Téléchargez
notre application
Ouvrir

Le pape François en février prochain aux Emirats arabes unis

reuters.com  |   |  350  mots
Le pape francois en fevrier prochain aux emirats arabes unis[reuters.com]
(Crédits : Alessandro Bianchi)

CITE DU VATICAN (Reuters) - Le pape François se rendra en février prochain à Abou Dhabi, aux Emirats arabes unis, pour son septième déplacement dans un pays à la population principalement musulmane, a annoncé jeudi le Vatican.

Programmé du 3 au 5 février, ce voyage, le premier d'un pape dans la péninsule Arabique, est une réponse à une invitation que lui ont transmise le prince héritier cheikh Mohamed ben Zayed al Nahyan et la petite communauté catholique vivant aux Emirats.

Le pape participera au cours de sa visite à une rencontre interconfessionnelle et célébrera une messe.

Lors de ses précédents déplacements en Turquie, en Jordanie, en Egypte, au Bangladesh, en Azerbaïdjan et dans les territoires palestiniens, le pape François a défendu la paix et le dialogue entre les religions et a condamné le concept de violence au nom de dieu.

Le porte-parole du Vatican, Greg Burke, a indiqué que l'objectif de ce futur voyage serait le même. "Voir comment les individus de bonne volonté peuvent oeuvrer en faveur de la paix sera un thème majeur de ce déplacement", a-t-il dit.

"Cette visite, à l'instar de celle en Egypte (ndlr, en 2017), montre l'importance fondamentale que le Saint-Père accorde au dialogue interreligieux. Les visites du pape François dans le monde arabe sont un exemple parfait de cette culture de la rencontre."

Dans un tweet, le prince héritier Mohamed ben Zayed souligne que le chef de l'Eglise catholique "est un symbole de paix, de tolérance et de promotion de la fraternité" et dit attendre avec impatience cette "visite historique".

Dans un communiqué, l'évêque Paul Hinder, vicaire apostolique d'Arabie méridionale, a remercié le gouvernement émirati pour avoir autorisé le pape à "célébrer une messe dans un lieu public à Abou Dhabi". Cette messe aura lieu le 5 février, a précisé Mgr Hinder, dont la juridiction s'étend sur les Emirats, Oman et le Yémen.

(Philip Pullella avec Alexander Cornwell et Nafisa Eltahir à Dubaï; Henri-Pierre André et Guy Kerivel pour le service français)