Le match

 |   |  306  mots
Marc Fiorentino
Marc Fiorentino (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

Amazon: 921 milliards de $ de capitalisation.

Google: 809 milliards.

Ces deux groupes continuent à dominer le monde.

Chacun dans leur domaine.

Google comme moteur de recherche et univers de services online.

Amazon comme leader de l'e-commerce.

Jusqu'à présent.

L'AFFRONTEMENT INELUCTABLE
Cette semaine, à la Google Marketing Live conference, Google a dévoilé une série de produits et de services pour les commerçants cherchant à attirer des consommateurs.
Et Amazon se développe agressivement dans la publicité et le marketing digital.
En 2015, la large majorité des recherches de produits démarrait sur Google.
Aujourd'hui, elles démarrent directement sur Amazon.

INVERSEMENT
Aux États-Unis, on peut aller de plus en plus facilement sur Google Express, le site d'e-commerce de Google, pour avoir accès à une multitude de commerçants sur la marketplace.
Rajoutez à cela la concurrence sur le cloud computing, domaine dans lequel dominait jusque là Amazon Web Services, ou encore les efforts d'Amazon pour commencer à concurrence Youtube (Groupe Google) et vous avez toutes les chances d'avoir un combat frontal.
Un combat de titans.
Auquel l'Europe va assister, impuissante, et en spectateur.

PETITE BAISSE
Un tout petit 0.1%
Notre chômage est descendu à 8.7% au premier trimestre selon l'INSEE.
Ceux qui, comme moi, ne comprennent pas pourquoi nous avons encore un taux de chômage aussi élevé, devraient lire, ou relire, les explications publiées hier du "club des économistes" de C'est Votre Argent. C'est ici

6 MOIS DE RÉPIT
Trump ne veut pas mener la guerre commerciale sur tous les fronts.
Il est très concentré sur la Chine.
Il a donc décidé de laisser l'Europe tranquille.
Pendant 6 mois.
Il devrait donc attendre pour imposer des surtaxes sur les importations automobiles européennes.
Mais on ne perd rien pour attendre...

SACRÉE ANGELA...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/05/2019 à 11:33 :
Parce que chez nous, au sein du déclin européen qui prend de l'ampleur un peu plus chaque jour, certainement du fait d'internet, faisant que les médias de masse européens n'arrivent plus à le dissimuler, ce sont les enfants pistonnés, les fils de, amis de, collaborateurs de qui sont systématiquement désignés comme dirigeants à hauts postes privés et publics d'ailleurs (et moins hauts, de moins en moins c'est l'horreur totale, la gangrène partie d'en haut se répand logiquement de plus en plus bas), à savoir des gens qui n'ont eu quasi aucun ou aucun effort à faire pour réussir, le délire total donc, qui donnent des ordres à gens qui eux ont du se battre sang et os pour accéder à un travail dont au final en europe le rôle consiste à rattraper les erreurs, bêtises et aberrations de cette filière oligarchique aux hauts diplômes achetés et tellement bêtes qu'incapables de la jouer profil bas, mais là aussi c'est normal venant de cerveaux peu irrigués, et pire faisant porter le chapeau aux gens compétents !

Comment voulez vous que cela fonctionne !? D'autant que je ne sais toujours pas si on a enfin le droit en tant que simple commentateur d'écrire cette vérité là hein... -_-

MZ n'est pas un prolétaire on est tous d'accord mais il est issu d'une famille moyenne et n'a pas bénéficié d'un réseau particulier pour cette progression fulgurante, d'ailleurs aucun réseau ne serait parvenu à le faire monter aussi haut aussi vite, c'est son idée qui l'a fait et seulement elle et sa capacité à l'imposer et la défendre.

Aux états unis l'idée que vous avez trouvé compte autant que votre réseau, tandis qu'en oligarchie européenne l'idée étant formée à partir de l'intelligence, les deux sont à proscrire car beaucoup trop dangereuses pour le conservatisme mortifère en place depuis des siècles.

Les américains sont bien plus libéraux que les européens à tel point d'ailleurs que l'oligarchie européenne ayant peur également d'être livrée à elle même via le véritable libéralisme économique, et on la comprend bien vu son état lamentable, a imposé au peuple européen l’obscurantisme néolibéral.

Maintenant on voit bien qu'ils continuent à se boucher les oreilles pour ne pas entendre cette vérité crue et pour ne pas avoir à se remettre en question car depuis le temps qu'ils ne le font plus ils ne savent même plus eux-mêmes s'il sont encore capables de se remettre en question.

On part de trop loin je pense, il va falloir attendre que notre oligarchie s'écrase, ce qui semble de plus en plus proche tout de même, pour que nous retrouvions enfin une voie à suivre.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :