Municipales : "Front républicain", triangulaires, fusion des listes, où en sommes-nous ?

 |   |  609  mots
A Béziers, notamment, le candidat PS refuse de se désister malgré les consignes du parti...
A Béziers, notamment, le candidat PS refuse de se désister malgré les consignes du parti... (Crédits : Reuters)
C'est ce mardi 25 mars au plus tard à 18 heures doivent être déposées les listes pour le second tour des municipales. Les fusions de listes, notamment entre écologistes et PS se multiplient. Mais l'appel du PS à ses candidats de se retirer en cas de danger FN n'est pas toujours écouté, notamment à Béziers.

C'est ce soir mardi 25 mars à 18 heures qu'est fixée la date limite du dépôt des déclarations de candidatures pour le second tour de l'élection municipale dimanche 30 mars.

Harlem Désir, premier secrétaire du PS a appelé à la constitution d'un « Front républicain » pour faire barrage à l'élection d'un candidat du Front National. Mais, sur le terrain, les candidats socialistes sont loin d'être tous de cet avis. Quant à l'UMP, fidèle à sa doctrine du « ni-ni » (ni Front national, ni Front républicain) elle réfute toute idée de désistement contre le FN. 

Ainsi, intervenant sur France Inter, Christian Jacob, le président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, a été clair au sujet des triangulaires. Il n'aidera pas la gauche «à sauver ses sièges».

 «Il est hors de question de laisser la chaise vide pendant six ans dans les collectivités. Au nom de quoi ?(…). Nous sommes en face d'une gauche qui passe son temps à nous insulter, à nous traiter de tous les noms, et aujourd'hui ils crient au secours en disant venez nous aider à sauver nos sièges ? On n'est pas là pour sauver leurs sièges mais pour présenter une alternative politique crédible et pour gagner des sièges. Donc il est hors de question de laisser la chaise vide dans les collectivités et on se maintiendra partout !», a insisté le maire de Provins

Maintien du PS à Béziers, retraits à Perpignan, Brignoles, Cogolin  et Saint-Gilles

Mais du côté du PS, ça coince parfois aussi. A Perpignan, Brignoles et Saint-Gilles, la consigne est bien passée: les candidats PS se sont retirés. Notamment à Perpignan, où le candidat PS, Jacques Cresta, arrivé troisième au premier tour avec moins de 12% des voix, veut absolument faire barrage au candidat FN, Louis Aliot, (34,20% des voix au premier tour), vice-président du FN et compagnon de Marine Le Pen, qui sera donc opposé à l'UMP et maire sortant, Jean-Marc Pujol.

A Béziers, la situation est plus confuse, Jean-Michel du Plaa (arrivé en troisième place avec 18,7% au premier tour) a annoncé qu'il participerait au second tour accompagné du Front de gauche (6,3%), face au candidat UMP Elie Aboud (30,2%) et… Robert Ménard (44,8), soutenu par Marine Le Pen. A Cavaillon aussi, le candidat Europe Ecologie-Les Verts), à la tête d'une liste d'union de la gauche, se maintient également, comme à Beaucaire pour le candidat divers gauche.  A noter qu'à Cogolin et Brignoles (Var), les candidats de gauche, après avoir proposé, en vain, aux candidats de l'UMP de former un front anti-FN ont renoncé à se présenter. A Fréjus, la constitution d'un « Front républicain » contre le candidat FN arrivé en tête s'annonce aussi difficile.

PS et EE-LV multiplient les fusions de listes

D'abord à Paris, bien sûr, où l'accord entre Anne Hidalgo et les écologistes a été conclu dès le lundi 24 mars et assurera jusqu'à 18 conseillers aux « écolos ». Mais il y a aussi Rouen, Nantes, Tours, Lyon, Toulouse, Saint-Etienne ou Strasbourg où un accord de même nature a été conclu entre PS et Europe Ecologie-Les Verts.

Le cas Marseille

Arrivé en troisième position derrière l'UMP de Jean-Claude Gaudin et le FN, Patrick Mennucci (PS) est à la manœuvre pour fédérer la gauche et le centre. Mais, pour l'instant, Pape Diouf, dont les listes « citoyennes » ont obtenu 6%, fait la sourde oreille. Autre problème, dans le 7e secteur, ou le leader local frontiste Stéphane Ravier est arrivé en tête (32,88%), devant le candidat UMP (27,83%), le maintien du maire sortant PS, arrivé troisième (21,66%), risque « de faciliter l'élection de Front national » a regretté Jean-Claude Gaudin.

Vers un maintien de la liste PS à Béziers, malgré le FN

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/03/2014 à 13:46 :
J.-F., avocat de la Marine

Le Front (gaulliste) républicain a vécu. Il n'a pas résisté à l'autorité bienveillante des marchés (états compris), qui « travaillent », 24 heures sur 24, à une paupérisation relative des populations européennes, après avoir terrorisé l'Afrique, l'Amérique du Sud et l'Asie, en vertu de l'intérêt supérieur des populations en question, pas assez mûres, pour se diriger elles-mêmes et donc, au mieux, politiquement incompétentes. De vraies têtes brûlées ! « Marchés » qui, métaphoriquement parlant, s'entend, d'où leur invisibilité, s'acharnent aussi à réaliser cet appauvrissement général, au nom, -devine qui vient donner des leçons ?-, de l'anticolonialisme le plus sexy, qui distingue entre bons colons, américains et israéliens, aux destinées toutes tracées, et partisans « fourvoyés » de l'Apartheid et de l'Algérie française, pour cause de communisme.
a écrit le 27/03/2014 à 9:55 :
le bilan de ces élections seront dans les boites a lettres a la rentrée , vous allez voir vos impôts locaux , car là ils ont tous des excuses pour s'allier ou de des-allier face a des aventuristes selon leurs dires , mais la note arrivera elle a l'heure rassurez vous et quelque soit l'étiquette du maire en question , les yeux vous sortiront de la tete , alors les promesses et la démagogie a encore de beaux jours en france et le pire cela marche ..
a écrit le 26/03/2014 à 20:49 :
On joue à voldemor ou à envol de nuit? Si on voeute, c'est pour demander des baisses d'impôts et en réalité on obtient des hausses... ou bien des hausses par ci et des baisses par là, je baisserai les impôts de 30%, il faut saisir! Pour la question du genre qui fait florès au niveau international, faut-il habiller les garçons en filles et les mots masculins s'écrivent-ils ées, ça fait polémique comme la cédille de garçon. Alors on se déguise, on porte un loup, doit-on dire sans mensonge, c franc, ou bien françées... On prendrait une claque électorale ou une fessEES? Il faut donc apprendre à porter des slips sexy et des yeux maquillées... pour les comptes maquillés de la maquerelle? si dieu joue aux dés, ou pas, les français jouent-ils aux quillent avec le ministère qui tombe?
Réponse de le 26/03/2014 à 21:02 :
Dans déguise y a Guise, c'est comme si on condamnait Galilées parce qu'un stylo tombe vers le bas et cela dérange le bureaucrate: pourtant ça passe, comme on pourrait dire et pourtant elle tourne? ça ne passe pas... ça enfume au çalumet.
a écrit le 26/03/2014 à 19:09 :
Quelle souffrance et quelle quantité de critiques toutes faites ! Certains n’ont jamais accepté l’élection de François Hollande, et sont partis en guerre médiatique quotidienne et systématique contre lui et l’action du gouvernement. Ce sont des factieux, qui préfèrent voir la France couler pour espérer prendre ou reprendre le pouvoir, plutôt que de voir la France s’en sortir.
A force de critiques négatives et dogmatiques, ils ont créé et entretenu le « France bashing » afin d’établir une sinistrose quasi généralisée qui tire la France vers le bas. Ils sont dans une lutte violente de (re)conquête et considèrent que tous les coups sont permis. Leur attitude n’est pas celle que l’on devrait attendre d’hommes et de femmes politique, qui devraient avoir en priorité le sens de l’état et le respect de la République et des Français.
A tous les « déçus – ronchons manipulés», avant de critiquer de façon irrationnelle ou de répéter des slogans douteux, appuyez vous sur des informations les plus objectives possibles (Cour des Comptes, INSEE, …) puis comparez et faites vous votre idée personnelle. Et enfin, n’oubliez jamais que chacun est responsable de ses émotions, tout autant que de ses idées.
La République et la Démocratie ne sont pas garanties à vie, et parfois la médiocrité et les dictatures ne sont pas loin.
a écrit le 26/03/2014 à 16:13 :
Donc pour faire genre, le raz le bol, c à quel niveau social? On lâche l'affaire sociale pour la question du socialisme anti productif. Fera-t-on dans l'hébergement des machétistes, alors qu'on scandalise le monde! Pour la question des impôts, les vespasiennes ou le tourisme des étrangers mais pas des français, encore une aberration, ou une abstraction non subventionnée, c'est une possibilité... Alors le cigalon intermittent a pris un coup dans les molaires?
a écrit le 26/03/2014 à 15:34 :
Vous êtes dans les municipales, y aura-t-il baisse ou bien hausse d'impôts locaux? En haut lieu, on ment effrontément! On cabosse le carrosse du petit prince (on nous publie un sondage qui dit que la population française croit au mythe et pas aux mite errantes pour 2017 qui serait hors du sérail), alors on écrit l'histoire du petit prince) envol de nuit ou bien carabosse a une migraine carabinée, la méchante reine qui met les abeilles en colère et qui prend un pain aux élections et qui a une molaire qui saute, pour la question du genre? De la décadence de Rome... du pain à l'aïl anti vampire social et des jeux...
a écrit le 26/03/2014 à 15:26 :
Tien aussitôt que l' on parle des socialistes et leur combines de traitres , le journal fait la censure ????
a écrit le 26/03/2014 à 13:07 :
Aux municipales on peut poser la question aux maires: noces feras-tu ou bien Noceferatu? Le golem mange les abeilles et le miel... on dévore les lions. Alors jetez les aux lions? Puisqu'on dit des lions gouvernés... Et l'aigle planne...
a écrit le 26/03/2014 à 13:04 :
Pour les élections, il y aurait une droite, dure ou molle? Renie-t-on les réformes et on nie trois fois le déclins? On pourrait imaginer, les partis de gouvernement comme Astérix et Obélix du village gauloise... habillée en fille, courage fuyons. C'est un coup de balais aux entreprises? Astérix mettrait un coup à Obélix l'Etat gros. Oups ça fait un gros bobo tout bleu!
Réponse de le 26/03/2014 à 16:46 :
on t'a reconnu LLUCKE tu as déjà fait le meme article ce week end. Il ne suffit pas de changer de pseudo pour se renouveler
a écrit le 26/03/2014 à 12:43 :
Pour ces élections, on parle d'un raz-le-bol, c'est un raz le bol de riz puisqu'on interdit la consommation? Les jeunes n'auraient pas le droit de consommer? On prend un coup dans l'aîle économique, un virage sur l'aîle ou un coup de Trafalgar en enfilade pour la question de l'ostérité. Et l'ostalgie, c'est fini? Alors, on joue à la cuisine après l'aîle, en terme de pacte qualifié de pipo à 75%, la cuisse? On joue à désosser le poulet sauce à l'aïl, social? Et le coup de sabre dans les dépenses et on mange la souris à cause des scélérats sociaux? Et le rouge ronge son os... il n'y a pas de pouvoir d'achat de bon poulet label rouge? Et on cueille le temps des cerises de Keynes en eau de vie libérale, avec modération? si vous faites des raz-le-bol de riz, on aurait un rat de marée électoral? Si on parle réduction des dépenses, où est Jeanne d'Arc?
a écrit le 26/03/2014 à 12:17 :
Les as de la croissance... Pour les dépenses, on demande des baisses dans les sondages, alors on y met un coup de francisque ou de chevrotine dans le gras Etat qualifié de sourd, aveugle, obèse et muet... et pour la stratégie des retraites, on remanie? On baisse le nombre de régions ou bien on rajoute un strate? Pour le chômage, pourquoi ne pas faire 5 millions de retraités? Ou 3 millions de fonx? Ou 5 millions de temps partiel. Demain on mange du papier? Et pour les 35h, on passe à 25? Les cliquets, c'est un classique... Ou alors on réforme la constitution et on ne fait rien... pour les statuts?
a écrit le 26/03/2014 à 11:44 :
Aux municipales, parle-t-on de la destruction des œufs? Au lieu de les exporter la bureaucratie a décrété leur destruction. Pourtant il existe la faim dans le monde... est-ce du bon travail?
a écrit le 26/03/2014 à 11:37 :
Entre deux tours la parole est aux citoyens, ensuite c'est la guillotine: impôts, chômage et fausses retraites, pas étonnant qu'on s'abstient! On s'abnie! Seulement, vox populi vox dei, on parle d'un raz le bol, mais le déficit est bien là. Alors on parle remaniement, pourquoi ne pas chanter le chant du départ sous les fenêtres du ministre. Un bon ministre est-il un bon sinistre ou un croque mort, ou un vampire social? L'Etat instituteur du social et des valeurs à l'envers, les valeurs du CAC ou des mœurs décadentes enseignées, alors combien de profs de vacances. Pas de magneau puisqu'on force les éleveurs à quitter leur troupeau et à gonfler celui du chômage administrativement parlant. Le troupeau est infertile... On a préféré subventionner le poulet 500 millions pour obtenir une fermeture de filière. Est-ce une bonne politique? Puisque qu'on parle remaniement, pourquoi ne pas dire pour débat DEGAGE !!
a écrit le 26/03/2014 à 11:17 :
On parle des impôts ou du chômage avec la fin de la pause... On fait dans le bon publicain, mauvais républicain, des TVA anti sociales, sans réforme de l'Etat mais en tirant sur les gens, qui n'pas un bon francisquain ou un bon samaritain pour une France malade, bon boulet de la croissance en Europe. Pas étonnant que la presse mondiale se dise choquée, on maximise le chômage et les entraves au travail. Prenez la législation du travail de Singapour...
a écrit le 26/03/2014 à 11:11 :
Pour ces élections, on parle des impôts: les électeurs veulent des baisses d'impôts, le budget est aux hausses d'impôts, exemple le QF avec augmentation du déficit à 80 milliards de prévision. Et si on parlait des retraites, on parle de 700 à 1000 milliards non financés?
a écrit le 26/03/2014 à 9:18 :
A Marseille ,votre état doit etre complété par le ralliement de la liste "gueriniste" à celle de JC Gaudin!! (cf "la Provence"du 25/3)
a écrit le 26/03/2014 à 9:06 :
le pontes de l'ump n'ont toujours pas compris ex villeneuve st georges il condanme l'alliance elle est pourtant logique puisque l'autre liste est communiste donc un extreme aussi qui à l'heure actuelle avec la cgt fait plus de tort à la france que le FN
a écrit le 26/03/2014 à 8:24 :
alliances par ci, fusions par là, front ripoublicain à gauche ,les magouilles vont bon train et donnent une idée réaliste du monde politique.Les gens qui sont restés à la maison ou sont allés à la pèche sont certainement dans le vrai.
Réponse de le 26/03/2014 à 9:54 :
monde politique= baril d'asticots en putréfaction..
a écrit le 26/03/2014 à 8:20 :
Le Front républicain est surtout un front de "ripoublicain" quand on découvre les agissements de nombreux élus ump et socialistes ! Les Français ne sont plus dupes de ce chantage destiné à protéger des rentes de situation !
a écrit le 26/03/2014 à 7:55 :
Les manœuvres des partis politiques, les affaires de Sarkozy, les phrases à la cons de Valls et Taubira, la déprime du 1er des ministres, le programme hors sujet du FN (il ne parle pas d'économie) font que l'on s'en moque de ces élections. Quand aurons nous un plan de bataille pour gagner la guerre, qui dépasse les enjeux partisans ? Quand Hollande présentera clairement un projet qui permet de faire avancer la réflexion et les esprits ? Francois tu n'as rien à perdre et les 33% démontrent à quel point ta population est prête à se faire tondre...alors crache le morceau, montre tes ambitions ...la concertation c'est sympa mais il faut aller beaucoup plus loin, car jusqu'à présent l'effort c'est nous qui le portons et il ne sera pas suffisant. Et puis bon sang fais taire ces cons d'écolos, ton aile gauche arriérée...et avançons.
a écrit le 26/03/2014 à 7:49 :
Le parti socialiste est mort en 2002 et il ne le sait toujours pas..
a écrit le 26/03/2014 à 7:16 :
Elle est belle la démocratie Française!!!
a écrit le 25/03/2014 à 20:56 :
Pour les municipales, vu les intentions de vote on pourrait imaginer: comme un corbeau sur une branche sciée, cf La Fontaine, ou bien comme un aigle visionnaire, pique et pique de ses serres efficaces son lapin... atteint de léporisme civil. La crise de rire en terme de croissance, on en reparle, pour 29, on est dans les bassines depuis la guerre sans armes! Qui a fait toutes les guerres de la République avec médailles?
a écrit le 25/03/2014 à 20:38 :
Vous avez raison: on critique pour raisons d'effiscience: plus de 4 sur 5 dans ce pays pour dire que le gouvernement est inefficace.. c'est un peu fort!
a écrit le 25/03/2014 à 20:35 :
Sincèrement, je ne crois pas qu’il y ait une France de la colère.
Certains, qui avaient voté socialo, sont déçus.
D’autres découragés ou dégoutés, d’autres partent à l’étranger, conscients de la stagnation, ou plutôt du recul du pays dans presque tous les domaines.
Pourtant, soyons en certains, les socialistes et les verts (des gauchos recolorés) ne feront rien pour améliorer objectivement la situation du pays. Ils sont là pour le pouvoir, ils feront tout pour le garder.
Tout ? Simple : depuis 50 ans, il fait bon vivre en France parce que ce pays a globalement dépensé 2.000 milliards d’euros de plus que ce qu’il a produit. 2.000 Milliards d’euros, c’est le montant de notre dette actuelle, que plusieurs générations après les nôtres traîneront comme un boulet.
L’alternance politique, ces fonctionnaires énarques, tantôt de gauche et tantôt de droite, ont eu systématiquement à cœur d’augmenter cette dette, de faire grossir la puissance publique (Etat, collectivités locales, Sécu) pour satisfaire les mécontents de cette France qui s’est peu à peu transformée, à la faveur des arrivants assoiffés de subventions et d’allocations en tous genre.
Le chômage ? Une donnée fondamentale du système ; comment feindre de se préoccuper d’une courbe qui s’inverserait de quelques milliers d’individus au bout de dizaines de mois, alors que, chaque JOUR, mille nouveaux entrants sans qualification et quasiment analphabètes s’installent chez nous, qui deviendront soit des rmistes, soit des chômeurs, soit des travailleurs non déclarés, soit des salariés à faible valeur ajoutée dont il faudra, à coup de Montebourgades, maintenir les emplois condamnés, plutôt que déployer tous les efforts en soutenant les créateurs d’emplois à forte valeur ajoutée qui permettraient au pays d’exporter et de se retrouver dans le concert des nations modernes.
Seulement, ces hauts potentiels, pas en colère mais dégoûtés, s’en vont, chassés par les politiques et certains medias (casse-toi, riche con !).
Droite, Gauche, verts gauche, Parti de Gauche ou FN, tous veulent davantage d’Etat, cette hydre incompétente qui veut se mêler de tout et fait tout mal.
Il n’y a donc pas de solution d’amélioration de la France en interne. Une nouvelle politique doit nous être imposée de l’extérieur, car nous sommes incapables nous-mêmes de tout changement, dans cette monarchie républicaine où tout vote est un exutoire momentané mais totalement inefficace.
La principale force de la France, c’est sa force d’inertie. Sa principale richesse, c’est le gaspillage.
On ne fait pas de social sans faire d’économie. Aujourd’hui, faire de l’économie, c’est d’abord faire des économies. Or, les socialistes et "verts" sont CABLES à l’augmentation des dépense publiques : mauvaise pioche ! Pour 5 ans ou même davantage.
Nous faisons fausse route et aucun de nos dirigeants, actuel ou potentiel, n’a la bonne boussole.
Réponse de le 25/03/2014 à 21:10 :
Félicitations très bonne analyse.
Réponse de le 25/03/2014 à 23:52 :
Quand l OAT sera a 6 % on fera des réformes . on est des neuneus comme ceux qui font des crédits a la Conso Si la situation tourne a la grecque on aura lepen et finalement je vois pas d autre solution pour virer notre classe politique
Réponse de le 26/03/2014 à 5:01 :
"Ce pays" : rien que ça, on a compris qui sont vos sources de "pensée". Ce pays ne se distingue pas des autres qui sont tenus par le système de l'argent -dette. 100.000 milliards de dollars de dettes des états occidentaux et de leurs entreprises et institutions financières. Et on ne parle même pas des dettes des ménages. En fait vous n'avez pas compris tout simplement que le capitalisme financiarisé "tourne" avec des dettes ...
Réponse de le 26/03/2014 à 5:48 :
@Excellente analyse d'Again-Paris. Suis parti depuis vingt ans et regrette de n'être pas parti encore bien avant ayant perdu beaucoup trop de temps à rester en France. Je me demande comment cette douce France (enfin ce qu'il en reste) peut encore fonctionner. Promenez vous dans les rues de Roubaix, Marseille, Strasbourg, Nice etc. et imaginez demain. Bon courage quand même !
Réponse de le 26/03/2014 à 9:34 :
AgainParis . Analyse du résultat mais pas de l idéologie qui l a permis . Il me fait penser a ce patron aimer de sa secrétaire parce qu' il s'allouait un salaire de smicard, sans lui faire savoir que les bénéfices annuels étaient tous pour lui.
Réponse de le 26/03/2014 à 9:52 :
oui, du courage , il en faudra! de l'inconscience aussi......ainsi, un tout petit exemple, Aix en Provence, Toulon.....nos" marchés provençaux "ne sont plus, mais plus du tout ce qu'ils étaient.........les villes de même.....Nostalgie grave !!!
Réponse de le 26/03/2014 à 11:37 :
Pas d'accord. L'endettement des état n'a rien à voir avec un quelconque abus en qualité de vie dont se seraient rendus coupables les français. L'endettement est directement corrélé avec la baisse continue des taux d'imposition sur le revenu, surtout les hauts, à la croissance des aides aux entreprises, aux aides massives destinées à sauver la finance casino (dette +30% entre 2010 et 2014) et à soigner les massacrés de la crise depuis 1975 (chômage x4). Les particuliers français sont les moins endettés d'Europe, et une fraction non négligeable a une épargne de précaution dont sont totalement dépourvus les américains ou les anglais.
Réponse de le 26/03/2014 à 15:32 :
bonne déduction
a écrit le 25/03/2014 à 20:33 :
Aux municipales, entre les tours, la parole est au citoyen... seulement plus tu votes, plus tu payes. On aurait une saboulée, pardon une giboulée de Mars contre le gouvernement? Pourtant on dit rendez-vous aux ides... On fait une front Maginot?
a écrit le 25/03/2014 à 20:14 :
Steve Briois a obtenu seulement 33 % de voix parmi les inscrit.
Il fut un temps pas si lointain où hollande, élu avec 39% des inscrits, était traité d'illégitime. Je n'entends plus ces voix demander sur ce forum la tenue de nouvelles élections jusqu'à obtenir des taux plus élevés. Ou êtes vous ?
a écrit le 25/03/2014 à 19:47 :
On nous publie: 83% des français contre l'ineffiscience de la politique conduite, 73% les mesures ne sont pas justes, 79% pour un remaniement, 66% sans le premier ministre. La question qui vient est: le gouvernement fera-t-il un changement de PM sur les revendications de la société?
a écrit le 25/03/2014 à 19:39 :
Le gros bataillon est plutôt abstentionniste ou révolté! On voeute pour se faire éliminer de la vie active! Combien de nos diplômés sont tombés avec l'Europe de la non croissance! alors y aura-t-il démission, remaniement, et pourquoi? Entre les avions disparus en mer et les chômeurs effacés, on s'illustre par les valeurs de progrès du chômage! La démission et la croissance, c'est pour quand?
a écrit le 25/03/2014 à 19:33 :
A. Hidalgo accueille 18 écolos sur sa liste après négociation. Ils étaient 9 avec Delanoé et ont rendu la vie des automobilistes, parisiens et de passage, impossible. A 18 ce sera invivable. Il est temps de tourner la page et de mettre fin à l'imposture.
Réponse de le 26/03/2014 à 9:04 :
va claquer la bise au camp Tibéri qui a rançonné la capitale pendant 20 ans pour le compte des Chirac, des Jupé, du RPR et de l'UMP. Entre deux maux chacun choisira...
a écrit le 25/03/2014 à 18:09 :
Il n'y a qu'un seul message pour le deuxième tour : la droite doit prendre TOUS les sieges possibles quelquesoient les candidats en face. Il est impératif de reconstruire le pays en virant le maximum d'incompétents socialistes actuellement en place
Réponse de le 25/03/2014 à 19:00 :
la droite, vous avez remarqué ON EN SORT DEPUIS PEU!!! BILAN??????? !! NUL! ainsi que celui ci, donc...
Réponse de le 26/03/2014 à 6:27 :
quand je vois le résultat désastreux de 2 ans de socialisme, je n'ai aucun état d'ame pour voter à droite et il me semble , au vu des résultat du premier tour, que la majorité des Français pense comme moi
Réponse de le 26/03/2014 à 15:40 :
c'est vrai que c'était fabuleux sous Sarko !
Réponse de le 26/03/2014 à 20:31 :
vous croyez, vraiment?......
a écrit le 25/03/2014 à 17:12 :
Il faudrait que seulement les deux premières listes du premier tour puissent être au deuxième tour , tout ce bricolage nuit à la confiance des electeurs
a écrit le 25/03/2014 à 15:52 :
Françaises, Français, revenez un peu plus tard.
Et n'oubliez pas dimanche de voter pour la justice sociale.
Le changement dans la croissance avec les dents, c'est maintenant.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :