Téléchargez
notre application
Ouvrir

Pour la première fois, un ministre japonais prend un congé paternité

reuters.com  |   |  280  mots
Pour la premiere fois, un ministre japonais prend un conge paternite[reuters.com]
(Crédits : Issei Kato)

TOKYO (Reuters) - Le ministre japonais de l'Environnement Shinjiro Koizumi va provisoirement mettre de côté ses fonctions gouvernementales pour endosser dès vendredi un nouveau rôle, celui de père, et entrer ainsi dans l'histoire du Japon.

Le fils de l'ancien Premier ministre Junichiro Koizumi l'avait annoncé mercredi et sa décision, une première dans l'histoire gouvernementale japonaise, a été largement saluée même si certaines voix ont déploré qu'il fasse passer sa famille devant ses responsabilités.

Mais dans un pays où seuls 6% des pères prennent un congé paternité, sa décision pourrait faire figure d'exemple, même s'il se bornera dans les faits à ne prendre que deux semaines de congés étalés sur trois mois.

"Je continuerai de privilégier la politique (...) tout en prenant du temps pour pouponner", a expliqué vendredi Shinjiro Koizumi, 38 ans, lors d'une conférence de presse organisée à son retour de la maternité où son fils est né.

Au sein du gouvernement conduit par Shinzo Abe, qui s'efforce de convaincre les Japonais et les entreprises des bienfaits du congé paternité, la décision de Shinjiro Koizumi a été favorablement accueillie.

"Je lui souhaite de prendre le plus de temps possible. Ce serait vraiment une bonne chose que d'autres hommes suivent son exemple", a ainsi commenté le ministre de l'Economie, Yasutoshi Nishimura, lui-même père de trois filles.

Shinjiro Koizumi, à qui l'on prête un destin semblable à celui de son père, a épousé la journaliste franco-japonaise Christel Takigawa l'été dernier, quelques semaines avant d'être désigné ministre de l'Environnement à la faveur d'un remaniement du gouvernement Abe.

(Kaori Kaneko, version française Nicolas Delame)