Wall Street en hausse malgré les craintes d'attentats

 |   |  652  mots
Wall Street termine en hausse, malgré la crainte de reprise d'actes terroristes, après qu'un complot a été déjoué à Londres. Après un début de séance en territoire négatif, les indices ont progressivement redressé la tête. Le Dow Jones progresse de 0,44% en clôture, le Nasdaq de 0,56%.

Les marchés américains terminent dans le vert, après avoir accru leurs gains très progressivement tout au long de la séance. Les indices avaient même débuté la séance en terrain négatif dans la foulée du recul général des marchés européens, après que la police britannique a annoncé qu'elle avait déjoué un complot terroriste visant à faire exploser en vol des avions se rendant de Grande-Bretagne aux Etats-Unis. Les statistiques économiques du jour ont dans l'ensemble été conformes aux attentes du marché. En clôture, le Dow Jones gagne 0,44% à 11.124,37 points, et le Nasdaq 0,56% à 2.071,74 points.

Du côté de statistiques, le déficit commercial pour le mois de juin est plus précisément ressorti à 64,8 milliards de dollars contre 64,5 milliards anticipé. Celui du mois dernier, publié initialement à 63,84 milliards, a été révisé à 64,97 milliards. Sur le plan du marché de l'emploi, 319.000 demandes ont été enregistrées au cours de la semaine qui s'est terminée le 5 août. Les analystes tablaient sur 315.000 demandes d'allocations. Le nombre des inscriptions au chômage de la semaine précédente a été révisé de 312.000 à 315.000. La moyenne des inscriptions au chômage sur quatre semaines s'est ainsi établie à 308.750 pour la semaine au 5 août, contre 312.500 la semaine précédente (révisé de 313.750).

Le baril de pétrole se replie nettement ce soir, en baisse de plus de 2 dollars à 74 dollars selon le contrat septembre du WTI. Le marché espère une reprise partielle des approvisionnements en matière de pétrole du champ de Prudhoe Bay en Alaska, après la fermeture décidée le week-end dernier en raison de problèmes rencontrés sur un pipeline.

American International Group (+3,13% à 60,32 dollars) a annoncé une baisse de son résultat net au premier trimestre, de 16% à 3,2 milliards de dollars, compte tenu d'une charge liée des pertes sur opérations de cartes de crédit à Taïwan. Hors exceptionnel, le bénéfice de l'assureur a progressé de 4,6% à 3,38 milliards de dollars. Il ressort à 1,29 dollar par action, contre 1,36 dollar attendu par le consensus Reuters.

Sur la base d'un chiffre d'affaires en hausse de 24% à 2,85 milliards de dollars, notamment grâce à une forte croissance des recettes publicitaires de sa chaîne MTV, Viacom (+9,72% à 37,03 dollars) a enregistré une hausse de 27% de son bénéfice opérationnel sur activités poursuivies à 416 millions de dollars. Hors exceptionnel, le bénéfice par action du groupe de médias s'est élevé à 48 cents, contre 44 pour le consensus Thomson Financial. Viacom a maintenu son objectif d'un résultat opérationnel en hausse à deux chiffres cette année.

IBM (+0,46% à 75,74 dollars) a annoncé le rachat de l'éditeur de logiciels Filenet (+1,24% à 35,08 dollars) pour 1,6 milliard de dollars en numéraire. Sous réserve des conditions d'usage, l'opération devrait être finalisée au cours du quatrième trimestre.

Le rythme auquel EchoStar (+4,07% à 32,76 dollars) enregistre de nouveaux abonnés a ralenti au deuxième trimestre, mais le revenu par abonné de l'opérateur de télévision par satellite a progressé. EchoStar a en effet annoncé l'enregistrement de 195.000 nouveaux abonnés au dernier trimestre, contre 225.000 un an plus tôt. Le revenu généré par abonné a en revanche progressé de 58,53 dollars à 62,71 dollars d'une année à l'autre. Les ventes du groupe ont au total progressé de 17% à 2,46 milliards de dollars, ce qui est supérieur au consensus Reuters des analystes, qui tablait sur 2,37 milliards. Le bénéfice net s'est établi à 168,8 millions de dollars. Un an plus tôt, il avait été de 855,5 millions de dollars, compte tenu d'un gain exceptionnel de 575 millions.

Enfin, aux compagnies aériennes, AMR (American Airlines) etrmine stable à 20,29 dollars, Continental Airlines cède 1,45% à 23,86 dollars et Delta Airlines recule de 1,37% à 72 cents après que la police britannique a annoncé avoir déjoué un complot visant à faire exploser en vol " un certain nombre d'avions " entre la Grande-Bretagne et les Etats-Unis.

Denis Lantoine
Copyright Investir

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :