Téléchargez
notre application
Ouvrir

Khamenei réaffirme son refus de négociations bilatérales avec Washington

reuters.com  |   |  274  mots
Khamenei reaffirme son refus de negociations bilaterales avec washington[reuters.com]
(Crédits : Reuters Photographer)

DUBAI (Reuters) - L'Iran n'ouvrira jamais de négociations bilatérales avec les Etats-Unis, mais la République islamique pourrait engager des discussions multilatérales si Washington appliquait de nouveau l'accord de 2015 sur le programme nucléaire iranien, a déclaré mardi le guide suprême de la Révolution, l'ayatollah Ali Khamenei.

"Jamais le moindre diplomate iranien, de quelque niveau que ce soit, ne discutera avec des responsables américains", a-t-il déclaré, cité par la télévision d'Etat iranienne.

"Mettre la pression sur l'Iran, cela fait partie de leur politique (...). Cette politique échouera", a-t-il ajouté.

"Si l'Amérique change de comportement et revient à l'accord nucléaire, alors pourra-t-elle se joindre aux discussions multilatérales entre l'Iran et les autres parties de l'accord", a ajouté Ali Khamenei.

Donald Trump a laissé entendre qu'il pourrait rencontrer son homologue iranien Hassan Rohani fin septembre en marge de l'Assemblée générale des Nations unies, ce que le dirigeant iranien a exclu à plusieurs reprises.

Les tensions sont au plus haut entre Washington et Londres depuis que Donald Trump a retiré les Etats-Unis de l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien, rétablissant de lourdes sanctions économiques contre la République islamique, une politique de "pression maximale" appliquée dans l'espoir d'obliger l'Iran à renégocier, en vain pour l'instant.

Elles se sont encore envenimées dans la foulée de la destruction d'infrastructures pétrolières saoudiennes. Ces attaques ont été revendiquées par le mouvement houthi, basé au Yémen, mais Washington soupçonne son allié iranien d'en être responsable.

(Asma Alsharif et Parisa Hafezi, version française Nicolas Delame, édité par Sophie Louet)