Téléchargez
notre application
Ouvrir

Dominique Bussereau se met en congé des Républicains

reuters.com  |   |  256  mots
Dominique bussereau se met en conge des republicains[reuters.com]
(Crédits : Charles Platiau)

PARIS (Reuters) - L'ancien ministre Dominique Bussereau, de tendance juppéiste et opposé à l'orientation prise par la droite, annonce dans Le Journal du dimanche sa mise "en congé" des Républicains (LR) au moins jusqu'aux élections européennes de 2019.

Le président du conseil départemental de Charente-Maritime dit vouloir se consacrer à son mandat local et reproche parallèlement à son parti, dirigé depuis le mois dernier par le droitier Laurent Wauquiez, une forme de dérive.

"J'ai décidé de prendre de la distance avec la politique partisane", écrit ce proche de Jean-Pierre Raffarin dans une tribune au JDD.

"Aujourd'hui, je ne peux que constater que les propos tenus par certains porte-parole des Républicains pourraient être ceux du FN", écrit-il. "Et je ne vois plus d'amour de l'Europe. En revanche, j'entends chez certains, comme Guillaume Peltier (vice-président de LR-NDLR), des appels au nationalisme et à se refermer sur nous-mêmes."

Son départ pourra devenir définitif au moment des européennes si le discours tenu par son parti ne le convainc pas, précise-t-il encore.

L'élection de Laurent Wauquiez, plébiscité en décembre par près de 75% des adhérents de LR, n'a pas donné lieu à un exode massif mais à des départs au compte-gouttes, comme celui du président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand.

Alain Juppé, qui exerce toujours une autorité morale sur la droite la plus européenne et la plus proche du centre, est pour sa part toujours membre du parti.

(Simon Carraud, édité par Gilles Trequesser)