Téléchargez
notre application
Ouvrir

Europcar approuve l'offre de Volkswagen pour un rachat à 2,9 milliards d'euros

reuters.com  |   |  335  mots
Europcar: le conseil d'administration approuve la proposition de rachat presentee par volkswagen[reuters.com]
(Crédits : Michaela Rehle)

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Europcar a annoncé mercredi que son conseil d'administration avait approuvé la proposition de rachat présentée par le constructeur automobile allemand Volkswagen, une opération qui valorise le groupe français à 2,9 milliards d'euros.

La transaction devrait être finalisée au quatrième trimestre 2021 ou au premier trimestre 2022, a précisé Europcar dans un communiqué.

Volkswagen, qui a contrôlé Europcar par le passé, mène pour cette offre un consortium composé du fonds d'investissement britannique Attestor Limited et du conglomérat néerlandais du secteur des transports Pon Holdings B.V.

Le groupe allemand propose 0,50 euro par action Europcar, soit une prime de 23% par rapport au cours moyen sur un mois et qui valorise l'entreprise française à 2,9 milliards d'euros, a fait Europcar. Une prime potentielle de 0,01 euro est prévue si le seuil des 90% est atteint au terme de l'offre, a-t-il ajouté.

Europcar a indiqué que des investisseurs représentant au total 68% des parts du groupe avaient accepté de céder leurs actions. Le seuil minimal pour valider l'offre de rachat était fixé à 67%, a indiqué par ailleurs le groupe français.

Le président du directoire de Volkswagen, Herbert Diess, a déclaré qu'"avec ses capacités avancées de gestion de flotte et son solide réseau de stations, Europcar va contribuer à accélérer la réalisation par Volkswagen de ses ambitieux objectifs de services de mobilité".

En juin, le consortium mené par Volkswagen avait proposé 44 centimes d'euro par action, soit une valorisation d'environ 2,2 milliards d'euros, mais cette offre avait été rejetée par les fonds qui contrôlent Europcar depuis l'accord de restructuration de sa dette en novembre dernier.

Europcar, leader européen de la location de voitures, a été durement affecté par la crise sanitaire du coronavirus. Son chiffre d'affaires avait reculé l'an dernier de 45% à cause de la pandémie, avec des pertes nettes de 645 millions d'euros.

(Reportage Gwénaëlle Barzic, rédigé par Jean Terzian, édité par Nicolas Delame)