Axa ne réalise que 30% de son chiffre d'affaires dans l'Hexagone.

A la Bourse de Paris, les investisseurs apprécient ces performances. Le titre Axa a clôturé en hausse de 3,64% à 27,89 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :