La crise affecte sérieusement le moral des ménages français

L'indice de confiance des ménages ressort moins bon que prévu en perdant trois points en novembre pour atteindre son niveau le plus bas depuis début 2009, selon les données de l'Insee.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

La crise de la dette fait plongé le moral des ménages français. La confiance des ménages français s'est à nouveau détériorée en novembre, plus fortement qu'attendu après un modeste rebond le mois précédent, selon une enquête mensuelle de l'Insee publiée vendredi. Le niveau de confiance des ménages français dans la situation économique se rapproche de celui qui prévalait au plus fort de la crise financière amorcée en 2008, un signal négatif pour la consommation à quelques semaines des fêtes de fin d'année.

Le pessimisme gagne les Français. Les Français interrogés par l'Insee en novembre n'ont en outre jamais été aussi pessimistes sur leur niveau de vie futur et sont plus nombreux à anticiper une progression du chômage, lequel atteint déjà un pic de 11 ans. En novembre, les ménages sont également plus nombreux à anticiper une augmentation du chômage. Cet indicateur gagne 10 points après avoir perdu 12 points le mois dernier.

L'indicateur synthétique de la confiance des ménages est vraiment moins bon que prévu. Il ressort à 79, en baisse de trois points par rapport à octobre, et enfonce un plus bas depuis février 2009. Les économistes et analystes prévoyaient en moyenne un chiffre de 81 et les estimations les plus pessimistes le donnaient à 79.

Depuis 2007, le moral des ménages ne s'est pas amélioré. Tombé à 77 en octobre 2008, ce baromètre du moral des consommateurs était remonté à 91 début 2010. Il évolue depuis septembre 2007 en dessous de sa moyenne historique de 100.

"L'opinion des ménages sur leur situation financière personnelle passée et future recule : les soldes correspondants perdent respectivement 1 et 4 points. De plus, les ménages considèrent qu'il est un peu moins opportun de faire des achats importants (-3 points)", souligne l'Insee dans un communiqué. "Les ménages jugent que le moment est moins favorable qu'en octobre pour épargner : le solde correspondant baisse de 3 points" ajoute l'Insee.

L'enquête de l'Insee est réalisée chaque mois (sauf en août) par téléphone auprès d'environ 2.000 ménages.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.