Sopra : le marché sanctionne l'arrêt du projet de scission d'Axway

 |   |  389  mots
L'abandon du projet de scission de cette filiale spécialisée dans les logiciels remet en cause la stratégie de la SSII française.

C'est un coup dur pour Sopra. La société de services informatiques a dû renoncer à la scission de sa filiale Axway, spécialisée dans les logiciels. L'abandon de cette opération, qui aurait été créatrice de valeur selon les analystes, a de suite été sanctionnée par le marché. A la Bourse de Paris, l'action Sopra chutait de 2,79% à 52,98 euros à la clôture.

Dans un communiqué, la SSII indique que son conseil d'administration a décidé l'arrêt du processus visant à la séparation des activités d'Axway et de Sopra Group, jugeant que "les conditions de réalisation du projet mises par le Bureau des agréments ne peuvent être remplies".

"Parmi les modalités structurantes de ce projet, figure un régime fiscal d?agrément comportant des engagements des principaux actionnaires", précise Sopra. "Il semble à la lecture du communiqué (de Sopra ), que les principaux actionnaires du groupe n'ont pu obtenir l'accord de l'administration fiscale française pour réaliser l'opération en franchise d'impôt, alors même que les précédents communiqués montraient qu'ils semblaient confiants sur ce point", commente Dov Lévy, du CM-CIC Securities auprès de l'AFP.

"En conséquence, le Conseil d?administration a décidé l?arrêt du processus en cours et a demandé qu?une analyse soit menée dans les prochains mois pour envisager toutes les options possibles".

Pour les analystes, cette annonce ne constitue pas une bonne nouvelle puisqu'elle remet en cause la stratégie de Sopra. La scission d'avec Axway devait notamment permettre de clarifier les métiers du groupe. Dans le cadre de la scission, qui devait être réalisée avant la fin de l'année, Sopra devait garder 15% d'Axway et le solde de 85 % devait aller aux actionnaires de Sopra.

Désormais, toutes les options sont posées. Pour Emmanuel Parot, analyste chez Gilbert Dupont, trois scénarios sont envisageables : une cession d'Axway ou de Sopra SI, une opération de croissance externe dans les services informatiques en Europe ou l'adossement du groupe Sopra à un acteur international des services informatiques.

Reste que l'analyste se veut plutôt optimiste sur le titre qui pourrait profiter d'une relance de la spéculation sur la valeur. Le broker relève ainsi son objectif de cours de 54,5 à 61,4 euros en maintenant son conseil à accumuler.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :