Suspense à Londres

 |   |  381  mots
(Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité commentée par Marc Fiorentino...

A 72 heures des élections, tous les paris sont ouverts...sur le prénom de la nouvelle princesse. Car c'est vraiment LE sujet de conversation en Angleterre. Le nom du prochain premier ministre, lui, qu'aucun sondage n'est capable aujourd'hui de prévoir, intéresse peu. Et pourtant ET la face de la Grande Bretagne Et la face de l'Europe pourra changer.

QUI ?

Dernière ligne droite pour les élections en Grande-Bretagne: Si les Britanniques ont plébiscité ce week-end la nouvelle petite princesse, ils n'ont toujours pas décidé qui sera leur Premier ministre. Les élections auront lieu jeudi et les derniers sondages sont toujours aussi incertains. Comme les conservateurs de Cameron et les travaillistes de Milliband sont au coude à coude, ils ont déjà commencé les calculs de coalition post-électorale. Car selon les sondages toujours il y aura coalition et là, toutes les hypothèses sont sur la table. Chaque camp envisage la possibilité de se hisser au pouvoir avec la bonne coalition même s'il finit second.

L'ÉCOSSE AU POUVOIR?

Ce sont donc les petits partis qui tiennent les cartes en main. Et c'est très paradoxal car à quelques rares exceptions près ils vont voir leur score chuter. À commencer par les alliés de Cameron aujourd'hui, les libéraux démocrates dont le nombre de sièges va s'effondrer. Ce sont probablement les Écossais nationalistes, donnés pour troisième parti, qui feront pencher la balance. En gros, toutes les combinaisons sont possibles même les plus improbables.

COMMENT VA T'ELLE S'APPELER?

Aucune réaction des marchés pour l'instant. Aucune. Ni la crainte d'une éventuelle sortie de l'Union Européenne, ni la peur d'un gouvernement minoritaire n'ont réellement pesé sur la livre sterling ou sur la bourse de Londres. Comme si les marchés ne voulaient pas anticiper et préféraient réagir a posteriori. Le suspense reste donc entier. 48 heures à attendre donc pour savoir comment s'appellera le prochain Premier ministre mais surtout, et c'est ce qui intéresse vraiment les Britanniques, la nouvelle princesse.

DÉCRYPTAGE

Les ventes de Rafale s'accélèrent. Si le Qatar, comme l'Égypte avant lui, a choisi l'avion Français,...

Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :