Hermès arrive encore à séduire le marché

 |   |  467  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le groupe de luxe a fait état ce jeudi d'une activité annuelle en hausse de 25,4%. Hermès annonce également que le résultat 2010 avant impôts devrait s'afficher en hausse d'un peu plus de 40%.

Hermès se porte très bien. Le groupe de luxe a fait état ce jeudi d'une des plus fortes croissances du secteur du luxe publiées à ce jour et a une nouvelle fois révisé à la hausse ses prévisions de résultats annuels.

A la Bourse de Paris, si les annonces du groupe ont agréablement surpris, le titre a signé une séance erratique en raison d'un flottant limité à seulement 7%. A la clôture, l'action reculait de 0,6% à 149,30, la forte croissance de la société étant déjà intégrée dans les cours. Selon le consensus Facset, la valeur se paie par moins de 34,2 fois les bénéfices estimés pour 2011 contre une moyenne de 17 fois pour le secteur.

Le sellier de la rue du Faubourg Saint Honoré, riche d'une trésorerie nette de 830 millions d'euros, a également annoncé qu'il verserait un acompte sur dividende d'un euro par action à ses actionnaires. C'est un peu moins que ce qu'espérait le marché (1,5 euro), ce qui explique également la réaction timide des investisseurs.

Le groupe, détenu à environ 73% par ses actionnaires familiaux, compte désormais LVMH (-0,3%) comme principal actionnaire, avec 20% de son capital. Le gérant d' Hermès , Patrick Thomas, indique dans une interview à Challenges publiée jeudi que LVMH "peut être un actionnaire d' Hermès sans vouloir en prendre le contrôle", tout en ajoutant que "20% et plus, c'est trop".

Aux dires des analystes, la holding souhaitée par les descendants de Thierry Hermè s doublée du statut de commandite du groupe devrait ouvrir la voie à une longue période de statu quo.

Profitant à plein du rebond du secteur du luxe dopé par le moteur asiatique et les flux touristiques, le fabricant des sacs Birkin ou des "carrés" de soie a vu son chiffre d'affaires 2010 grimper de 25,4% à 2,4 milliards d'euros, signant une croissance de 19% à taux de change constants.

Sur le seul quatrième trimestre, la croissance a atteint 17%, un chiffre supérieur aux attentes des analystes, à la faveur d'une progression toujours extrêmement vigoureuse en Asie (+31% hors Japon) mais aussi d'une très forte progression sur les marchés matures, à commencer par les Etats-Unis, où la hausse a atteint 25,4%, suivis par l'Europe (+16,4%). "C'est vraiment très bon, l'Europe impressionne", commente un analyste qui a souhaité garder l'anonymat.

Hermès précise que sa marge opérationnelle 2010 devrait progresser d'environ trois points, par rapport aux 24,2% de 2009, alors qu'il disait anticiper une hausse "d'au moins un point" en août dernier. Hermès dit aussi tabler sur une progression de plus de 40% de son résultat annuel avant impôt.

Cette révision n'a cependant guère surpris les analystes, dont le consensus est généralement supérieur aux estimations d'un groupe toujours extrêmement prudent dans ses prévisions.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :