DaimlerChrysler profite d'un rebond de Mercedes en fin d'année

 |   |  340  mots
Le constructeur automobile a enregistré un bénéfice opérationnel supérieur aux attentes au quatrième trimestre grâce à un léger bénéfice de Mercedes. Toutefois, sa filiale enregistre une perte d'exploitation 2005 de plus de 500 millions d'euros. Mercedes doit supprimer 8.500 emplois cette année.

Mercedes commencerait-elle à redresser la tête? La filiale du constructeur germano-américain DaimlerChrysler a surpris au quatrième trimestre en publiant un léger bénéfice d'exploitation d'un million d'euros. Les analystes s'attendaient plutôt à ce que Mercedes enregistre une perte. Du coup, le bénéfice d'exploitation de DaimlerChrysler s'affiche à 1,048 milliard d'euros au quatrième trimestre, également supérieur aux attentes grâce à Mercedes.

Toutefois, ce rebond de la marque allemande lors des trois derniers mois n'a pas empêché Mercedes d'afficher une perte d'exploitation de 505 millions d'euros sur l'ensemble de 2005. En 2004, la filiale avait enregistré un bénéfice opérationnel de 1,6 milliard d'euros. Mercedes a passé une charge de 570 millions d'euros au quatrième trimestre en raison d'un plan de restructuration.

Mercedes, en difficulté financière, va subir le plan social que lui inflige son nouveau patron Dieter Zetsche, qui est aussi aux commandes de DaimlerChrysler. Le constructeur allemand va supprimer 8.500 emplois chez Mercedes (voir ci-contre) d'ici la fin de l'année. Cette société supporte également les lourdes pertes de sa filiale Smart qui pourrait bientôt être vendue (voir ci-contre).

Malgré les difficultés de sa filiale, DaimlerChrysler a enregistré un bénéfice d'exploitation de 5,2 milliards d'euros en 2005 contre 5,75 milliards d'euros l'an passé. Son bénéfice net augmente de 15,5% à 2,84 milliards d'euros.

DaimlerChrysler évite d'être coulé par Mercedes et Smart grâce à sa division de véhicules utilitaires qui se vendent très bien. Segment de marché très rentable, les utilitaires ont permis à DaimlerChrysler de dégager 2 milliards d'euros de bénéfice opérationnel contre un milliard en 2004.

Même si les résultats de DaimlerChrysler sont un peu meilleurs qu'espéré, le groupe reste dans une période de restructuration importante. Illustrant cette prudence, il versera à ses actionnaires un dividende inchangé de 1,5 euro par action.

A Francfort, le titre DaimlerChrysler a clôturé en baisse de 3,59% à 48,29 euros alors que le groupe n'a pas donné de prévisions pour l'exercice 2006. Il anticipe seulement "une nouvelle amélioration de la rentabilité".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :