Téléchargez
notre application
Ouvrir

Del Vecchio ne pousse pas Generali à fusionner avec Axa

reuters.com  |   |  425  mots
Del vecchio ne pousse pas generali a fusionner avec axa[reuters.com]
(Crédits : Stefano Rellandini)

par Claudia Cristoferi

MILAN (Reuters) - La volonté de Leonardo Del Vecchio de renforcer la présence européenne de Generali, numéro un de l'assurance en Italie, ne passe pas par une fusion transfrontalière avec Axa ou Zurich Insurance, a déclaré mercredi une source proche de l'homme d'affaires italien.

Leonardo Del Vecchio a déposé vendredi une demande auprès de la Banque centrale européenne (BCE) pour porter sa participation dans la banque d'affaires Mediobanca, premier actionnaire de Generali, jusqu'à 20%, contre un peu moins de 10% pour l'instant. Il possède déjà lui-même 4,8% du capital de Generali.

L'initiative du fondateur de Luxottica, le lunetier propriétaire de la marque Ray-Ban, a fait naître des inquiétudes à Rome. Certains craignent qu'il ne projette une fusion pour Generali, un projet susceptible d'affaiblir le soutien de l'assureur à l'économie du pays en tant qu'important détenteur d'obligations du Trésor italien au moment même où les besoins de financement de l'Etat explosent avec la crise provoquée par le nouveau coronavirus.

Une source proche de l'homme d'affaires de 85 ans a cependant exclu une fusion avec Axa ou Zurich, les deux concurrents généralement présentés comme les partenaires potentiels les plus évidents de Generali.

D'après cette source, Leonardo Del Vecchio souhaite rendre à Generali le rang qu'il occupait dans les années 1990 en Europe. La source a ajouté qu'il était encore prématuré de fournir des détails sur la stratégie envisagée.

L'assureur, basé à Trieste, a vu sa capitalisation boursière tomber à environ 20 milliards d'euros, soit à peu près la moitié de celle d'Axa.

Leonardo Del Vecchio, investisseur de longue date dans Generali, s'est construit en fin d'année dernière une participation dans Mediobanca. Le président du géant franco-italien des lunettes EssilorLuxottica est même devenu le principal actionnaire individuel de la banque d'affaires milanaise après la vente par UniCredit de sa propre participation en novembre.

Le conseil d'administration de Mediobanca doit être renouvelé en octobre. D'après la source, Leonardo Del Vecchio n'a pas réclamé de représentant au sein du conseil "par respect pour la procédure d'autorisation en cours avec la BCE".

Cette dernière dispose de 60 jours pour rendre un avis.

L'action Axa, qui a annoncé mercredi qu'il ne supprimait pas intégralement son dividende, a terminé en hausse de plus de 10% à Paris. Generali a pris près de 5% à Milan et Zurich près de 6%.

(Avec Gianluca Semeraro; version française Bertrand Boucey,édité par Jean-Michel Bélot)