Téléchargez
notre application
Ouvrir

La justice réclame l'inculpation du Premier ministre pour le meurtre de Jovenel Moïse

reuters.com  |   |  208  mots
La justice reclame l'inculpation du premier ministre pour le meurtre de jovenel moise[reuters.com]
(Crédits : Stringer)

LA HAVANE (Reuters) - Chargé de superviser l'enquête ouverte après le meurtre de l'ancien président haïtien Jovenel Moïse début juillet, le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Bed-Ford Claude, a réclamé mardi l'inculpation du Premier ministre en exercice Ariel Henry et ordonné à la police des frontières de l'empêcher de quitter le pays.

Dans un courrier adressé au juge Garry Orelien, Bed-Ford Claude affirme que des relevés téléphoniques montrent qu'il s'est entretenu à deux reprises avec l'un des principaux suspects de l'assassinat de l'ancien chef d'Etat.

Ce suspect, un ancien fonctionnaire du ministère de la Justice, dont Ariel Henry a publiquement pris la défense, est en fuite.

Ariel Henry doit être empêché de quitter le territoire, par voie aérienne, maritime ou terrestre en raison "des présomptions graves d'assassinat sur le président de la République" qui pèsent sur lui, écrit le commissaire du gouvernement.

Jovenel Moïse a été abattu dans la nuit du 6 au 7 juillet par un commando d'hommes armés qui se sont introduits à son domicile situé sur les hauteurs de la capitale Port-au-Prince, amplifiant la crise politique traversée par Haïti.

(Sarah Marsh; version française Nicolas Delame)