Téléchargez
notre application
Ouvrir

La capacité nucléaire mondiale doit doubler d'ici 2050, dit l'AIE

reuters.com  |   |  425  mots
La capacite nucleaire mondiale doit doubler d'ici 2050, dit l'aie[reuters.com]
(Crédits : Arnd Wiegmann)

par Nina Chestney

LONDRES (Reuters) - Pour atteindre les objectifs d'émissions nettes nulles et contribuer à assurer la sécurité énergétique, la capacité mondiale de production d'énergie nucléaire doit doubler d'ici le milieu du siècle, a déclaré jeudi l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

Plusieurs pays visent des émissions nettes nulles d'ici le milieu du siècle, un objectif qui, selon les scientifiques, pourrait donner au monde une chance de limiter la hausse des températures à 1,5 degré Celsius au-dessus des niveaux préindustriels.

Dans le contexte actuel de crise énergétique mondiale, les gouvernements cherchent également à réduire leur dépendance à l'égard des combustibles fossiles importés pour assurer leur sécurité énergétique.

Ainsi, pour atteindre des émissions nettes nulles, la capacité de production d'énergie nucléaire devrait doubler pour atteindre 812 gigawatts (GW) d'ici 2050, contre 413 GW au début de cette année, indique l'AIE.

Dans les années 2030, les ajouts annuels de capacité nucléaire devront atteindre 27 GW, ajoute le rapport.

Environ 260 GW, soit 63% des centrales nucléaires dans le monde ont actuellement plus de 30 ans et approchent de la fin de leur licence d'exploitation initiale.

Bien que des mesures ont été prises au cours des trois dernières années pour prolonger la durée de vie de centrales représentant environ 10% du parc mondial, le parc nucléaire des économies avancées pourrait diminuer d'un tiers d'ici 2030, selon le rapport.

"Dans le contexte actuel de crise énergétique mondiale, de flambée des prix des combustibles fossiles, de défis en matière de sécurité énergétique et d'engagements ambitieux en faveur du climat, je pense que l'énergie nucléaire a une occasion unique de faire son retour", a déclaré le directeur exécutif de l'AIE, Fatih Birol.

"Toutefois, une nouvelle ère pour l'énergie nucléaire est loin d'être garantie. Elle dépendra de la mise en place par les gouvernements de politiques solides visant à garantir une exploitation sûre et durable des centrales nucléaires dans les années à venir", a-t-il ajouté.

Les économies avancées possèdent près de 70% de la capacité nucléaire mondiale, mais le parc vieillit. Les investissements sont au point mort et les derniers projets ont largement dépassé le budget et pris du retard, indique le rapport.

Sur les 31 réacteurs dont la construction a débuté depuis le début de 2017, 27 sont de conception russe ou chinoise.

(Reportage Nina Chestney à Londres; version française Federica Mileo, édité par Kate Entringer)