Les clefs de l’entretien à distance

 |   |  761  mots
(Crédits : Reuters)
Première prise de contact par messagerie instantanée ou par téléphone, entretien en visioconférence : les échanges à distance font partie du processus de recrutement et sont même privilégiés dans certains environnements comme le secteur IT ou les grands comptes internationaux. Soyez prêt !

Si les entretiens à distance, et plus particulièrement en visioconférence, n'ont pas vocation à remplacer l'entretien en face-à-face, ils sont de plus en plus utilisés et font gagner du temps : ils évitent aux candidats éloignés de poser un jour de congé pour se déplacer et permettent au recruteur un gain de productivité non négligeable.

Un prérequis technique pour ces différents outils : le matériel doit fonctionner (téléphone rechargé, logiciel de messagerie et de visioconférence mis à jour, connexion fiable).

En chat, on utilise une langue synthétique, interrogative, empathique, active
 

Un processus de recrutement peut commencer par un bref échange en messagerie instantanée (sur Skype, Google Hangouts, etc.). À ce stade, on parle de pré-qualification et non d'entretien. Quand un recruteur chatte avec un candidat il attend de lui « une langue synthétique, interrogative, empathique, active », explique Hugues Truttmann, consultant en recrutement. Si les SMS et la concision des tweets ont créé de nouveaux codes comme les smileys et les abréviations, diversement appréciés selon les recruteurs, le candidat doit veiller à son orthographe - qu'elle soit défaillante est rédhibitoire, même dans des messages informels.

>> Et pour aller plus loin retrouvez notre espace emploi

Au téléphone, on valide des points de compétences et de motivation
 

Le téléphone est un autre outil de prise de contact et de pré-qualification. L'entretien téléphonique sert à valider des points de compétences et de motivation pour un poste donné. On sait faire ou non, on est intéressé ou pas. « J'attends des candidats qu'ils soient synthétiques », précise Samuel Lachaud, consultant associé chez Rhésolution. La prise de contact peut ne durer que cinq minutes et l'entretien téléphonique plus approfondi, quinze à quarante-cinq minutes maximum.

Le moment n'est pas propice à la vente de sa candidature, mieux vaut l'utiliser comme une accroche pour créer une suite possible, du lien, en proposant l'envoi d'une version récente de votre CV par exemple. Si vous n'êtes pas dans de bonnes conditions pour parler (dans la rue, le métro, entouré de monde), proposez un autre jour/horaire, « fixer précisément le moment du rappel, ne vous contentez pas d'un « je vous rappelle » », recommande-t-il. Autrement dit : ne faites pas comme les recruteurs adeptes du « on revient vers vous ». Au-delà de la prise de contact, cet entretien est, selon les contextes, plus ou moins approfondi, plus ou moins formel. On doit s'y préparer car l'exercice, avec la voix pour seul repère, peut être rude, il nécessite une grande concentration et une grande écoute.
 

Pensez que tout s'entend dans une voix - l'implication, l'humeur... -, et au téléphone - la machine à café, la chasse d'eau, le robinet... « On entend aussi la différence entre le mode haut-parleur et le mode confidentiel, évitez à tout prix le mode haut-parleur, qui fait imaginer plein de choses, la présence du manager de son interlocuteur par exemple, un contact avec un recruteur doit être confidentiel », souligne Samuel Lachaud.

En visioconférence, on se comporte comme en face-à-face
 

La visioconférence demande le même cadre que n'importe quel rendez-vous : on fixe un horaire et on donne son adresse Skype, vCita ou autre. On doit s'y préparer comme pour un entretien physique et « avoir la même attitude qu'en face-à-face, la ponctualité, la présentation importent tout autant », précise Hugues Truttmann. « Il faut toujours tester son outil avant l'heure du rendez-vous, fermer les applications à côté, qui génèrent du son et de l'inattention », recommande Samuel Lachaud. On abandonne évidemment sa partie de cartes, on garde en revanche une fenêtre ouverte (page Web ou fichier) pour une recherche utile en cours d'entretien.

On entre parfois chez le candidat de cette manière. Celui-ci doit veiller à ne pas se présenter en tenue trop décontractée, voire négligée, sous prétexte qu'il est chez lui, nous conseillons une tenue professionnelle. Attention aussi au décor, à l'endroit où pointe votre webcam. Choisissez un endroit neutre, prévenez votre entourage que vous ne devez être dérangé en aucune façon. Prévenez aussi votre chien, votre chat, surtout votre chat qui aime onduler devant l'écran et danser sur le clavier. Enfin, « si vous doutez de votre matériel, que votre connexion est capricieuse, mieux vaut refuser un entretien en visioconférence et proposer un échange au téléphone », recommande Hugues Truttmann.

- - -

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :