Les encours sous gestion ont dépassé leur record d'avant la crise

 |   |  267  mots
Copyright Reuters
Mais la rentabilité des gestionnaires d'actifs reste inférieure à ses pics de 2007.

La reprise s'est poursuivie en 2010 pour les gestionnaires d'actifs. Selon la dernière étude de Boston Consulting Group (BCG), la valeur des encours sous gestion a progressé de 8 % l'an passé, pour atteindre 56.400 milliards de dollars. Un montant légèrement supérieur au précédent record enregistré en 2007. Mais « cette augmentation est principalement liée à la reprise des marchés financiers, alors que la collecte nette n'a été que marginalement positive », souligne le rapport présenté lundi au siège new-yorkais du cabinet.

Cette croissance s'est aussi accompagnée d'une amélioration de la rentabilité, la marge opérationnelle de l'industrie progressant de deux points à 33 %. Elle reste cependant inférieure au pic touché en 2007, en raison « d'une modification du mix produits en faveur de produits à plus faible marge, comme les ETF », explique Monish Kumar, l'un des auteurs de l'étude.

Impact de la réglementation

Depuis 2005, les ETF détenus par les gestionnaires d'actifs affichent une croissance annuelle de 24 % aux États-Unis et de 39 % en Europe. Ils représentent désormais 3,4 % des encours globaux aux États-Unis et 1,7 % en Europe.

« En dépit de la reprise, les gestionnaires devront poursuivre leurs efforts dans un environnement économique très volatil », renchérit Philippe Morel. À ces incertitudes, s'ajoute l'impact de la régulation.

« Les réglementations financières qui visent les clients des gestionnaires d'actifs (Bâle III ou Solvabilité II notamment) pourraient avoir un impact plus fort sur l'industrie de la gestion ? en forçant les gestionnaires à adapter leur offre et en faisant grimper leurs coûts ? que la réglementation visant les gestionnaires d'actifs eux-mêmes », souligne BCG.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :