Le pétrole rebondit face à la crainte d'une troisième guerre mondiale

 |   |  300  mots
Marc Fiorentino
Marc Fiorentino (Crédits : MonFinancier.com)
[ Le Morning ] Chaque matin, l'actualité commentée par Marc Fiorentino...

Trois jours après les attentats meurtriers survenus à Paris, le baril de pétrole remonte nettement la pente, dopé par l'escalade des tensions géopolitiques au Moyen-Orient alors que selon le ministère de la Défense, dix chasseurs français ont largué 20 bombes sur le fief de l'Etat islamique (EI) à Rakka, dans l'est de la Syrie.

Par ailleurs, et selon LeMonde, « la France s'apprête à déployer en décembre le porte-avion Charles-de-Gaulle dans le Golfe qui, avec 24 appareils à bord, devrait tripler sa capacité de frappes. Elle continue en revanche d'exclure toute intervention militaire au sol. »

Le CAC lui navigue autour de l'équilibre, ne voulant pas céder à la panique après les attaques de vendredi soir. Toutefois, les valeurs liées au tourisme, à la consommation, au luxe, à l'assurance et aux transports se trouvent en toute première ligne.

A l'inverse le secteur pétrolier rebondit, dopé par la remontée des cours de l'or noir Sur le SBF 120, CGG bondit de 3,39%, à 3,20 euros, Total grimpe de 1,42%, à 45,08 euros, Technip s'adjuge également 1,5, à 47,82 euros. Dans son sillage, Vallourec gagne 0,99%, à 9,18 euros.

Le baril de brent rebondit assez nettement dans le sillage de l'escalade des tensions géopolitiques. En hausse de 1%, il se rapproche du seuil des 44$.

Les États-Unis et la Russie ont en effet commencé dimanche à rapprocher leurs positions sur le dossier syrien deux jours après les attentats meurtriers de Paris, et affiché avec leurs partenaires du G20 en Turquie un front uni contre la menace jihadiste. Barack Obama et Vladimir Poutine ont apporté leur soutien à une transition politique avec des "négociations sous l'égide de l'ONU entre l'opposition syrienne et le régime et un cessez-le-feu", selon un responsable américain.

Plus d'actualités Bourse sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :