Le paradoxe américain

 |   |  331  mots
(Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

Si on regarde les indicateurs économiques américains, tout va bien : croissance en 2018 à 2.9% avec 3.1% au 4ème trimestre et chômage à 3.7%.

Mais si on regarde les prévisions, c'est une autre histoire.

UNE RÉCESSION EN 2020 OU 2021

Le Wall Street Journal a mené une enquête auprès des prévisionnistes.

Et cette enquête est sans appel.

L'économie américaine va ralentir.

1.3% seulement de croissance au premier trimestre 2019, en février ils prévoyaient encore 2%.

Et un ralentissement fort des embauches.

50% des prévisionnistes voient une récession en 2020, 1/3 en 2021.

WHY?

Pour la plupart des prévisionnistes, les raisons d'un ralentissement sont claires:

- les tensions commerciales avec la Chine

- la dissipation de l'impact de la baisse des impôts

- le ralentissement de la croissance mondiale.

Des raisons conjoncturelles donc.

Nous pensons que l'explication est un peu courte.

Il y a un ralentissement structurel de l'économie américaine. Lié à la démographie, à la technologie et à l'évolution sociétale.

Mais nous aurons l'occasion d'en reparler.

WHAT THE F...! SUITE ET PAS FIN DU TOUT

Le feuilleton absolument délirant du Brexit continue.

Le Parlement cette semaine a donc voté contre le deal du Brexit présenté par Theresa May, contre le no-deal, et pour la demande d'un délai.

Un délai pour faire quoi? Personne ne le sait, même pas le Parlement.

Le plus délirant: Theresa May va représenter pour la 3ème fois un plan qui a été rejeté deux fois en espérant que la crainte d'un no-deal Brexit par accident pousse les députés à adopter son deal.

C'est vraiment du grand n'importe quoi.

CHUT MAINTENANT

Ça y est.

Tout le monde s'est exprimé.

Chacun a fait part de ses petites doléances, de ses récriminations, de ses aigreurs, de ses jalousies et de sa haine du voisin.

Entre lettres au Père...

Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :