Téléchargez
notre application
Ouvrir

Le bénéfice de H&M dépasse les attentes au deuxième trimestre

reuters.com  |   |  412  mots
Le benefice de h&m depasse les attentes au deuxieme trimestre[reuters.com]
(Crédits : Florence Lo)

par Supantha Mukherjee

STOCKHOLM (Reuters) - H&M a annoncé mercredi un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes, les clients du deuxième plus grand détaillant de mode au monde se pressant dans ses magasins après les fermetures prolongées liées à la pandémie.

Au deuxième trimestre, le bénéfice avant impôts s'est établi à 4,78 milliards de couronnes suédoises (447,61 millions d'euros), contre 3,59 milliards de couronnes un an plus tôt. Les analystes interrogés par Refinitiv avaient prévu en moyenne un bénéfice de 3,87 milliards de couronnes.

"Les ventes dans les magasins physiques ont augmenté de manière substantielle, tandis que les ventes en ligne continuent de bien se porter", a déclaré la directrice générale Helena Helmersson dans un communiqué.

Au cours du trimestre, les ventes du groupe ont augmenté de 12% sur un an (en devises locales), pour atteindre 54,5 milliards de couronnes, alors que les analystes tablaient en moyenne sur 52,8 milliards de couronnes.

Son plus grand concurrent, Inditex, propriétaire de Zara, a également affiché un bond de 80% de son bénéfice au premier trimestre, grâce à la forte hausse de ses ventes.

H&M a cependant déclaré s'attendre à ce que ses ventes de juin baissent de 6% en devises locales par rapport à l'année précédente, principalement en raison de l'arrêt de ses activités en Russie, en Ukraine et en Biélorussie.

La marque a temporairement fermé en mars ses magasins en Russie à la suite de l'invasion de l'Ukraine fin février. Le pays était le sixième marché le plus important de H&M avec 4% des ventes au quatrième trimestre 2021.

Ses magasins ont également fermé en Chine, où la demande des consommateurs s'est effondrée en raison de restrictions sanitaires dans le pays.

Les coûts élevés des matières premières et des transports ont également pesé sur les détaillants de mode qui les ont répercutés sur les consommateurs en augmentant les prix.

"Les perturbations et les retards existent toujours dans la chaîne d'approvisionnement, mais ils s'atténuent progressivement", a déclaré Helena Helmersson.

Malgré la hausse des coûts, la croissance des ventes à prix plein et la diminution des démarques ont permis à H&M de renforcer ses marges d'exploitation, qui sont passées de 8,3% à 9,2%.

(Reportage Supantha Mukherjee et Anna Ringstrom à Stockholm ; version française Dagmarah Mackos, édité par Kate Entringer)