GDF décroche en Bourse après la révision en baisse de ses perspectives

 |   |  422  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
GDF Suez dévisse de 11,8 % à 15,19 euros après avoir averti que ses résultats s'inscriraient en repli en 2013 et en 2014, en raison de la baisse de la demande de gaz et d'électricité en Europe dans un contexte macroéconomique morose.

« Les résultats de GDF Suez (GSZ.FR) seront affectés cette année par les tarifs régulés de l'énergie fixés par le gouvernement français, qui ne compenseront pas les coûts d'approvisionnement, » a déclaré jeudi le président-directeur général du groupe de services collectifs.Le groupe prévoit notamment un manque à gagner d'environ 185 millions d'euros en termes d'excédent brut d'exploitation (Ebitda) cette année, et rien que pour le quatrième trimestre, ce manque à gagner est estimé à 165 millions d'euros, a déclaré Gérard Mestrallet lors d'une conférence de presse avant une réunion avec les analystes

Par ailleurs, dans sa nouvelle feuille de route à l'horizon 2015, l'énergéticien a dévoilé plusieurs éléments nouveaux. D'abord, GDF-Suez a fait savoir que le pacte d'actionnaires avec Suez Environnement ne sera pas renouvelé en juillet prochain, une opération comptable qui lui permettra de faire sortir de ses comptes la dette de 8 milliards d'euros de Suez, dont il détient 35,7% du capital. Ensuite, le géant européen a décide de mettre en ?uvre un vaste plan d'économies sur les années 2012-2015 dénommé Perform 2015. Un plan qui sera mis en place et devrait permettre de réduire l'endettement « de façon significative avec une dette nette cible autour de 30 milliards d'euros à fin 2014 ».

Programme de cessions d'actifs sur les marchés matures

Le groupe entend aussi se recentrer sur son c?ur de métier, l'énergie, et les pays émergents. Un programme de cessions d'actifs sur les marchés matures à hauteur de 11 milliards sur la période 2013-201 est envisagé tandis que les investissements dans les pays en forte croissance et les énergies du futur vont se renforcer. Les nouvelles prévisions de résultats de GDF Suez sont inférieures d'environ 20% aux attentes du consensus pour 2014, relève Morgan Stanley qui souligne par ailleurs qu'une confiance renforcée dans les perspectives de croissance au-delà de 2014 sera nécessaire à l'amélioration du cours de Bourse.

La banque ajoute qu'une meilleure visibilité sur les fondations des futures sources de croissance, parmi lesquelles une contribution nette des baisses de coûts et des nouvelles dépenses d'investissement, serait "utile". Morgan Stanley constate qu'un environnement opérationnel difficile en Europe et un important plan de réduction des coûts ont eu un effet nettement plus négatif qu'attendu et laisse sa recommandation à "sous-performance" sur le titre GDF Suez, avec un objectif de cours de 18,50 euros.

  Plus d'actualité Bourse sur MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/12/2012 à 14:21 :
Sacré Gérard ! Il avait pourtant été prévenu que la fusion avec GdF c'était pas une bonne idée. Mais, bon à l'époque il avait peur des allemands des italiens et surtout de perdre son job. Qui a fauté fautera, souvenons-nous de Suez en mars 2003.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :